À la rencontre des acheteurs des Armées et du Sdis de l’Ain

par | 8 Oct 2020

Entreprises et acheteurs présents à la journée des achats des Armées organisée le 1er octobre à Péronnas témoignent de l’intérêt d’une telle manifestation.

Tout l’enjeu des rendez-vous comme la journée des achats du ministère des Armées organisée le 1er octobre à Péronnas (lire notre édition du 8 octobre), c’est de faciliter l’accès des PME et ETI à la commande publique. Le cas échéant, par des rencontres avec les services d’achats du Minarm et du Service départemental d’incendie et de secours (Sdis) de l’Ain. « Beaucoup de TPE et PME n’ont pas conscience que leurs produits et services peuvent intéresser les marchés de la Défense », constate Bertrand Glaizal, directeur du service développement des entreprises de la CCI de l’Ain. Aussi, la Chambre, partenaire de l’événement aux côtés du Minarm, s’est occupée des invitations en ciblant les participants, selon leurs savoir-faire.

Associé du cabinet de géomètres et bureau d’études infrastructures Berthet, Liogier et Caulfuty à Bourg-en-Bresse, Christian Liogier a répondu à cette invitation. « J’ai rencontré un acheteur du service infrastructures du ministère des Armées et son homologue du Sdis. L’écoute a été bonne. Je pense que nous avons effectivement de vraies opportunités à saisir. Aussi, nous allons nous inscrire en veille sur leurs marchés publics », témoigne le cogérant de cette société de 15 personnes.

Comme lui, 80 dirigeants ou représentants d’entreprise étaient présents pour rencontrer 24 acheteurs, pour un total de quelque 200 rendez-vous d’affaires. « Pour nous, c’est une occasion de sourcing et de diffuser de l’information », relève Aurélie Baillot, acheteuse pour le secteur aéronautique des armées. Un secteur qui exprime des besoins en maintenance et pièces de machines, machines-outils ou encore, prototypage pour son bureau d’études.

L’Ain, terre de savoir-faire

Autre acheteur, Patrick Lauprêtre, adjoint chef du groupement technique du Sdis de l’Ain, décrit un domaine d’activité assez large, « de l’acquisition de véhicules standards, comme les ambulances, ou plus spécifiques, pour la lutte contre les incendies ». « Peu de départements sont aussi bien dotés que l’Ain, en termes de savoir-faire sur la transformation et l’aménagement des véhicules. Et nous n’hésitons pas à recourir aux entreprises locales pour répondre à nos besoins, dans le respect des règles des marchés publics, bien sûr, souligne-t-il. Nous travaillons avec l’Ugap (Union des groupements d’achats publics, NDLR). Et il n’est pas rare que nous retrouvions des véhicules transformés ou aménagés ici, sur des marchés nationaux, quand nous achetons par son intermédiaire. »

Pour le colonel Jean-Luc Panis, directeur adjoint du Sdis de l’Ain, comme pour Claude Murena, délégué régional du ministère des Armées, il est essentiel de disposer d’un tissu local d’entreprises. « Si la Covid et le confinement ont démontré une chose, c’est bien l’intérêt de prestataires de proximité », observe ce dernier en évoquant les besoins d’intendance du Minarm.


Par Sébastien Jacquart

Une Eco de l'AinCet article vient en complément du papier paru dans le magazine ECO de l’Ain du 8 octobre 2020 sur la journée Achats du ministère des Armées à Péronnas. Pour retrouver l’intégralité des articles de notre hebdomadaire, mais aussi nos suppléments et hors-séries, c’est ICI et ICI.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez également :

Votre magazine ECO de l’Ain du 6 mai 2021

100% en ligne, feuilletez votre magazine Eco de l'Ain n°18 du 6 mai 2021 sur ordinateur, tablette ou smartphone. Réservé aux abonnés. Le saviez-vous ? Vous pouvez afficher la publication en plein écran, télécharger...

Lire la suite

Publicité

Pin It on Pinterest