La région stabilise sa consommation d’électricité en 2016

par | 26 Avr 2017

Le bilan électrique 2016 montre une stabilité de la consommation dans la région, un développement de la production d’énergies renouvelables et une hausse des investissements.

RTE (Réseau de transport d’électricité) vient de publier le bilan électrique 2016 en Auvergne-Rhône-Alpes. La région affiche une consommation totale de 62 180 GWh en hausse de 1,3%. Compte tenu des variations de températures, la tendance est jugée stable. Les professionnels et particuliers absorbent 42% de cette électricité (+3%). La part des PME-PMI (22 957 GWH) recule de 0,5%, celle de la grande industrie (13257 GWH) augmente de 1,1%. Un comparatif 2013-2016 montre une évolution plus forte dans la région (+3,1%) qu’en France (+0,02%) en raison d’une croissance démographique plus importante. La région se distingue également par une forte sensibilité aux températures : un jour d’hiver à 19 h, la consommation croît de 283 MW par degré perdu.

Un solde exportateur

Auvergne-Rhône-Alpes produit plus d’électricité qu’elle n’en consomme avec un solde exportateur de 37 171 GWh. Avec quatre centrales (21% du parc national), le nucléaire représente 48 % de la production d’électricité dans la région. Son recul  (-17,5% entre 2015 et 2016) et celui du thermique fossile explique une baisse totale de la production de 2,8% l’année dernière. Celle-ci est toutefois limitée par le développement des énergies renouvelables qui couvrent presque la moitié (41,6%) de la consommation régionale : +7,8% pour l’hydraulique (le plus grand parc de France), +6,8% pour l’éolien, +3,3% pour le solaire. Les objectifs régionaux de développement des énergies renouvelables à l’horizon 2020 sont, à ce jour, atteints à 36%.

249 millions d’investissements

En 2016, RTE a investi 1,5 milliard d’euros au niveau national dont 249 millions (+20%) dans la région. Parmi les gros projets en cours, 2Loires avec la reconstruction de la ligne 225 000 volts entre le Puys-en-Velay, l’Yssingelais et Saint-Etienne (132,5 millions pour 87 km de ligne) ou encore la ligne souterraine Savoie-Piémont renforçant les capacités d’échange entre la France et l’Italie. Construite avec l’Italien Terna, cette interconnexion de 190 km qui mobilise les technologies les plus innovantes devrait être mise en service en 2019. Elle représente un investissement global de 500 millions pour RTE.

Installations de Malgovert @EDF-Franck Oddoux.

Découvrez également :

1 semaine pour 1 emploi : l’opération nord-iséroise maintenue à Villefontaine

Organisé du 1er au 9 octobre en région Auvergne-Rhône-Alpes, l'événement se donne pour objectif de répondre à la crise économique tout en s'adaptant aux risques sanitaires. En Isère, en combinant rendez-vous physiques et digitaux, ce ne sont pas moins de 16 événements...

Marie-Pierre Montoro-Sadoux à la tête de Chambéry-Grand Lac économie

Première adjointe au maire d’Aix-les-Bains et conseillère régionale, Marie-Pierre Montoro-Sadoux  succède à Xavier Dullin à la présidence de Chambéry- Grand Lac économie. Lancé en 2017, le syndicat mixte œuvre au développement économique du territoire....

Votations : un vent progressiste souffle sur Genève et la Confédération

Rejet de l’initiative dite « de limitation » de la libre circulation, adoption d’un salaire minimum et d’un véritable congé paternité, initiative en faveur d’une nouvelle mobilité… Les Suisses s’ouvrent franchement au progrès social. Les résultats des votations du...

Crise : vers un retour anticipé à la normale

Patrick Croissandeau, directeur de la Banque de France dans l’Ain, a fait le point sur les dernières prévisions, plus favorables en septembre qu’en juin.  « Par rapport aux différents scénarios envisagés, nos pré­visions de septembre compa­rées à celles de...

Sportivement, économiquement, la JL rebondit

Pas d’équipe sans leader, pas de leader sans équipe ! Les 4e rencontres du leadership de la JL bourg basket ont étudié sportivement le sujet, tout en lançant la saison. À la JL Bourg Basket, la saison 2019-2020 qui s’est achevée pré­maturément à la 25e journée avec le confinement, c’est l’histoire de la bouteille à […]