Élections genevoises : fin d’une législature calamiteuse

Élections genevoises : fin d’une législature calamiteuse
Élections genevoises : fin d’une législature calamiteuse
Notez cet article !

Mi-avril, les électeurs du canton de Genève ont élu leur Parlement cantonal (Grand Conseil) et, au terme d’un 2e tour le 6 mai, leur gouvernement (Conseil d’État). Malgré une participation plutôt faible, ces élections ont montré l’envie des votants de rééquilibrer la droite et la gauche. Explications et analyses.

La grand majorité des députés sortants l’avoue. Il était temps que cette législature cantonale se termine. L’absence d’un bloc de partis gouvernementaux représentant une base politique plus consensuelle et responsable a cruellement fait défaut. Les positions fluctuantes du MCG (Mouvement Citoyen Genevois), de l’UDC (Union démocratique du centre) et des six députés hors parti ont même eu pour effet de voir des députés représentés à l’Exécutif trouver goût à gêner leurs propres ministres!
Dans ce climat parlementaire délétère, la crispation constante entre le législatif et le gouvernement a affaibli ce dernier dans son fonctionnement.

Vers une législature de consensus pour avancer?

Les choses iront-elles mieux? Cela ne va pas de soi, mais les ingrédients existent. Le gouvernement équilibré entre gauche et droite devrait travailler autrement et mieux rechercher des consensus dès lors qu’il pourrait s’appuyer, ensuite, sur une majorité au législatif, sans avoir automatiquement besoin du MCG. Ce dernier, représenté à l’Exécutif par un homme jugé crédible par bon nombre d’électeurs (Mauro Poggia), peut mieux s’engager que simplement en faisant pencher la balance.
La composition du parlement se modifie dans la mesure où les quatre partis à vocation gouvernementale renforcent leur position. Le PLR (libéraux-radicaux) sort en tête avec 28 députés (+4) sur 100. Son allié de l’Entente Genevoise, le PDC (Démocrates Chrétiens) a 12 députés (+1). Le PS compte 17 députés (+2) et les Verts rebondissent avec 15 sièges (+5), presque à leur plus haut niveau de 2005 où ils en comptaient 16.

Cette base législative de 72 députés ne doit pas être dominée par le dogmatisme. Elle a la responsabilité de faire avancer les affaires de la République. On n’évitera toutefois pas que certaines questions soient démocratiquement tranchées en référendum par le peuple (exemples : scalité des entreprises ou financement de la caisse de pension de la fonction publique).
Le populiste MCG a certes encore un ministre, malgré sa chute de 20 à 11 sièges, mais celui-ci est plutôt élu à titre personnel. Ce parti est souvent imprévisible. Par contre son opposition au nombre de frontaliers est constante. L’UDC, premier parti fédéral, très à droite, positionné dans la même ligne que le MCG concernant la présence étrangère en général, dont celle des frontaliers, sauve sa peau avec huit députés (moins deux).
“Ensemble à gauche” (gauche radicale), que l’on pensait en danger, se maintient avec neuf sièges, il en gagne même un.

Rééquilibrage des forces en présence

Ceci signifie que lorsque toute la gauche fera bloc, elle arrivera à 41 voix, auxquelles, selon les sujets, les voix MCG peuvent s’ajouter. Lorsque toute la droite se rassemblera, elle aura 48 voix auxquelles des voix MCG peuvent s’associer, selon les sujets.
C’est dire qu’une tendance droitière domine, mais elle est aléatoire. On a souvent écrit que la sensibilité populiste avait fondu. Elle est certes moins présente, mais recueille tout de même une vingtaine de pourcents des suffrages. Le total des voix des formations n’ayant pas atteint le quorum de 7% représente tout de même 11,07% : “La liste-femmes” 3,26%, “La liste pour Genève” (gauche) 0,71 % ; les verts libéraux 1,6 % ; PDB (dissidents UDC) 0,52 % ; GEMA (Genève en Marche d’Éric Strauffer, dissidents MCG) 4,1 % ; Égalité et Équité 0,88 %. Ces pourcentages sont donc répartis entre les autres partis proportionnellement à leurs forces. Les plus grands en tirent le meilleur avantage.

À noter : pour le premier tour des élections du Conseil d’État et du Grand Conseil, le 15 avril, le taux de participation a été de 38,77% (2013, 41,05%). Pour le second tour du Conseil d’État, le 6 mai, il a atteint 35 % alors qu’il montait à 46,4% en 2013. De nombreux électeurs ont certainement considéré que les jeux étaient faits, compte tenu de l’important retard du ministre sortant, Luc Barthassat, qui allait être battu.


Claude Haegi


 

Poster une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Réseaux-sociaux-ECOMEDIA

ANNONCES LÉGALES : CONSULTEZ ET PUBLIEZ !

