Téléphonie en Suisse : trois opérateurs décrochent les fréquences 5G

Téléphonie en Suisse : trois opérateurs décrochent les fréquences 5G

Plusieurs opérateurs se sont battus lors d’une vente aux enchères pour obtenir les fréquences 5G qui promettent de révolutionner l’accès à internet sur smartphone.

Swisscom, Salt et Sunrise sont les vainqueurs d’une vente aux enchères attendue de longue date. Les trois opérateurs suisses viennent de se voir attribuer les tant convoitées fréquences 5G, pour une durée de quinze ans, par la Commission fédérale de la communication. La quatrième entreprise à avoir déposé une candidature, la société Dense Air basée en Irlande, a finalement renoncé. Il faut reconnaître que la facture s’avère plutôt salée : Swisscom devra débourser 195,6 millions de francs suisses, Sunrise 89,2 millions et Salt 94,5 millions pour acquérir ces fréquences considérées comme le futur de la téléphonie mobile.

Une révolution technologique et économique

En outre, en plus des sommes susmentionnées versées à la Confédération, les opérateurs devront également investir dans leurs infrastructures. Swisscom prévoit notamment d’investir 2,3 milliards de francs dès cette année. « En développant le réseau 5G, nous contribuons à la compétitivité de la place économique suisse », explique l’entreprise dans un communiqué. À la clé, « des temps de réaction plus courts, des débits plus élevés et une capacité accrue », note l’opérateur, qui ajoute que d’ici la fin de l’année, la 5G devrait être disponible dans 60 villes et communes suisses. D’ici 2024, 50 % de la population devra avoir accès à cette technologie, selon une exigence de la Commission fédérale de la communication. Dans une étude, le cabinet d’audit et de conseil Deloitte estime que plus d’un million de combinés 5G seront vendus dans le monde l’an prochain, et que ce chiffre devrait atteindre 15 à 20 millions d’unités d’ici 2020.

Selon le cabinet, c’est une vraie révolution qui s’annonce : « Cela ne se fera pas du jour au lendemain, mais la 5G changera profondément nos interactions et nos expériences, ce qui est une bonne nouvelle pour les consommateurs qui exigent de meilleures performances et un meilleur accès au contenu, déclare Kevin Westcott, vice-président de Deloitte. Des vitesses plus élevées et une latence plus faible permettront aux consommateurs de vivre des expériences nouvelles et innovantes dans des domaines aussi variés que la réalité augmentée ou le divertissement. » Cette technologie devrait aussi transformer des pans entiers de l’économie, comme l’industrie, l’agriculture ou la médecine, grâce notamment à une meilleure communication entre les ordinateurs et les autres machines.


Par Romain Fournier

Cet article est paru dans votre magazine ECO Savoie Mont Blanc du 15 février 2019. Il vous est exceptionnellement proposé à titre gratuit. Pour retrouver l’intégralité de nos publications papiers et/ou numériques, vous pouvez vous abonner ici.

Poster une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ANNONCES LÉGALES : CONSULTEZ ET PUBLIEZ !

Devis immédiat 24h/24
Attestation parution par mail
Paiement CB sécurisé

PUBLICITÉ

ARTICLES LES PLUS LUS

PUBLICITÉ