Le point 22 du livre blanc de la filière prévoit la construction d’une maison du bois pour valoriser le matériau et fédérer l’ensemble des acteurs. Elle serait à la fois une vitrine et un centre de ressources et d’initiatives.

Jeudi 10 février, la Fédération interprofessionnelle du bois de l’Ain (FIB01) et ses partenaires se sont donc réunis à Cormaranche-en-Bugey, futur terrain de cette nouvelle structure. «Nous avions deux solutions, au centre du village ou à l’extérieur», a rappelé Guy Saunier, chargé de mission de la FIB. Ce sera finalement sur un terrain de 5 ha, destiné à accueillir également une ZAC, à proximité de la MFR et de l’école du bois. «Dans le centre, l’espace eut été contraint», justifie Philippe Virard, président de la communauté de communes d’Hauteville. Or, il était important d’imaginer l’avenir, de possibles extensions et l’accueil de sites industriels, pour une zone appelée à devenir «un village du bois».

Le bâtiment devra répondre aux nouvelles exigences énergétiques et être une vitrine de l’utilisation du bois local. Aussi, on a beaucoup débattu après la visite, de la maîtrise d’ouvrage. Car le code des marchés publics limite la possibilité de privilégier matériaux et entreprises locales. …