Rachat Millet/Lafuma : Inspiring Sport Capital va apporter son expertise

par | 12 Jan 2022

Le groupe Calida a accepté l’offre ferme de Jean-Pierre Millet et d’Inspiring Sport Capital pour le rachat de Millet Mountain Group.

Millet Mountain Group (MMG) change de propriétaire. Le repreneur n’est autre que Jean-Pierre Millet, petit-fils de l’un des fondateurs de la marque éponyme, a fait savoir le groupe suisse Calida, dans un communiqué publié le 24 décembre, acceptant de facto son offre ferme de rachat. La transaction porte sur un ensemble de 650 salariés, dont 200 à Annecy, affichant un chiffre d’affaires de 78,2 millions de francs suisses (75 M€) en 2020. Le spécialiste du textile (propriétaire de Calida et Aubade) avait en effet annoncé, en juin dernier, sa volonté de céder le groupe haut-savoyard abritant les marques de vêtements et d’équipements de montagne Millet et Lafuma, afin d’intensifier son recentrage sur son cœur de métier. Il conservera toutefois l’activité de meubles d’extérieur Lafuma Mobilier.

Des investisseurs très impliqués

Jean-Pierre Millet est un homme d’affaires reconnu. Il a été, entre autres, le patron du fonds d’investissement Carlyle Europe, avant de fonder, en 2014, avec Benoît Colas et Franck Falezan, PrimeStone, fonds qui prend des positions dans des entreprises européennes cotées de taille moyenne. Dans le cadre de ce rachat, il s’est associé à Inspiring Sport Capital (ISC), société d’investissement dirigée par Laurent Damiani et Lucien Boyer, très présente dans le secteur du sport, notamment le golf, la voile et l’e-sport, avec une dimension de smart money.

« Au-delà de l’aspect financier, nous allons apporter notre expertise dans le marketing, la digitalisation et les partenariats avec les marques de sport, et nous impliquer dans la stratégie de développement dans une vision partagée avec le management de Millet Mountain Group », explique à Éco son président Laurent Damiani, qui investit ses capitaux propres aux côtés de family offices.

C’est aussi l’opportunité pour ISC de mettre un pied dans l’outdoor, avant peut‑être d’autres acquisitions à la clé. Quant au montage, Laurent Damiani n’en dira pas davantage : « Il faut attendre le closing, en avril 2022, car nous devons nous conformer au processus de rachat qui passe par différentes consultations, notamment celle du comité d’entreprise. »

Accélérer la transformation

Romain Millet a été nommé en décembre 2020 à la direction générale du groupe MMG

Jean-Pierre Millet devient ainsi un acteur majeur du groupe, l’année du 100e anniversaire de la marque éponyme et près de cinquante ans après qu’elle a quitté la famille « Avec Romain Millet, directeur général du groupe depuis [décembre] 2020, nous continuerons de soutenir le développement international de Millet et Lafuma, deux marques emblématiques de la montagne et de l’outdoor », a-t-il déclaré. À noter que ce dernier détenait historiquement 7,6 % des actions de Lafuma SA, avant de les vendre à Calida en 2018.

Pour assurer sa croissance, Millet Mountain Group mise sur l’international, le développement durable et l’omnicanalité, via notamment une globalisation des offres.

« Nous allons investir dans Millet, la marque référente synonyme d’innovation dans l’univers de la montagne, et Lafuma, marque outdoor responsable et familiale. La stratégie définie en 2021 paie. Nos commandes sont en hausse sur un marché de l’outdoor porteur, et les perspectives pour 2022 sont très positives, ce qui va nous permettre d’accélérer la transformation », se réjouit Romain Millet, ravi de travailler avec son oncle, dont il est très proche.

La nouvelle collection hiver 2022-2023 a reçu un très bon accueil des détaillants – crédit photo MMG-Stefano Jeantet.

Calida se recentre
Le groupe lucernois (CA 2021 : environ 262 M€), qui avait investi l’univers de l’outdoor en rachetant MMG en 2013, a choisi, pendant la pandémie de covid, de se séparer de sa division montagne (ventes en baisse de 19 %) pour se recentrer sur la lingerie et améliorer sa rentabilité. Après l’arrêt de la licence Killy, ce fut au tour d’Eider d’être vendue, en 2020, à son distributeur coréen K2, et d’Oxbow, en 2021, rachetée par la société française Rainbow.


Patricia Rey
Photos : MMG – Stefano Jeantet


A lire également :

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez également :

Démographie en région AURA : la Haute-Savoie en tête

Les dernières publications de l’Insee confirment le dynamisme du département, au sein d’une région disparate. Au 1er janvier 2019, la région Auvergne-Rhône-Alpes dépasse le seuil des 8 millions d’habitants (8 043 000). Elle reste la deuxième région la plus peuplée...

LIRE LA SUITE

Panne de carburation pour la filière automobile

Président régional des professionnels de l'automobile, Jean-Michel Perissoud résume d’une phrase la mauvaise passe que traverse la filière : « En 2020, nous avions les voitures mais pas les clients ; en 2021, nous avions les clients mais pas les voitures. Tout cela...

LIRE LA SUITE

Votre magazine ECO Savoie Mont Blanc du 28 janvier 2022

100% en ligne, feuilletez directement votre magazine ECO Savoie Mont Blanc n°4 du 28 janvier 2022 sur ordinateur, tablette ou smartphone. Réservé aux abonnés. Le saviez-vous ?Vous pouvez afficher la publication en plein écran, télécharger le document en .pdf,...

LIRE LA SUITE

Publicité

Pin It on Pinterest