L'édito de Myriam Denis : "Enfumage… en règle"

par | 23 Nov 2017

Personnellement, je ne fume pas. Et vous ? En fait, ce n’est pas mon truc. Sommes-nous particulièrement choqués, outrés ou incités à quoi que ce soit lorsque des acteurs de films s’adonnent à l’écran à ce hobby ?

Myriam Denis

Il semblerait, puisque notre ministre de la Santé souhaite une action « ferme » pour « dénormaliser le tabac dans notre société », notamment via le cinéma ou internet (même si elle s’est empressée de revenir sur ses propos via Twitter).

Une fois de plus, nos décideurs politiques et plus particulièrement, maman Nadine Grelet-Certenais, sénatrice PS de la Sarthe, largement soutenue par maman Agnès Buzyn, ministre de la Santé, prennent le brave peuple de France pour des imbéciles incapables de faire la part des choses et de prendre leur destin en mains. À mon avis, la ministre de la Santé gagnerait davantage à s’occuper de la pénurie criante de médecins disséminée un peu partout sur le territoire national, plutôt que de notre filmographie. Ou peut-être pourrait-elle se pencher sur les finances de la sécurité sociale. Ou sur le manque de personnel dans les hôpitaux. (Ne pas rayer de mentions inutiles). « Je ne comprends pas l’importance de la cigarette dans le cinéma français », a-t-elle commenté. Mais quelle hypocrisie ! À l’écran, nous sommes abreuvés d’images pas toujours très glorieuses, il faut bien le reconnaître. On voit régulièrement du sexe (avec une image de la femme pas toujours valorisée), de l’alcool, de la drogue, des armes à feu et même, des gens qui mangent “gras, salé, sucré” et j’en passe et des meilleures, car tout de même, il faut savoir rester soft. Devrait-on envisager de tout interdire pour autant ? Tout restreindre ? Jusqu’où ira-t-on dans cette normalisation, ce lissage de notre société, qui déjà, manque de saveur ? Plutôt que de vouloir tout aseptiser, n’aurait-on pas meilleur compte à miser sur l’éducation ? Aujourd’hui priment les “valeurs” d’instantanéité, de performance et d’individualisme. Évidemment que l’on ne peut pas tout montrer, évidemment qu’il faut un cadre. Mais faut-il dans ce contexte pousser encore à la déresponsabilisation de nos concitoyens ? Je ne suis pas sûre que ce soit la réponse la plus pertinente. Et puis, l’État ne deviendrait-il pas quelque peu schizophrène ? À qui profite l’augmentation du prix du tabac, sous couvert de dissuader les gens de fumer ? Le tabac est aujourd’hui taxé à plus de 80%, dont près de 65% sont des droits de consommation et 15% de TVA. La majeure partie des droits de consommations revient… aux organismes de protection sociale : assurance maladie, mutualité sociale agricole et allocations familiales.

« La ministre de la Santé gagnerait davantage à s’occuper de la pénurie criante de médecins disséminée un peu partout sur le territoire national, plutôt que de notre filmographie. »

D’ailleurs, notre ministre de la Santé ne devrait-elle pas se rapprocher de ses homologues de l’Éducation et de la Transition écologique, pour évoquer le cas de ces écoles (de la crèche au lycée), impactées par des pollutions de l’air ? En témoigne le cas du collège de Vincennes, pollué par un solvant cancérogène, pour lequel l’agence régionale de santé et la mairie de Vincennes doivent trouver une solution au plus vite, pour faire déménager les 650 élèves et leurs professeurs. À Paris, quarante crèches ont été contrôlées, car situées sur des sites pollués au plomb, au mercure, au benzène et autres réjouissances de type solvants chlorés. Or, une trentaine d’établissements posent problème, même si la mairie de Paris se veut rassurante : un comité de pilotage a été mis en œuvre et la situation est sous contrôle… Peut-être que les maires de France trouveront le temps d’en débattre lors du salon qui leur est dédié, en marge des préoccupations budgétaires qui les animent. On ne voudrait pas se faire de films, mais on ne voudrait pas se faire enfumer non plus…

Myriam Denis

Rédactrice en chef adjointe
m.denis@eco-ain.fr

 Les allègements de charge vus par Faro

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez également :

Toploc privilégie l’humain et les vacances nature

À Annecy, la plateforme en ligne de petites annonces de locations de vacances vise les séjours loin des villes et sélectionne des hôtes valorisant leur territoire. Expériences à la clé. « Où vais-je dormir et comment je m’occupe ? », sont les deux...

LIRE LA SUITE

Loop Sports reconditionne votre matériel de sport

La plateforme de seconde main, hébergée à l'Annecy Base camp d'OSV, rachète vélos, skis, snowboards... et parapentes aux particuliers et professionnels qu'elle répare pour les revendre "comme neuf" au prix d'occasion. Plus qu’une plateforme web de seconde main,...

LIRE LA SUITE

Ça gaze pour la cidrerie Les Pentes !

Atelier collage d’étiquettes dans le hangar de la Cidrerie Les Pentes, à Arith. Julien Savaux, 36 ans et Aurélien Bouzac, 40 ans, armés de leur seau de colle et d’une pile de très jolies étiquettes, s’attaquent à une armée de bouteilles de 75 et 33 centilitres....

LIRE LA SUITE

Publicité

PUBLIEZ VOTRE ANNONCE LÉGALE EN LIGNE

Devis immédiat 24h/24
Attestation parution par mail
Paiement CB sécurisé

ANNONCES LÉGALES WEB

Consultez les annonces légales publiées sur notre site habilitées par la Préfecture >>

VENTES AUX ENCHÈRES

Consultez nos ventes aux enchères immobilières >>

publicité

abonnement

TESTEZ LE PREMIUM

3.50€ pour 1 semaine
Paiement CB sécurisé
Déblocage immédiat
Tous les articles premium

publicité

ARTICLES LES + LUS