Carburants : Green & Safe investit à Ruffieux

par | 24 Nov 2021

Au printemps prochain, Green & Safe distribution lancera la fabrication de ses additifs carburants sans pétrole dans son nouveau bâtiment.

S’il garde sa recette secrète, Lionel Barneoud-Rosset n’est cependant pas peu fier d’affirmer que ses additifs carburants sont exempts de pétrole, uniquement fabriqués « sur des bases de distillats d’alcool, issus de la biomasse ». Des produits biodégradables, donc, qui, ajoutés au carburant des moteurs thermiques, ont des effets surprenants dont une baisse de la consommation d’essence ou de gasoil et des émissions de gaz polluants.

La fabrication de ces additifs – non soumis à déclaration – aura lieu à Ruffieux dès le printemps prochain. Crédit photo : Green&Safe

« Cette efficacité a été certifiée en 2021 par l’Utac-Ceram, poursuit le dirigeant, rapport à l’appui. Nos produits permettent notamment de faire baisser la consommation de gasoil de 5 % , d’émettre 4,7 % de CO2 en moins et de réduire la part d’hydrocarbures imbrûlés de 37,60 %. »

Lionel Barneoud-Rosset entend bien aujourd’hui accélérer… la croissance de son entreprise, baptisée Green & Safe distribution, grâce à ses potions magiques et vertueuses. Issu de la distribution d’hydrocarbures, il crée la structure à Ruffieux en 2011 avec l’objectif de pouvoir rapidement proposer un produit plus « vert » à ses clients (distributeurs de carburants, transporteurs, BTP, remontées mécaniques, agriculture…).

« Nos produits permettent notamment de faire baisser la consommation de gasoil de 5 % , d’émettre 4,7 % de CO2 en moins et de réduire la part d’hydrocarbures imbrûlés de 37,60 %. »

« Jusqu’à maintenant, nous faisions fabriquer nos produits par un sous-traitant en Bourgogne, mais dès le printemps prochain, ils seront faits ici, à Ruffieux où je viens d’acheter un bâtiment. » Un investissement qui flirtera avec le million d’euros et où les onze salariés emménageront au mois de mars.

« Jusqu’à maintenant, nous faisions fabriquer nos produits par un sous-traitant en Bourgogne, mais dès le printemps prochain, ils seront faits ici, à Ruffieux où je viens d’acheter un bâtiment. »

« L’objectif est d’augmenter nos capacités de stockage de manière à pouvoir produire à l’avance. Aujourd’hui, nous fabriquons environ 300 mètres cubes d’additifs par an et je pense que nous pourrons monter rapidement à 1000 tonnes annuelles. » Le chiffre d’affaires, de plus de 2 millions d’euros en novembre (1,7 ME en 2019), devrait croître en conséquence, ainsi que les effectifs. « Nous avons embauché trois personnes cette année et devrions être deux fois plus nombreux début 2023. »

Pour y parvenir, l’entrepreneur compte aussi sur l’export qui représente 20 % de l’activité (Canada, sites miniers d’Afrique de l’Ouest notamment). « Des tests sont en cours au sein de compagnies maritimes turques ainsi qu’en Suisse. S’ils aboutissent positivement, cela nous permettrait de doubler notre chiffre d’affaires », espère-t-il.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez également :

Votre magazine ECO Savoie Mont Blanc du 26 novembre 2021

100% en ligne, feuilletez directement votre magazine ECO Savoie Mont Blanc n°47 du 26 novembre 2021 sur ordinateur, tablette ou smartphone. Réservé aux abonnés. Édition Savoie (73) : Édition Haute-Savoie (74) : Le saviez-vous ?Vous pouvez afficher la publication en...

LIRE LA SUITE

Le marché de l’hôtellerie reste dynamique

Le cabinet d'audit KPMG dresse un bilan de l’hôtellerie en 2020, frappée par la crise, et nous livre ses perspectives à la montagne. Sans surprise, la crise sanitaire et économique liée à la Covid a fortement impacté le tourisme en France (qui représente 10 %...

LIRE LA SUITE

Une nouvelle résidence pour les champions de ski

Le Comité de ski de Savoie a inauguré un lieu d’hébergement flambant neuf dédié à ses athlètes, attenant à son siège à Albertville. La nouvelle Résidence des champions s’inscrit dans le développement du quartier olympique, à Albertville. « Notre volonté est de...

LIRE LA SUITE

Publicité

Pin It on Pinterest