Un pic de pollution s’installe dans la région

par | 27 Nov 2020

Depuis le 22 novembre 2020, Auvergne-Rhône-Alpes subit un pic de pollution avec une hausse importante des niveaux de particules émises principalement par les chauffages au bois non performants.

Malgré la baisse de trafic routier liée à la deuxième vague de confinement, Auvergne-Rhône-Alpes enregistre des pics de pollution depuis le dimanche 22 novembre 2020.  Chargé de surveiller la qualité de l’air, Atmo observe que cet épisode concerne les particules PM10, un polluant majoritairement émis par le chauffage, notamment les systèmes non performants alimentés en bois. Il s’explique par la stabilité des masses d’air et le refroidissement des températures qui a engendré une utilisation accrue de ces chauffages.

Un périmètre élargi

Ce pic de pollution concernait au départ le seul bassin lyonnais. Puis il s’est développé sur d’autres territoires touchés par les mêmes phénomènes – stabilité des masses d’air et refroidissement des températures – comme la vallée de l’Arve et le bassin lémanique.  « Au vu des prévisions météorologiques des prochains jours, l’épisode en cours pourrait s’installer dans la durée », prévient Atmo.

Une évolution moins marquée

Le premier confinement s’était traduit par une amélioration sensible de la qualité de l’air, notamment à proximité des voies des circulations, en raison de la forte baisse de l’activité économique et des déplacements (-70% en semaine). La diminution des polluants automobiles est encore perceptible lors du deuxième confinement, mais elle est moins marquée. D’autant qu’avec la baisse des températures, les polluants émis par le chauffage augmentent. Selon Atmo, l’influence du chauffage est indéniable même s’il est difficile d’évaluer la part du confinement dans cette dégradation, notamment du fait du télétravail dans les secteurs où la biomasse est très utilisée en chauffage individuel. L’étude des données au fur et à mesure de l’avancée de l’hiver devrait permettre de mieux cerner l’incidence du phénomène.

crédit photo : Atmo

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez également :

La renaissance du château de Tresserve

À Tresserve, Nicolas Tournier ressuscite ce château abandonné au bord du lac, pour en faire un lieu événementiel. L’hôtelier n’a pas hésité longtemps lorsqu’il a fallu acheter aux enchères le château de Bonport-Tresserve en 2013, pour la somme de...

LIRE LA SUITE

En Haute-Savoie, une première école pour les alpagistes

Les futurs alpagistes disposent désormais de leur propre école, située à 1 650 mètres d'altitude dans le massif des Aravis, en Haute-Savoie. Le concept existait déjà chez nos voisins suisses et italiens. La France possède désormais sa première école destinée aux...

LIRE LA SUITE

Mobilité : le Léman Express monte en cadence

Lancé en décembre 2019, le Léman Express prend peu à peu ses marques alors que la pandémie a perturbé sa mise en place. Pour autant les chiffres de fréquentation ont progressé au fil des mois pour inscrire le train transfrontalier comme une alternative à la voiture...

LIRE LA SUITE

Publicité

PUBLIEZ VOTRE ANNONCE LÉGALE EN LIGNE

Devis immédiat 24h/24
Attestation parution par mail
Paiement CB sécurisé

ANNONCES LÉGALES WEB

Consultez les annonces légales publiées sur notre site habilitées par la Préfecture >>

VENTES AUX ENCHÈRES

Consultez nos ventes aux enchères immobilières >>

publicité

abonnement

TESTEZ LE PREMIUM

3.50€ pour 1 semaine
Paiement CB sécurisé
Déblocage immédiat
Tous les articles premium

publicité

ARTICLES LES + LUS

Pin It on Pinterest