Dans la série automobile, le Courrier Economie a testé pour vous le coupé Renault Laguna. Sensations et séduction garanties.

Ma rencontre avec le coupé Renault Laguna se résume tout simplement à un coup de foudre. Dès mon premier coup d’œil, j’ai été séduite par le design de sa forme. Une ligne élégante, à la fois féline et sportive. L’avant du véhicule est fin et élancé ; l’arrière est généreux à l’image des anglaises du style Aston Martin où Bentley. J’apprécie particulièrement l’ornement métallique autour des fenêtres. Comme un bijou, il apporte une note très chic à la robe.
Mon enthousiasme se poursuit à l’intérieur du véhicule ou l’univers haut de gamme est toujours au rendez-vous. Le luxe réside autant dans la qualité des finitions que dans la richesse des équipements. La planche de bord – aussi esthétique que pratique – réunit l’ensemble des informations de communication, d’audio et de navigation 3D. Et, petit plus, le système multimédia se commande à la voix. Le coupé Laguna proposé par le garage Renault à Bourg-en-Bresse est équipé d’une boîte automatique. « C’est un must aux Etats-Unis où 80% de la population l’utilise. En France, ce chiffre ne s’élève qu’à 20% », explique Frédéric Raud, directeur de l’établissement.
Il est temps de prendre la route. Je m’installe, remonte le siège et le volant. Le directeur me donne les clés, ou du moins la carte, et en voiture!
La conduite est très agréable. Avec son moteur V6 dCi de 235 chevaux, d’un simple coup d’accélérateur la voiture s’envole. Dans les virages, elle tient merveilleusement bien la route grâce à ses quatre roues directrices, fruits de la technologie du châssis 4 Control.
En ville comme sur les petites routes de campagne, la conduite est très sereine. La voiture s’adapte naturellement à la situation. C’est parfait !
Opération séduction réussie, retour à la concession. J’ai du mal à me séparer de ma nouvelle voiture. Mais, il faudra attendre un peu avant de me l’offrir, car ce modèle haut de gamme s’élève à environ 45 000 euros.