Une nouvelle identité pour l’École technique du bois

par | 24 Sep 2020

Après l’accès et l’aménagement extérieur du Pôle bois de Cormaranche-en-Bugey, c’est au tour de l’ETB de faire l’objet de travaux.

« C’est un cas d’école en architecture. Il est difficile d’envisager circuit plus court, puisque le bois mis en œuvre sur ces travaux a été scié à 20 mètres du chantier, par les élèves », a relevé Séverin Perreault, l’architecte qui a conçu l’extension de l’École technique du bois (ETB), à Cormaranche-en-Bugey, lors d’une visite du site, en préambule de l’assemblée générale de la Fédération interprofessionnelle du bois de l’Ain (lire notre édition du 24 septembre). Ce futur bâtiment, sur deux niveaux, en façade de l’existant, comprendra des salles de cours (notamment un plateau dédié à la maintenance industrielle), des bureaux et un foyer. « Il faut éviter que les jeunes s’ennuient, si l’on ne veut pas qu’ils fassent des bêtises, explique le directeur de l’établissement, Jean-Christophe Charrier. Si nous accueillons de plus en plus d’élèves, ce n’est pas seulement pour la qualité de nos enseignements, mais aussi parce que nous nous occupons bien d’eux. » L’école, créée il y a 28 ans et financée par le Groupement des scieurs de l’Ain, compte en effet 38 jeunes en formation en cette rentrée 2020, contre 22 en 2018. Ces derniers préparent un CAP d’opérateur de scierie ou de mécanicien affûteur, ou encore un bac pro Technicien de scierie, en attendant de nouveaux cursus en maintenance. « Nous sommes une école de production, poursuit le directeur dans sa présentation. Toutes nos réalisations sont sur commandes de nos clients. Par exemple, nous affûtons une vingtaine de lames chaque semaine, pour différentes scieries. Nous n’achetons d’ailleurs aucune lame. Nous les récupérons auprès des scieurs, nous les coupons et nous les ressoudons, pour nos propres machines. Et nos élèves voient un peu plus que la scierie, puisque nous produisons des ruches et du mobilier urbain que nous vendons, entre autres, aux collectivités. »

L’un des enjeux du chantier était de donner une nouvelle identité à l’école. Aussi, Séverin Perreault s’est-il appuyé sur l’architecture traditionnelle du Plateau d’Hauteville, avec un soubassement minéral, en béton et pierre d’Hauteville, surmonté d’une structure en bois, charpente et bardage, puis d’un toit métallique. « Il s’agit également de mettre en valeur l’apprentissage des métiers manuels et le bois comme écriture architecturale, décrit-il. Nous sommes allés assez loin dans la mise en lumière du matériau, mais sans perdre de vue les aspects pratiques. Car ce bâtiment constitue avant tout un outil de travail. Les élèves portent des chaussures de sécurité, on n’allait donc pas mettre des planchers de luxe. » Ainsi, les escaliers extérieurs sont constitués de madriers pleins, en bois brut. Idem pour les garde-corps. Enfin, l’architecte a voulu mettre en évidence d’autres savoir-faire locaux, d’où l’injection de pierres d’Hauteville dans le projet.

Après l’aménagement des accès et des extérieurs, ce chantier participe à son tour, à la modernisation du Pôle bois de Cormaranche-en-Bugey. Un site qui regroupe deux établissements de formation, l’ETB et la MFR, ainsi que Visiobois, la maison de la filière dans l’Ain.

Simulateur scie de premier débit, école technique du bois

Avant de passer sur la scie de premier débit, les futurs opérateurs de scierie se font la main sur ce simulateur dont le montant (65 000 euros) a été financé par le Conseil régional. Cet outil permet également de se préparer à la conduite de chariot, en vue de passer les Caces 3 et 9.


Par Sébastien Jacquart

Photo de tête : Séverin Perreault, architecte, et Florent Tournier, charpentier.

Une Eco de l'AinCet article vient en complément de l’article paru dans le magazine ECO de l’Ain du 24 septembre 2020 sur l’assemblée générale de Fibois 01. Pour retrouver l’intégralité des articles de notre hebdomadaire, mais aussi nos suppléments et hors-séries, c’est ICI et ICI.

Découvrez également :

La reprise se confirme dans l’industrie

La 8e vague de résultats de l’Observatoire de la santé des entreprises de Mont-Blanc Industries montre que les niveaux d’activité continuent de s’améliorer. Mis en place en mars 2020 par Mont-Blanc Industries,  en partenariat avec le cabinet Infusion, la Fondation de l’Université Savoie...

Votre magazine SPORT BUSINESS 01 saison 2020-2021

100% en ligne, feuilletez votre hors-série annuel SPORT BUSINESS 01 saison 2020-2021 sur ordinateur, tablette ou smartphone. Le saviez-vous ?Vous pouvez afficher la publication en plein écran, télécharger le document en .pdf (nécessite un compte Calaméo gratuit), l'imprimer, mais aussi rechercher...

Un retour à l’emploi mieux guidé

Pour accompagner la reprise des salariés après une longue absence, Medef Auvergne Rhône-Alpes, Direccte et Agefiph ont édité le guide du maintien dans l’emploi. Le 11e baromètre de l’absentéisme et de l’engagement réalisé par Ayming indique que les arrêts de travail “longue durée” ont aug­menté de...

Le monde caché des mandataires de la CPAM

Créée en 1945, la CPAM a déjà 75 ans. Un âge qu’elle a pu atteindre notamment grâce à des personnes dévouées : les représentants des organisations syndicales et patronales. La Caisse primaire d’assurance-maladie (CPAM) célèbre cette année ses 75 ans. L’occasion de se pencher sur les arcanes de l’institution, plus précisément sur les mandataires oeuvrant […]

Relance : l’appel des chambres consulaires de l’Ain

À l'occasion de l'AG de l'Association des maires de l'Ain, Vincent Gaud, Patrice Fontenat et Michel Joux ont fait le point sur les possibilités d'intervention des collectivités. Inquiets des conséquences de la crise sanitaire sur l'emploi, les maires de l'Ain, réunis en assemblée générale vendredi...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

publicité

PUBLIEZ VOTRE ANNONCE LÉGALE EN LIGNE

Devis immédiat 24h/24
Attestation parution par mail
Paiement CB sécurisé

publicité

abonnement

TESTEZ LE PREMIUM

2.50€ pour 24h
Paiement CB sécurisé
Déblocage immédiat
Tous les articles premium

publicité

ARTICLES LES + LUS