Premières photos de Buchenwald

par | 27 Mai 2011

Jusqu’au 25 septembre, le musée de la Résistance et de la Déportation à Nantua propose « Schwarz auf Weiß » (Noir et Blanc), une exposition de photos prises dans les jours suivant la libération du camp de Buchenwald, en avril 1945. « Au-delà de la vocation naturelle du musée, l’Ain a été particulièrement marqué par la Déportation avec 1 400 déportés actuellement recensés et des rafles terribles, comme celles du 14 décembre 1943 ou d’avril 1944 à Nantua où les gens ont été conduits dans ce camp de concentration. C’était par ailleurs l’occasion d’engager un partenariat avec le mémorial de Buchenwald, qui était demandeur, la possibilité d’échanges d’archives et d’informations », justifie Florence Saint-Cyr Gherardi, directrice du musée.
Beaucoup de photos ont circulé après-guerre, en tant que symbole de l’horreur. Elles ont souvent été, de fait, décontextualisées parce que jugées suffisamment parlantes. En retrouver est les sources est l’un des principaux mérite de cette exposition. Celle-ci s’organise autour d’une dizaine de modules, mais on retrouve trois grands types de photos : celles prises par les soldats de l’armée américaine — et notamment la 166e compagnie Photo Signal —, celles prises par des reporters et celles prises par ou pour les détenus.
Chacun a ses préoccupations. Les photos d’un médecin militaire s’attardent sur les conditions sanitaires et les expériences « médicales » conduites par les nazis, celles des déportés eux-mêmes sur la solidarité et la résistance à l’intérieur du camp. Ainsi, l’exposition raconte l’arrivée du premier enfant et l’émotion qu’elle a suscité, comment les détenus se sont organisés pour qu’il échappe à la mort. Plus généralement, on retrouve trois grands thèmes sur les clichés : les morts, les survivants et la visite imposée à la population voisine du camp.
Dans le prolongement de cette exposition, Joachim Köenig, responsable du service pédagogique de la Fondation du Mémorial de Buchenwald Mittelbau-Dora, expliquera lors d’une conférence donnée le samedi 11 juin à 15 h, comment on entretient la mémoire du camp.

Musée de la Résistance et de la Déportation, 3 montée de l’abbaye, 01130 Nantua
Tarifs : 4 euros, gratuit tous les premiers dimanches du mois, ainsi que pour les moins de 26 ans, sur présentation d’un passeport musée ou d’un billet d’entrée de la Maison d’Izieu.
Fermé le lundi.

0 commentaires

Découvrez également :

Ça gaze pour la cidrerie Les Pentes !

Atelier collage d’étiquettes dans le hangar de la Cidrerie Les Pentes, à Arith. Julien Savaux, 36 ans et Aurélien Bouzac, 40 ans, armés de leur seau de colle et d’une pile de très jolies étiquettes, s’attaquent à une armée de bouteilles de 75 et 33 centilitres....

LIRE LA SUITE

Énergie : le réseau électrique de l’Ain amélioré

Afin de restructurer l’alimentation du réseau électrique au nord-ouest de l’Ain, Enedis réalise un forage horizontal sous la Saône. Le contrat de concession signé fin 2019 entre le SIEA (Syndicat Intercommunal d’Énergie et de e-communication de l’Ain) et...

LIRE LA SUITE

Publicité