L’USO donne des nouvelles à ses partenaires

par | 17 Avr 2020

Le président du directoire fait le point sur la situation du club oyonnaxien de rugby, suspendue aux mesures de déconfinement et aux décisions de la Ligue, concernant cette fin de saison et la saison prochaine.

Président du directoire de l’USO, Thierry Emin s’est fendu d’un mail aux actionnaires et partenaires du club de rugby, pour faire le point sur sa situation. « Il est difficile de communiquer en l’état actuel des choses, aucune décision définitive n’ayant été validée concernant notre sport », relève-t-il à raison. La Ligue nationale de rugby (LNR) n’a en effet prévu de déterminer le scénario retenu qu’à la fin avril, une fois connues les conditions du déconfinement et au vu des recommandations de sa commission sportive. « Il paraît illusoire de penser à ce jour que nous aurons une reprise de championnat », risque-t-il toutefois, peu sûr de son pronostic. « En cette période, la vérité d’un jour n’est pas celle du lendemain. »

La boutique du stade – à l’exception de la boutique en ligne, toujours opérationnelle, la billetterie et les bureaux administratifs restent donc fermés pour une durée indéterminée. « Côté terrain, les joueurs pros suivent des programmes d’entraînement individuels et personnalisés, annonce Thierry Emin. Côté association et monde amateur, la FFR a décidé d’arrêter tous les championnats de la saison en cours et d’organiser la prochaine sans relégation, uniquement des montées. En championnat espoir, l’USO sera donc maintenue en poule Elite. »

Statu quo pour la prochaine saison ?

« Bernard Laporte, président de la FFR, milite pour une accession de deux clubs de Fédérale 1 en Pro D2, alors que la ligue nationale et l’ensemble des clubs professionnels a acté le maintien des 30 clubs actuels, sans relégation à l’étage fédéral, poursuit Thierry Emin. Aucune décision n’a été prise à ce jour mais les présidents des clubs professionnels, compte tenu qu’il n’y aura pas de descente, militent pour un statu quo. En l’état actuel des choses, il parait impensable de passer de 30 à 32 clubs dans une économie restreinte par les pertes annoncées pour chacun d’eux, d’ajouter des coûts supplémentaires de matchs, de joueurs et d’organisation de championnat. »

A l’initiative de la LNR, trois groupes de travail se réunissent de façon hebdomadaire pour acter cette fin de saison, envisager la suivante et surtout l’avenir de l’ovalie et de ses clubs. La première commission analyse les différents scénarios de reprise des compétitions. La deuxième travaille sur l’accompagnement des clubs, évalue les conséquences financières et échange sur les sujets juridiques et commerciaux. La dernière planche sur l’impact de la situation sur les dispositifs de régulation de la LNR : période de mutation, contrats des joueurs, règles de recrutement, encadrement de la masse salariale, etc. L’USO est membre de la seconde. « En tant que vice-président de l’UCPR, le syndicat des clubs, je participe à la négociation avec le syndicat des joueurs, Provale, et le syndicat des entraîneurs, sur la baisse des salaires pour la saison prochaine », annonce Thierry Emin qui s’inquiète notamment des projections financières pour la saison à venir. « Notre club ne dépend pas d’un mécène qui peut abonder nos finances à fond perdu, mais d’une multitude d’entreprises qui, aujourd’hui, sont-elles même dans la difficulté. Le désastre économique que nous subissons aura des répercutions très conséquentes sur notre situation financière. »

Dans cette situation particulièrement floue, le président du directoire de l’USO trouve tout de même à énumérer une certitude : il n’y aura pas de descente de TOP 14 à PRO D2, ni de PRO D2 à Fédérale 1. Et celui-ci de promettre qu’il tiendra les actionnaires et partenaires informés en priorité, de chacune des évolutions et décisions actées dans les jours et semaines à venir.


Par Sébastien Jacquart

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez également :

Camille Pasquelin DG SNDec

Le SNdec change de tête pour accompagner la reprise

Le Syndicat national du décolletage nomme sa nouvelle directrice générale : Camille Pasquelin. Un nouveau cycle commence à la tête du Syndicat national du décolletage (SNdec). L’organisation vient d’officialiser la nomination de Camille Pasquelin en qualité de...

LIRE LA SUITE

Jacques a dit… réalise les rêves des seniors

Née en avril, cette jeune association s'est donnée pour mission d'illuminer la fin de vie des personnes âgées, en concrétisant un dernier vœu. Née de la volonté d’apaiser la fin de vie, l’association Jacques a dit… a pour ambition de rayonner nationalement. Cette...

LIRE LA SUITE

Citygie

Citygie diversifie ses horizons

Le leader des blocs sanitaires préfabriqués en France, notamment pour les toilettes d’autoroute, envisage le marché de la construction de maisons individuelle, ainsi qu’une filiale aux États-Unis. Citygie, c’est avant tout une marque, Francioli, qui produit depuis...

LIRE LA SUITE

Votre magazine ECO de l’Ain du 5 août 2021

100% en ligne, feuilletez votre magazine ECO de l'Ain n°31-32 du 5 août 2021 sur ordinateur, tablette ou smartphone. Réservé aux abonnés. Le saviez-vous ? Vous pouvez afficher la publication en plein écran, télécharger le document en .pdf, l'imprimer, mais aussi...

LIRE LA SUITE

Publicité

PUBLIEZ VOTRE ANNONCE LÉGALE EN LIGNE

Devis immédiat 24h/24
Attestation parution par mail
Paiement CB sécurisé

VENTES AUX ENCHÈRES

Consultez nos enchères immo

publicité

abonnement

TESTEZ LE PREMIUM

3.50€ pour 1 semaine
Paiement CB sécurisé
Déblocage immédiat
Tous les articles premium

publicité

ARTICLES LES + LUS

Pin It on Pinterest