L'édito de Myriam Denis : "Potion Magique"

par | 1 Fév 2018

Il faut quand même en tenir une sacrée couche… ou être vraiment, vraiment addict. Ou un peu des deux. Mais en réalité, je considère fondamentalement que rien, non rien, ne justifie les empoignades et bousculades que l’on a pu admirer, notamment sur les réseaux sociaux, ces derniers jours.

Myriam Denis

Nos concitoyens seraient-ils devenus fous ? Ne seraient-ils plus capables de gérer leurs frustrations inhérentes à une société de consommation toujours plus tentatrice ? La faute à qui ? À Intermarché, ayant décidé (unilatéralement, comme l’affirme Ferrero dans un communiqué de presse) de brader à 70 % ses pots de 950 grammes de Nutella ? Ces supermarchés avaient même poussé le vice jusqu’à (relativement) cacher les fameux pots au sein de leurs magasins, pour exciter les foules. Aux médias, qui se sont fait le relais, l’écho, de cette information capitale, hissée au même titre que la réforme du Bac, ou le taux de croissance de la France, tiré à 1,9 % ? Aux consommateurs, avides de possessions à bas prix, friands de cette impression de réaliser la bonne affaire, ou tout simplement gourmands ? Car le Nutella n’est pas un produit de première nécessité. Certains économistes pointent les inégalités dans notre pays qui se creusent, encore et toujours. Mais dans ce cas précis, je n’ose croire qu’il ne s’agisse que de cela. Enfin, les Intermarchés auront bénéficié d’un coup de pub… D’ailleurs, la Direction générale de la répression des fraudes a décidé de se pencher sérieusement sur le sujet et de lancer une enquête sur cette fameuse, trop fameuse, promotion. Un projet de loi est d’ailleurs présenté cette semaine, fruit des états généraux de l’alimentation, visant à mieux encadrer la grande distrib et notamment, la vente à perte.

« L’automatisation des tâches laisse un goût amer à celles et ceux qui occupent ces postes dans les grands magasins. Le virage du 4.0 fera disparaître certains métiers, au profit de l’émergence de nouveaux. »

Ce qui ne va peut-être pas arranger les affaires d’Alexandre Bompart, le nouveau PDG de Carrefour. Celui-ci doit en effet retrouver un business model prospère, pour un géant lourd et lent à s’adapter, qui patauge dans la semoule. Sa stratégie, plus financière que réellement opérationnelle, vise avant tout à contenter les actionnaires, via, notamment, la suppression d’un quart des effectifs du siège. Mais ce régime minceur suffira-t-il à redonner ses lettres de noblesse à l’une des plus grosses entreprises françaises ? Les modes de consommation ont changé, avec l’avènement du bio et d’internet. Et peut-être que ces surfaces d’achat colossales ne satisfont plus pleinement les consommateurs, qui trouvent davantage d’appétence à se tourner vers des commerces de proximité. Tout cela, sur fonds de guerre des prix, et de recherche permanente d’adaptabilité avec ce que propose la robotique. Car le système de la grande distrib veut – et certainement, doit – se moderniser. Des solutions sont explorées pour réduire encore les coûts : les caisses que l’on connaît sont en ligne de mire. L’automatisation des tâches et autres technologies pointent sur le marché, en laissant un goût amer à celles et ceux qui occupent ces postes dans les grands magasins. On le sait : le virage du 4.0 fera disparaître certains métiers, au profit de l’émergence de nouveaux. En attendant, pas de formule ou de potion magique ne viennent doper notre économie, mais différentes recettes restent à tenter.

Myriam Denis

Rédactrice en chef adjointe
m.denis@eco-ain.fr

La hausse des péages autoroutiers vue par Faro

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez également :

Toploc privilégie l’humain et les vacances nature

À Annecy, la plateforme en ligne de petites annonces de locations de vacances vise les séjours loin des villes et sélectionne des hôtes valorisant leur territoire. Expériences à la clé. « Où vais-je dormir et comment je m’occupe ? », sont les deux...

LIRE LA SUITE

Loop Sports reconditionne votre matériel de sport

La plateforme de seconde main, hébergée à l'Annecy Base camp d'OSV, rachète vélos, skis, snowboards... et parapentes aux particuliers et professionnels qu'elle répare pour les revendre "comme neuf" au prix d'occasion. Plus qu’une plateforme web de seconde main,...

LIRE LA SUITE

Ça gaze pour la cidrerie Les Pentes !

Atelier collage d’étiquettes dans le hangar de la Cidrerie Les Pentes, à Arith. Julien Savaux, 36 ans et Aurélien Bouzac, 40 ans, armés de leur seau de colle et d’une pile de très jolies étiquettes, s’attaquent à une armée de bouteilles de 75 et 33 centilitres....

LIRE LA SUITE

Publicité

PUBLIEZ VOTRE ANNONCE LÉGALE EN LIGNE

Devis immédiat 24h/24
Attestation parution par mail
Paiement CB sécurisé

ANNONCES LÉGALES WEB

Consultez les annonces légales publiées sur notre site habilitées par la Préfecture >>

VENTES AUX ENCHÈRES

Consultez nos ventes aux enchères immobilières >>

publicité

abonnement

TESTEZ LE PREMIUM

3.50€ pour 1 semaine
Paiement CB sécurisé
Déblocage immédiat
Tous les articles premium

publicité

ARTICLES LES + LUS