Le tribunal de commerce de Chambéry a prononcé la liquidation judiciaire de 2C Cellier à Grésy-sur-Aix.


Le tribunal de commerce de Chambéry n’a pas suivi la requête de Stanislas Baugé, le fondateur et président de Nawi Groupe qui avait demandé le maintien de 2C Cellier. Il vient de prononcer la liquidation judiciaire de cette société par actions simplifiée à actionnaire unique. « 2C Cellier qui dispose d’une entité juridique autonome est en droit de défendre ses intérêts dans le cadre de la procédure de redressement judiciaire dont elle fait l’objet. Elle a besoin de temps pour contester notamment certaines créances injustifiées qui risquent d’alourdir son passif », expliquait le dirigeant dont les arguments n’ont visiblement pas convaincu.

Une série à rebondissements

Placée en mars 2016 sous le coup d’une procédure de sauvegarde, convertie en juin dernier en redressement judiciaire, 2C Cellier a publié son dernier chiffre d’affaires (1,72 M€) en 2014. Cette même année, son fonds de commerce a été transféré à Girod-Cellier, en liquidation judiciaire depuis le 5 septembre dernier. Née de la fusion de chaudronneries reconnues dans la région aixoise – Cellier à Grésy, Girod-Sisa Aix-les-Bains -,  Girod-Cellier représentait un ensemble de 80 salariés réalisant un chiffre d’affaires de 12 M€. La PME industrielle a notamment souffert de l’arrêt des investissements dans le nucléaire suite à la catastrophe de Fukushima. Mais les salariés et le cabinet indépendant mandaté par le comité d’entreprise pointent d’autres difficultés liées au montage initial et à sa gestion.

Licenciements

En deux ans, trois vagues successives de départs ont fait tomber les effectifs de Girod-Cellier à 33 salariés. Ces derniers devraient recevoir leur lettre de licenciement d’ici la fin du mois. « Deux sociétés ruinées, un savoir-faire et des machines dispersées, un outil de travail dilapidé », se désolent-ils. Basé en région parisienne, Nawi Groupe est né en 2013 avec l’ambition de développer des synergies et des complémentarités dans le secteur de la chaudronnerie. La holding est en sauvegarde depuis le 17 mai dernier.


Voir Eco des Pays de Savoie du 16/09/2016


blank

Crédit photo : Daniel Kameni