Covid-19 : sans le numérique, plus de salut !

par | 30 Déc 2020

Sous le coup de la crise sanitaire, les entreprises accélèrent leur transformation numérique. De la vente en ligne à la visioconférence, les solutions mobilisées pour maintenir l’activité en profitent pour s’améliorer.

Les freins à l’utilisation de solutions numériques ont fondu comme neige au soleil avec la crise de la Covid-19. Rares sont les secteurs qui échappent à cette accélération de la transformation digitale des entreprises et de leurs produits. Les règles sanitaires ont dopé l’innovation de sociétés comme Softica (Savoie Hexapôle), qui a imaginé un dispositif de contrôle associant un compteur laser, une carte électronique et un écran d’information. Il s’adapte sur les portes automatiques pour déclencher un feu rouge lorsque le nombre maximum de visiteurs autorisés est atteint dans un lieu public.

L’innovation est aussi de mise dans l’industrie, les commerces, la médecine, l’événementiel, ou encore la formation, qui adoptent massivement le mode “en ligne”. Le centre annécien Biologie e-learning mise ainsi sur un format 100 % à distance, pour former et habiliter les professionnels engagés dans la campagne de dépistage de la Covid-19. En 2020, il double ses équipes (10 personnes) et son chiffre d’affaires qui atteindra les 250 000 euros.

Des outils innovants

À Savoie Technolac, le campus Inseec U a investi depuis septembre 2020 dans une classe du futur. Reposant sur une technologie développée par la société savoyarde Pixminds, elle vient bouleverser la pratique de l’enseignement. Transformés en écrans tactiles géants, les murs de la salle de classe permettent de diffuser des contenus avec lesquels les élèves peuvent interagir. Le meilleur peut ainsi être proposé par le meilleur des enseignants à l’ensemble des étudiants, où qu’ils se trouvent.

« Le mouvement vers la digitalisation est en place depuis des années. Les entreprises n’ont pas eu le choix et il les touche toutes, même si ce n’est pas de la même manière », analyse Romain Gandia, maître de conférences à l’Université Savoie Mont Blanc et responsable scientifique, avec Rachel Boquet, de la chaire Iopen dédiée à la transition numérique des acteurs du territoire.

« Il n’y aurait pas de digitalisation sans innovations, en amont, et sans outils performants. La densification des besoins et des usages durant le confinement a, par exemple, permis de faire évoluer les solutions de visioconférence », observe Christophe Neu, délégué de la French Tech à Annecy. Pour se montrer efficaces, les outils digitaux ont besoin d’une stratégie. Difficile, par exemple, pour un petit commerce, de passer à la vente en ligne sans fichiers clients, sans politique commerciale multicanale et sans prise en compte… de l’humain.

1 La classe du futur d’Inseec U, avec ses murs tactiles conçus par Pixminds. 2 Romain Gandia, coresponsable scientifique de la chaire Iopen. 3 Installé à Annecy, Biologie e-learning emploie une dizaine de professionnels pour un chiffre d’affaires 2020 qui double, à 250 000 euros.

Sophie Boutrelle
Crédit image à la une : NASA


ECO « Rétro 2020 »

Cet article est issu de notre numéro « La Rétro 2020 ».

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez également :

Publicité

Pin It on Pinterest