+18 %, c’est la hausse de la mortalité en Auvergne-Rhône-Alpes du 2 mars au 26 avril par rapport à la même période en 2019, quelle qu’en soit la cause.

C’est la 5e région la plus touchée de France métropolitaine. Avec 42 % et 33 % de décès en plus, le Rhône et la Haute-Savoie sont respectivement au 17e et 23e rang des départements. Des pics qui peuvent s’expliquer par leur forte densité de population ainsi que par une ouverture plus importante à l’extérieur, notamment avec Genève et Vaud pour la Haute-Savoie, cantons les plus affectés par le Covid-19 en Suisse. Parmi les communes les plus peuplées du département, Thonon-les-Bains et Annemasse ont un excédent de décès d’environ +60 % alors qu’il n’atteint que +15 % pour Annecy.