Ouverture maintenue pour AfB France

par | 20 Avr 2020

Figurant sur la liste des activités jugées essentielles, AfB continue de fonctionner durant le confinement avec des modalités spécifiques.

Spécialisée dans la collecte, la remise en état et la revente de matériels informatiques, AfB déploie une activité considérée comme essentielle par le gouvernement. Autorisée et encouragée à maintenir ses portes ouvertes durant le confinement, la société haut-savoyarde s’organise pour répondre aux attentes de ses clients, professionnels et particuliers.  « Concrètement, cela passe par une présence systématique de techniciens et de conseillers vendeurs, mais aussi des stocks conséquents de pièces détachées et de matériels destinés à la vente en ligne ou en boutique », explique Alexandra Rabiller, responsable de communication.

Des mesures d’adaptation

Compte tenu du contexte, AfB a mis en sommeil une partie de ses activités. Pour limiter les contacts, certains de ses salariés travaillent depuis leur domicile. Pour les autres, les conditions de travail ont été adaptées afin de respecter les consignes sanitaires. Idem pour les clients, invités à privilégier les commandes en ligne mais qui peuvent tout de même se rendre en boutique.

Un projet d’entreprise

Basée à Annecy, AfB France est membre du groupe AfB fondé en Allemagne en 2004. Présent dans cinq pays (Allemagne, Autriche, France, Suisse, Slovaquie), le groupe européen compte dix-neuf filiales et plus de 440 salariés en Europe, dont plus de la moitié est en situation de handicap. Plusieurs fois distingué, son modèle combine économie circulaire et emploi durable. Il consiste à collecter auprès d’entreprises les équipements informatiques (475 000 par an) dont elles souhaitent se séparer. Une fois les données effacées et la remise en état effectuée, ce matériel est proposé à la vente.

630 tonnes collectées en France

En 2019, AfB France a collecté 630 tonnes de matériel, soit plus de 70 000 équipements informatiques traités. La société a bouclé l’exercice sur un chiffre d’affaires de 3,11 millions d’euros, en hausse de 45 % par rapport à 2018. Ses 105 salariés se répartissent entre les sites d’Annecy, Caen, Grenoble et Nantes, tous organisés autour d’une boutique, d’un entrepôt de stockage et d’un atelier de réparation.


Sophie Boutrelle 

Photo : Avec le boum du télétravail, l’atelier d’AfB à Annecy ne désemplit pas. (© EMKA)


À voir également

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez également :

Ouverture des stations : les clés du débat

« Il me semble impossible d’envisager une ouverture des stations pour les fêtes de fin d’année ». la phrase d’Emmanuel Macron n’en finit pas de faire couler de l’encre et d’agiter les réseaux. C’est dans ce contexte...

Lire la suite

Au Pipa, Patagonia et Pampa se côtoient

En attendant un tassement de la crise sanitaire, le Parc Industriel de la Plaine de l’Ain (Pipa) poursuit sa mission. Véritable poumon économique, il a inauguré “Patagonia”, un bâtiment locatif d’environ 1000 m2 de...

Lire la suite

Publicité

Pin It on Pinterest