Saint-Gervais : pour la CRC, les comptes sont bons

par | 25 Juin 2020

L’examen des comptes de la commune de Saint-Gervais sur la période 2012-2017 se solde sur des appréciations plutôt élogieuses de la Chambre régionale des comptes Auvergne-Rhône-Alpes.

La lecture des rapports de la Chambre régionale des comptes (CRC) est généralement douloureuse pour les élus. Celle concernant les comptes et la gestion de Saint-Gervais-les-Bains pour les exercices 2012-2017 fait exception à la règle. L’analyse qui salue le travail effectué rappelle en préambule que la commune (5556 habitants pour un budget de fonctionnement de l’ordre de 18 millions d’euros) est une station réputée, qui bénéficie de la présence du Mont-Blanc sur son territoire. Eclaté et constitué de pôles distincts, son territoire s’étend sur plus de 6300 ha avec un dénivelé de plus de 4000 m. Très variable selon la saison, la population permanente enregistre une tendance à la décrue (-2% depuis 2009).

Projet municipal

Essentiellement tournée vers le tourisme et le thermalisme avec un parc d’hébergement de 25 000 lits, la collectivité a engagé une politique régulière de baisse de la fiscalité tout en améliorant ses équipements (école, maison des jeunes et de la culture, piscine…). Concernant son administration, la CRC observe un faible taux d’encadrement,  un éclatement des services et l’absence de compétences juridiques et financières pointues compensée par le recours à deux cabinets conseils externes. « La commune devra être vigilante afin que cette situation n’obère pas ses capacités d’expertise propres », recommande-t-elle.

Maîtrise et prudence budgétaire

Le rapport souligne que les procédures de gestion financières sont maîtrisées et témoignent d’une certaine prudence. Au terme d’une période d’investissements conséquents pour lesquels des cofinancements importants ont été mobilisés, Saint-Gervais affiche une bonne santé financière et dispose de marges encore confortables. Ses perspectives sont plutôt favorables grâce, entre autres, aux recettes supplémentaires générées par la signature de trois nouvelles délégations de service public. La stratégie de désendettement entamée se poursuit tandis que les investissements se stabilisent à hauteur de 2 millions d’euros, financés sans emprunt, grâce à ses ressources propres.

Projets de développement

Comme beaucoup de stations, Saint-Gervais est freiné dans son développement par le manque d’infrastructures hôtelières. Elle s’est attachée à développer son offre mais les projets envisagés se concrétisent difficilement. Exemple avec la construction et de la gérance d’un hôtel 4 étoiles. Confiée en 2015 à la Semcoda, l’opération qui devait faire l’objet d’un bail à construction a finalement donné lieu à une vente. La CRC regrette que la commune se soit ainsi privée de la possibilité d’un contrôle à long terme sur la pérennité de la structure hôtelière et des lits chauds. L’urbanisation du plateau du Bettex, confiée à la société Nexalia, porte elle sur la construction de 7 bâtiments dont un hôtel, une résidence hôtelière et des commerces. L’aménagement est suspendu suite au dépôt de trois recours devant le tribunal administratif.  Sans attendre la décision du juge administratif, la municipalité prévient qu’il ne sera pas réalisé sous la forme initialement envisagée.

Le village de Saint-Gervais – Crédit Boris Molinier

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez également :

Publicité

Pin It on Pinterest