Plastipolis veut permettre l’innovation, face aux enjeux futurs

Plastipolis veut permettre l’innovation, face aux enjeux futurs
Plastipolis veut permettre l’innovation, face aux enjeux futurs
Notez cet article !

Emmanuelle Bouvier a présenté la feuille de route de Plastipolis. Innovation et présence nationale sont au programme.

Fraîchement élue au mois de juin à la tête de Plastipolis, Emmanuelle Bouvier a dévoilé la nouvelle feuille de route du pôle de compétitivité, à l’occasion du rendez-vous annuel de la filière plasturgie Allizé Day 2017, le 12 octobre au centre de formation de la plasturgie, à Lyon. « Ce que je souhaite, c’est que nous travaillons en sous-groupe avec les administrateurs et les adhérents qui souhaiteront participer à certains ateliers, en mode collaboratif pour apporter plus à la profession. Nous devons être en mesure de porter l’innovation au sein de la plasturgie », a exposé la présidente de Plastipolis qui considère sa nouvelle fonction comme un « défi collégial, un projet collaboratif pour réunir les acteurs de la filière ». Surtout, Emmanuelle Bouvier, compte s’appuyer sur des experts qualifiés à travers la mutualisation des ressources.

Une équipe renforcée

Pour cela, Plastipolis a renforcé son équipe ces derniers mois pour permettre une clarification des rôles de chacun. Recruté au mois d’avril, Martin Latour est en charge de la proximité avec les adhérents et des relations extérieures, tandis que Jean-Jacques Legat a intégré l’équipe de Plastipolis il y a quelques semaines pour l’animation technique du pôle. « Nous devons rester informés des projets en cours pour comprendre les besoins de la profession. Notre structuration est donc importante », a justifié la présidente. Par ailleurs, quatre groupes de travail ont été mis en place : le volet recherche pour la mise en oeuvre de la stratégie à mener, un axe de croissance pour le modèle économique, un volet industriel piloté par Emmanuelle Bouvier et enfin, un atelier dédié à l’environnement et à la coopération.

Le soutien des partenaires

Présent aux côtés de la présidente de Plastipolis, Etienne Bechet de Balan, président d’Allizé Auvergne-Rhône-Alpes et secrétaire général du groupe CEP à Thiers (injection plastique), a insisté sur la notion d’innovation au sein des entreprises du secteur. « Nous devons nous singulariser par rapport à notre concurrence européenne, particulièrement italienne et allemande. Le seul moyen de se différencier est l’innovation. Et à ce niveau-là, le rôle de Plastipolis est déterminant. » Pour Etienne Bechet de Balan, la fonction locale de Plastipolis est largement dépassée, le pôle étant un élément fédérateur pour la recherche. « Même si Oyonnax reste le centre de gravité de la profession, nous avons aussi besoin de travailler en collaboration avec d’autres entreprises », a-t-il ajouté. Du côté de la Fédération de la plasturgie et des composites représentée ce jour-là par Jean Martin, délégué général et vice-président d’IPC, la plasturgie est perçue comme une activité complexe (une vingtaine de technologies associées), puisqu’elle concerne tous les marchés, du loisirs en passant par l’automobile. «On retrouve le plastique absolument partout et on en aura toujours. On estime que la taille moyenne d’une entreprise de la plasturgie est de 38 personnes. Beaucoup sont amenées à travailler avec des pôles de compétitivité, mais celui de référence reste Plastipolis. Pour nous, il doit être la vigie de la profession au niveau national», précise Jean Martin, qui espère un développement de Plastipolis ouvert à l’ensemble du territoire. La présidente ne cache pas son ambition d’un rayonnement à l’international.


Travail d’équipe

IPC travaille sur des projets collectifs technologiques sur la base de besoins exprimés par la profession, là où Plastipolis se penche sur des projets collectifs en mettant en commun des savoirs-faire et des partenaires dans le cadre d’un réseau. Le but? Faire émerger un concept innovant.


Par Sarah N’tsia

Poster une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ANNONCES LÉGALES : CONSULTEZ ET PUBLIEZ !

Devis immédiat 24h/24 Attestation parution par mail Paiement CB sécurisé

PUBLICITÉ

PUBLICITÉ

ARTICLES LES PLUS LUS


MAG ECO SAVOIE MONT BLANC


MAG ECO DE L'AIN


PUBLICITÉ

MAG L'EXTENSION


MAG ECO NORD ISÈRE



ARTICLES RÉCENTS

Restaurer des voitures, un métier d’avenir

Restaurer des voitures, un métier d’avenir

Sitôt la porte du garage Massot franchie, tout est figé, hors du temps : un parfum de vieux cuir, des carrosseries galbées, le martèlement d’une main d’apprenti pour démonter un moyeu. Le secret d’une réussite ? Cette ambiance de vieil atelier de nos souvenirs...

Événementiel : Like That fusionne avec Sportair

Événementiel : Like That fusionne avec Sportair

Like That, l’agence annécienne créatrice du High Five Festival, vient d’être rachetée par Eurovet, organisateur de salons professionnels et propriétaire de Sportair. Pour Gaylord Pedretti, « il n’y a que les montagnes qui ne se rencontrent pas ». Le...

Autoroute : vers une transformation du noeud de Chambéry

Autoroute : vers une transformation du noeud de Chambéry

Ouverte le 27 juin, l’enquête publique pour la reconfiguration de la gare de péage de Chambéry, sera close le 10 août. Un chantier de 68 millions d’euros. Le noeud autoroutier de Chambéry assure la connexion entre trois axes structurants : l’A41 qui dessert le sillon...

Cern : cinq ans de travaux pour améliorer le LHC

Cern : cinq ans de travaux pour améliorer le LHC

Un vaste chantier vient de commencer pour augmenter les capacités du grand collisionneur de hadrons. Le grand collisionneur de hadrons (LHC) de l'organisation européenne pour la recherche nucléaire (Cern) fait l'objet, depuis le mois d'avril, de travaux visant à...

La Banque de France se prend au jeu

La Banque de France se prend au jeu

Pour sensibiliser les dirigeants à la gestion financière, l’établissement a imaginé un jeu. Expérimenté en Haute-Savoie, il a fait l’unanimité. « C’est super ce jeu ! Ca ressemble vraiment à la vie de l’entreprise. A un détail près, quand même : là, le banquier dit...

Singer Park : un centre d’affaires haut de gamme

Singer Park : un centre d’affaires haut de gamme

Le groupe Singer propose un concept hors du commun avec un centre d’affaires rassemblant différents acteurs du Nord-Isère. Le site installé sur la zone de la Maladière est aux portes d’un fort potentiel économique. Le cadre est élégant. D’un coup d’œil, vous avez...

RECEVOIR LES ACTUS ECOMEDIA :

Articles Premium

ARTICLES PREMIUM


ARTICLES PREMIUM

This category can only be viewed by members.