Redresser son entreprise en période de crise

par | 29 Avr 2021

Le Medef a animé un webinaire sur la transformation des risques en opportunités, à l’aide des mesures de prévention.

Le Medef de l’Ain a présenté jeudi 22 avril, le cinquième webinaire de sa série culture cash. Le thème portait cette fois-ci sur la sécurisation de son entreprise en période de crise Covid-19 et la transformation des risques en opportunités. La visioconférence a mis en avant les mesures de prévention importantes à connaître. Les sociétés peuvent s’appuyer notamment sur deux procédures amiables et confidentielles.

« Le mandat ad hoc va surtout dépendre des facultés de l’entreprise en termes de management, de gestion et évidemment de capacités financières. Il n’a pas de délai. La conciliation est une procédure davantage réglementée par les textes car elle peut s’appliquer à des sociétés qui seraient déjà en cessation des paiements depuis moins de 45 jours. La conciliation dure de son côté une dizaine de mois, le délai a été rallongé avec la crise », développe Maître Maurice Picard, administrateur judiciaire chez AJ Partenaires. Désignés par le tribunal sur la suggestion du chef d’entreprise, le mandataire et le conciliateur vont aider l’entreprise en la restructurant et en négociant avec un nombre limité de partenaires pour garder la confidentialité. « Ils peuvent notamment demander le gel d’emprunts relativement lourds pour l’entreprise », poursuit-il.

Anticiper la crise

« Dans toute entreprise, on peut avoir des fragilités. Le rôle de l’expert-comptable, par anticipation, va être de vérifier si les fondamentaux économiques sont toujours présents. Mais il y a aussi des opportunités induites. Toute période de crise, génère des opportunités. Martèle Guillaume Réquin, associé Deal Advisory, restructuring, KPMG. Elles comprennent bien sûr les aides de l’État, qui peuvent donner la possibilité d’investir dans de nouvelles technologies, pour se redéployer, pour chercher de nouveaux marchés, ou simplement pour prendre des parts de marché. »

Ces mesures de prévention doivent toutefois être mises en place au bon moment. « Une telle procédure doit être ouverte le plus tôt possible. Dans le contexte de crise actuelle, le dirigeant doit prendre la mesure des difficultés que l’entreprise peut rencontrer. Il est impératif de travailler sur la documentation financière, sur les budgets de trésorerie, pour pouvoir anticiper l’impasse de trésorerie », conclut Maître Jean-Baptiste Audras, administrateur chez AJ Partenaires.


Sauvé grâce aux mesures préventives

Franck Nagy, président du groupe Crocus, peut en témoigner, les mesures de prévention ont permis à sa société de franchir un cap difficile. Son groupe, spécialisé dans la mécanique aéronautique est implanté en Haute-Savoie et dans la Loire. Employant plus de 200 personnes, il a dû faire face à la fin des années 2000 à la fois à la crise du Boeing 787 puis de la crise de 2008. « Nous avions décroché un gros contrat sur cet appareil et avions une bonne croissance, avec environ 15 millions d’euros de chiffre d’affaires. Et alors que nous venions de réaliser 3 millions d’euros d’investissement et 4 millions d’euros d’encours sur les programmes, tout s’est arrêté. Sans avoir beaucoup d’information de Boeing, nous avons eu interdiction de livrer. Nous nous sommes retrouvés démunis et seuls face à la situation. » Grâce aux mesures amiables et à la sauvegarde, son entreprise est aujourd’hui un fleuron de son secteur.


Par Joséphine Jossermoz

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez également :

Un nouveau défi pour le lycée Voisin

Les élèves du bac pro Carrosserie construction ont reproduit en miniature, 85 figures de radiateur à l’effigie des voitures Voisin, pour le Rallye des marques. Après la création de totems distributeurs de gel...

Lire la suite

Publicité

Pin It on Pinterest