Devis immédiat 24h/24 Attestation parution par mail Paiement CB sécurisé

PUBLICITÉ

PUBLICITÉ

ARTICLES LES PLUS LUS

MAG ECO SAVOIE MONT BLANC


MAG ECO DE L'AIN


PUBLICITÉ

MAG L'EXTENSION


MAG ECO NORD ISÈRE



ARTICLES RÉCENTS

Budget de la Région : un jugement et un avis pour rien ?

Budget de la Région : un jugement et un avis pour rien ?

La délibération approuvant le budget primitif 2016 de la Région Auvergne-Rhône-Alpes a été annulé par la justice au printemps 2018. Mais deux mois après un avis de la chambre régionale des comptes qui l’enjoint pourtant de le faire, le préfet du Rhône, qui a hérité du...

PSB Industries annonce l’entrée en bourse de sa filiale Baikowski

PSB Industries annonce l’entrée en bourse de sa filiale Baikowski

Baikowski, leader européen de la chimie de spécialités basé à Annecy et filiale à 100% du groupe PSB Industries, devrait faire son entrée sur le marché Euronext Growth d'ici fin 2018. Le groupe industriel PSB Industries, propriétaire de Baikowski, annonce ce lundi 24...

Numérique :  un centre de données de proximité à Annecy-le-vieux

Numérique : un centre de données de proximité à Annecy-le-vieux

En cours de création, la Société Coopérative d’Intérêt Collectif DRP 74 s’engage dans l’aménagement numérique des territoires avec des data centers reliés à de la fibre optique. Sa première opération est conduite sur le parc d’activité des Glaisins. Inauguré le 20...

Énérgie : Cap Sud se fait une place au soleil

Énérgie : Cap Sud se fait une place au soleil

L'entreprise photovoltaïque de Vaulx-milieu poursuit son développement et possède un siège social 100 % autonome en énergie. Une spécificité unique en france. «Nous avons un compteur EDF mais il n’est même pas branché ! » Sourire au coin des lèvres, Stéphane Gilli...

Votre magazine ECO Savoie Mont Blanc du 21 septembre 2018

Votre magazine ECO Savoie Mont Blanc du 21 septembre 2018

100% en ligne, feuilletez directement votre magazine ECO Savoie Mont Blanc n°38 du 21 septembre 2018 sur ordinateur, tablette ou smartphone. Réservé aux abonnés Premium. Consultez votre magazine ECO Savoie Mont Blanc édition 73 : Consultez votre magazine ECO Savoie...

Tourisme : Chamonix joue la carte du bien-être

Tourisme : Chamonix joue la carte du bien-être

Érigé et exploité par le groupe italien QC Terme, le nouveau centre éponyme offre 3000 mètres carrés dédiés aux bains, pour enrichir l’offre touristique. Après deux ans de retard, le centre de bien-être de Chamonix a ouvert ses portes fin août. Situé à proximité du...

Votre magazine L’EXTENSION Automne 2018

Votre magazine L’EXTENSION Automne 2018

100% en ligne, feuilletez directement votre magazine L'EXTENSION Automne 2018 sur ordinateur, tablette ou smartphone. Réservé aux abonnés Premium. Le saviez-vous ? Vous pouvez afficher la publication en plein écran, télécharger le document en .pdf (nécessite un compte...

Votre magazine ECO Nord Isère du 21 septembre 2018

Votre magazine ECO Nord Isère du 21 septembre 2018

100% en ligne, feuilletez directement votre magazine ECO Nord Isère n°38 du 21 septembre 2018 sur ordinateur, tablette ou smartphone. Réservé aux abonnés Premium. Le saviez-vous ? Vous pouvez afficher la publication en plein écran, télécharger le document en .pdf (nécessite un compte Calaméo gratuit), l’imprimer, mais aussi rechercher dans la publication ! Pratique, non […]

Contenu reservé aux abonnés premium

Je me connecte → log in

Je m’abonne → Premium Digital un an, Premium Digital 1 jour, Premium Digital 1 semaine, Premium Digital 1 mois or Premium Digital 6 mois

Besoin d’aide ? → digital@groupe-ecomedia.com

Quand l’archéologie s’enterre dans la précarité

Quand l’archéologie s’enterre dans la précarité

Qui sont les archéologues ? Quelle formation ont-ils suivi ? Qui les emploie et pour quelles missions ? Combien sont-ils payés ? Creusement du sujet à l'occasion d'un chantier d'intérêt régional à Metz-Tessy (Haute-Savoie). Ce ne sont ni des stagiaires, ni des...

INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !

Articles Premium

ARTICLES PREMIUM


ARTICLES PREMIUM

Élections genevoises : fin d’une législature calamiteuseNotez cet article ! Mi-avril, les électeurs du canton de Genève ont élu leur Parlement cantonal (Grand Conseil) et, au terme d’un 2e tour le 6 mai, leur gouvernement (Conseil d’État). Malgré une participation plutôt faible, ces élections ont montré l’envie des votants de rééquilibrer la droite et la […]
This category can only be viewed by members.