Travaux exceptionnels au mont Blanc

Travaux exceptionnels au mont Blanc
Travaux exceptionnels au mont Blanc
5 (100%) 1 vote

Après les dégâts causés par la tempête Eleanor, d’importants travaux sont réalisés au Panoramic Mont-Blanc et à l’Aiguille du Midi où des câbles porteurs ont été endommagés. Leur remplacement contraint la Compagnie du Mont-Blanc, l’exploitant, a fermé les sites.

La tempête Eleanor, qui a sévi en début d’année, aura causé des dégâts et bien des tracas à la Compagnie du Mont Blanc (CMB). En premier lieu, au Panoramic Mont-Blanc, qui relie le sommet français de l’Aiguille du Midi à Helbronner côté italien. Le changement du câble sectionné (après avoir déraillé, il s’est écrasé dans les rochers, entraînant la chute de deux télécabines sur le glacier du Géant) nécessite d’importants travaux qui ont coûté 1,5 million d’euros et dureront jusqu’à la mi-septembre, avec la fermeture totale du site durant la saison estivale. Et ce, alors que le Panoramic Mont Blanc n’est ouvert que l’été.

Visionner la vidéo de cette opération exceptionnelle à 3 700 m d’altitude :

Anomalie à l’Aiguille du Midi

Autre problème, et de taille là aussi, la fermeture de l’Aiguille du Midi jusqu’au 7 juillet en raison de travaux imprévus. “Nous avons constaté il y a 15 jours une dégradation du câble tracteur sur 40 cm (lequel avait déjà été changé dans son intégralité en novembre 2017, Ndlr), que nous avons immédiatement remplacé”, explique Mathieu Dechavanne, le Pdg de la Compagnie du Mont-Blanc. Cette opération a conduit à la clôture du site pendant deux semaines (changement, tests…).

Départ de la télécabine de l’Aiguille du Midi ©M.Simonet

Et comme si cela ne suffisait pas, dimanche soir, une nouvelle anomalie mineure a été relevée sur le même câble sur une autre portion. « Nous étions encore dans des normes d’exploitation acceptables, mais nous avons pris la décision de le changer pour garantir une mise en service dans les meilleures conditions », précise le dirigeant, évoquant, là encore, l’impact d’Eleanor qui aurait probablement altéré la nervosité du câble (une modélisation de l’impact du vent soufflant à plus de 250 km/h et du givre a été effectuée pour trouver la cause de cette détérioration, Ndlr). Le montant de l’investissement est estimé à 300 000 euros. Mais c’est surtout la durée des travaux, soit au global un mois et demi, qui pénalise l’exploitant.

L’Aiguille du Midi à Chamonix ©Pascal Tournaire

Un vrai manque à gagner pour la Compagnie du Mont-Blanc (et aussi la ville de Chamonix), dont les assurances devront évaluer le montant. “Des discussions sont en cours”, a fait savoir Mathieu Dechavanne, qui n’est pas habilité à communiquer davantage, la société étant cotée en bourse. Toutefois, rien qu’à l’Aiguille du Midi, la fréquentation lors de la réouverture le week-end dernier s’est élevée à 3 000 personnes/jour. Se pose aussi la question des groupes, en majorité asiatiques à cette période de l’année, qui font tout spécialement le déplacement pour visiter ce site emblématique. La Compagnie du Mont-Blanc devra trouver des solutions alternatives… pour autant, rien n’est gagné. Quant au personnel, il a été réaffecté sur d’autres sites pour éviter le chômage technique.

Vue depuis la terrasse de l’Aiguille du Midi ©M.Simonet

 


Par Patricia Rey


 

Poster une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Réseaux-sociaux-ECOMEDIA

ANNONCES LÉGALES : CONSULTEZ ET PUBLIEZ !

Devis immédiat 24h/24 Attestation parution par mail Paiement CB sécurisé

PUBLICITÉ

PUBLICITÉ

ARTICLES LES PLUS LUS


MAG ECO SAVOIE MONT BLANC


MAG ECO DE L'AIN


PUBLICITÉ

MAG L'EXTENSION


MAG ECO NORD ISÈRE



ARTICLES RÉCENTS

Quinson-Fonlupt se modernise

Quinson-Fonlupt se modernise

Archivage électronique, ERP, nouveaux équipements, nouvelle offre… L'entreprise familiale de 140 ans se refait une jeunesse. Spécialiste de la collecte et de la valorisation des déchets à Saint-Denis-lès-Bourg, Quinson-Fonlupt annonce pour la rentrée, le lancement...

Le Fumet des Dombes déjà trentenaire

Le Fumet des Dombes déjà trentenaire

L’entreprise familiale s’attache à valoriser la carpe des étangs depuis 1988. « Nous n’avons pas vu passer ces trentes années! Elles ont été riches et denses, sourit Chantal Rolland, directrice générale de l’entreprise Le Fumet des Dombes. Dès le départ, notre...

Glaces des Alpes vise l’excellence du goût

Glaces des Alpes vise l’excellence du goût

Le maitre artisan glacier annécien élabore glaces et sorbets de qualité pour les restaurateurs et glaciers de France. Avec 200 parfums au catalogue, Glaces des Alpes met l’eau à la bouche. La société d’Allonzier-la-Caille, créée il y a trente ans par deux amis...

L’abbaye d’Aulps s’ouvre à la réalité augmentée

L’abbaye d’Aulps s’ouvre à la réalité augmentée

Le site cistercien du Haut-Chablais propose depuis mi-juillet des visites en réalité augmentée, smartphone en main ou, encore plus immersif, casque sur les yeux. C’est une première pour un site touristique en Pays de Savoie : l’abbaye d’Aulps propose une visite en...

Saint-Genix : le sein des saints de la brioche

Saint-Genix : le sein des saints de la brioche

La brioche fourrée de pralines, spécialité de Saint-Genix-sur-Guiers, connaît un succès légendaire. La légende raconte que Sainte-Agathe, martyre sicilienne du IIIe siècle eut les seins coupés parce qu’elle n’avait pas abjuré sa foi mais qu’ils repoussèrent...

Fruité, une usine qui a du jus !

Fruité, une usine qui a du jus !

Visite du site Fruité de La Roche-sur-Foron, où 160 millions de briques de jus de fruits et autres boissons sans alcool sont fabriquées tous les ans. C'est à La Roche-sur-Foron que sont fabriqués les jus de fruits bio et non bio des marques Pressade et Fruité (les...

RECEVOIR LES ACTUS ECOMEDIA :

Articles Premium

ARTICLES PREMIUM


ARTICLES PREMIUM

This category can only be viewed by members.

Conjoncture : pourquoi l’économie régionale a ralenti

Conjoncture : pourquoi l’économie régionale a ralenti4 (80%) 1 vote Selon l’INSEE Auvergne-Rhône-Alpes, l’économie régionale enregistre au premier trimestre 2018 un léger coup d’arrêt consécutif à une année 2017 très, ou trop, dynamique. Explications… «On a vécu, globalement, une année 2017 particulièrement dynamique, à la fois sur les plans national et international, avec un impact […]

Contenu reservé aux abonnés premium

Je me connecte → log in

Je m’abonne → Premium Digital un an, Premium Digital 1 jour, Premium Digital 1 semaine, Premium Digital 1 mois or Premium Digital 6 mois

Besoin d'aide ? → digital@groupe-ecomedia.com