Édito : pluie de milliards pour l’économie verte

par | 15 Oct 2021

Ironie du calendrier ou facétie suisse ? Au moment où Emmanuel Macron présente son plan France 2030 de relance et de décarbonation de l’industrie, doté de 30 milliards d’euros, le seul canton de Genève lance son propre plan d’investissement de 11,1 milliards de francs suisses, lui aussi sur dix ans…

Certes, les deux projets ne sont pas comparables puisque le français se concentre sur des dépenses d’innovation, alors que le genevois servira à des dépenses d’équipement. Retenons simplement, alors, la concomitance de deux annonces marquant une réelle volonté de décarboner l’industrie et la société. C’est dans l’air du temps : depuis plusieurs mois, les programmes de virages environnementaux se succèdent dans nos colonnes. Somfy, Maped, et d’autres mettent beaucoup d’argent dans leurs projets, et ce n’est pas simplement pour verdir leur image.

Pierre-Henri Grenier, directeur exécutif de la Banque de la Transition énergétique, le confirmait en présentant les résultats de cette marque de la Banque Populaire Auvergne-Rhône-Alpes : « Je suis frappé du nombre de patrons de PME que je rencontre qui veulent réduire leur empreinte carbone. » Une conversion à l’écologie qui doit beaucoup à la realpolitik, certes : « Une des premières questions des principaux donneurs d’ordres à leurs sous-traitants aujourd’hui est : “Quelle est votre politique bas-carbone ?” Pour les PME, c’est devenu un enjeu vital. »

Résultat : en un an d’existence, la Banque de la Transition énergétique a collecté 153 millions et octroyé 102 millions de crédits. C’est « quatre à cinq fois plus qu’avant », se félicite Pierre- Henri Grenier. Daniel Karyotis, directeur général de la Banque Populaire, ne cache pas sa sympathie pour l’entreprise, parce qu’elle participe à améliorer l’environnement mais aussi pour des motifs purement bancaires : « C’est un marché immense qui s’ouvre et, mécaniquement, il ne peut que continuer à croître. »

Alors ça y est, la transition écologique est en route ? Même si l’I4CE (Institut de l’économie pour le climat) estime à 100 milliards d’euros par an (un chiffre cité par L’Express) le besoin d’investissements publics et privés pour viser la neutralité carbone à l’horizon 2050 (ce à quoi la France s’est engagée), il semble bien qu’un virage se prenne. Cela va créer des opportunités d’affaires pour les entreprises locales, que ce soit sur les projets de réacteurs nucléaires de petite taille, de production d’hydrogène, de décarbonation de l’industrie, de production de véhicules électriques et hybrides, de la course spatiale…

L’écologie deviendrait rentable ? Les chantiers sont gigantesques. Mais l’économie a-t-elle bien changé de logiciel ? Emmanuel Macron a lancé la présentation de son plan avec des images de TGV, de Concorde, de Rafale, de centrales nucléaires… : une France industrielle qui gagne. Parce que le plan a également des visées géopolitiques, et politiques tout court. Mais attention à ne plus oublier que, définitivement, nous avons changé de monde.


À lire également :

https://gael-giraud.fr/article-pour-la-revue-esprit-financer-la-decarbonation/

https://jancovici.com/transition-energetique/l-energie-et-nous/lenergie-de-quoi-sagit-il-exactement/

https://bonpote.com/la-neutralite-carbone-en-2050-est-un-leurre/

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez également :

Votre magazine ECO Savoie Mont Blanc du 26 novembre 2021

100% en ligne, feuilletez directement votre magazine ECO Savoie Mont Blanc n°47 du 26 novembre 2021 sur ordinateur, tablette ou smartphone. Réservé aux abonnés. Édition Savoie (73) : Édition Haute-Savoie (74) : Le saviez-vous ?Vous pouvez afficher la publication en...

LIRE LA SUITE

Le marché de l’hôtellerie reste dynamique

Le cabinet d'audit KPMG dresse un bilan de l’hôtellerie en 2020, frappée par la crise, et nous livre ses perspectives à la montagne. Sans surprise, la crise sanitaire et économique liée à la Covid a fortement impacté le tourisme en France (qui représente 10 %...

LIRE LA SUITE

Une nouvelle résidence pour les champions de ski

Le Comité de ski de Savoie a inauguré un lieu d’hébergement flambant neuf dédié à ses athlètes, attenant à son siège à Albertville. La nouvelle Résidence des champions s’inscrit dans le développement du quartier olympique, à Albertville. « Notre volonté est de...

LIRE LA SUITE

Publicité

Pin It on Pinterest