Solaire : l’INES mise sur la formation

par | 7 Oct 2022

La plateforme Formation et évaluation de l’Institut national de l’énergie solaire (Ines PFE) vient d’être inaugurée à Savoie Technolac, dans un contexte à nouveau porteur pour les énergies renouvelables.

« Fin juin, nous en étions à 1 328 mégawatts crête de puissance solaire installée en Auvergne-Rhône-Alpes. Il faut multiplier le chiffre par cinq avant 2030 si nous voulons atteindre nos objectifs en matière de décarbonation : réduire de 30 % les émissions de gaz à effet de serre en augmentant de 54 % notre production d’énergies renouvelables ».

Thierry Kovacs, vice-président de la région à l’Environnement et l’Écologie positive (sic), en appelle à la mobilisation de tous : les collectivités (« Il va falloir mettre du foncier à disposition pour l’implantation de panneaux solaires »), les industriels pour la production (dont le régional Photowatt), et le petit écosystème des solaristes : « Il va falloir installer, exploiter, réparer. »

C’est dans cet environnement de nouveau porteur pour l’énergie solaire (après une quinzaine d’années particulièrement difficiles pour une filière dominée par les fabrications chinoises) que s’inscrit l’inauguration, à Savoie Technolac, de la plateforme Formation et évaluation de l’Ines. Un projet lancé à contrecycle par les élus en 2018, dans des conditions financières plutôt modestes : « L’État nous a alloué deux millions d’euros sur cinq ans dans le cadre de France Relance », résume le directeur du centre, Hervé Druon.

« La Région nous a apporté 220 000 euros, les 1 400 mètres carrés de terrain sont mis à disposition par le département de la Savoie. Nous occupons aussi 350 mètres carrés situés dans le bâtiment même de l’Ines, et les entreprises nous ont donné le matériel pédagogique dont nous avions besoin. »

Plus de 1000 stagiaires

La présidente d’Ines PFE d’alors, Marina Ferrari, souhaitait réunir les deux sites de formation de l’Ines, de La Ravoire et Savoie Technolac, mettre aux normes les installations et créer de meilleures conditions de formation. L’objectif étant, in fine, de doubler la capacité de formation. La crise sanitaire a retardé l’ouverture mais, depuis la mi-2021, le site a tenu ses promesses avec mille stagiaires formés en un an par la trentaine de formateurs du site, pour un chiffre d’affaires de 1,2 million d’euros. « Nous nous adressons aux artisans installateurs, aux PME, aux ETI comme aux grands groupes tels Total Énergie ou Dalkia », assure Hervé Druon.

« Tous ont besoin de mises au point théoriques et de mises en situation professionnelle, ce que nous proposons ici. » Une cinquantaine de formations courtes (trois à cinq jours) sont proposées, ainsi que des cycles plus longs, certifiants et diplômants, aussi bien pour le solaire photovoltaïque que thermique ou hybride. La proximité du centre de recherche de l’Ines permet bien sûr d’intégrer rapidement les nouvelles technologies dans les plans de formation. « Nous pouvons aller largement au-delà des mille stagiaires », assure Hervé Druon.

Mais le but ne sera pas non plus de former tous les solaristes de France en Savoie. Un objectif de la plateforme était d’être « un démonstrateur à l’échelle 1 d’un plateau pédagogique exportable » pour d’autres sites français mais également étrangers, explique la nouvelle présidente de l’association, Marie-Claire Barbier. Il faudrait pour cela que la filière tout entière retrouve du dynamisme…« On estime toujours que, l’année prochaine, les prix de l’électricité seront dix fois plus haut qu’avant la crise sanitaire », assure le préfet de Savoie, François Ravier.

« De nombreux projets solaires redeviennent rentables. Et les progrès techniques les rendent, par ailleurs, implantables plus facilement sur les bâtiments. L’objectif affiché de produire 100 GW d’énergies renouvelables en 2050 va amener l’État à diviser par deux le temps d’instruction des projets. » Le ciel se dégage-t-il pour le solaire ?


Philippe Claret

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez également :

Niiwaa : l’oracle virtuel des dirigeants

Richard Lemaire, pdg fondateur de 2IS (Inbound Innovation Solutions), a conçu, avec une poignée de super geeks qu’il pilote depuis la Savoie, un outil d’aide à la décision pour les dirigeants d’entreprise. Niiwaa est possiblement la réplique moderne du génie de la...

LIRE LA SUITE

Innov’Alpes : enfin des anges pour financer les startups

L’assemblée plénière des Savoie Mont Blanc Angels s’est tenue le 24 novembre à La Motte Servolex. L’occasion de faire un tour d’horizon de l’impact économique de ces investisseurs de l’ombre, les business angels. « Il faut de l’humilité pour préjuger de la capacité...

LIRE LA SUITE

Entreprise : respecter les limites planétaires ?

Les Conventions des Entreprises pour le Climat (CEC, l'équivalent de la Convention Citoyenne pour le Climat, mais au niveau entreprise) du bassin lyonnais et des Alpes viennent de dévoiler les noms des 35 premiers dirigeants qui s’engagent à plancher entre février...

LIRE LA SUITE

Publicité

PUBLIEZ VOTRE ANNONCE LÉGALE EN LIGNE

Devis immédiat 24h/24
Attestation parution par mail
Paiement CB sécurisé

ANNONCES LÉGALES WEB

Consultez les annonces légales publiées sur notre site habilitées par la Préfecture >>

VENTES AUX ENCHÈRES

Consultez nos ventes aux enchères immobilières >>

publicité

abonnement

TESTEZ LE PREMIUM

3.50€ pour 1 semaine
Paiement CB sécurisé
Déblocage immédiat
Tous les articles premium

publicité

ARTICLES LES + LUS