Le conseil communautaire de Grand Chambéry vient de voter un schéma d’orientations budgétaire suite au COVID-19.

Afin d’aider le territoire, le conseil communautaire vote un budget de crise de 4,6 millions d’euros, dont 2,6 millions d’euros pour sécuriser les budgets de partenaires. Cette enveloppe sera destinée aux filières tourisme d’affaires et événementiel, économie, tourisme, mobilités, économie sociale et solidaire, politique de la ville et urgence climatique. Et également 2 millions d’euros pour des fonds d’urgence dont 500 000 euros pour le fonds d’avances BPI/Région-entreprises, 500 000 euros pour le fonds tourisme hébergement, et 1 million d’euros pour des ajustements prévisionnels pour pertes.

Les impacts financiers de la crise

Au plus fort de la crise sanitaire, le président du Grand Chambéry Xavier Dullin estime que « 65 % de l’activité économique a été suspendu sur le territoire de l’agglomération. » L’impact de cette crise et surtout du confinement a un coût : il est estimé à 16,5 millions d’euros sur les trois prochaines années. « Cela est dû principalement à de la perte fiscale et sur les billetteries (piscine, patinoires…), ainsi qu’au versement transport qui chute fortement puisqu’il est calculé sur la masse salariale qui a nettement baissée ces deux derniers mois » explique-t-il. «L’agglomération a été capable sur le dernier mois concernant les dossiers qui étaient en cours d’injecter 18 millions d’euros dans l’économie locale, en raccourcissant nos délais de paiement à 15 jours, en versant des acomptes à 50 % sur l’ensemble de nos entreprises, en faisant redémarrer les différents chantiers à presque 90 % par exemple » poursuit le président de Grand Chambéry.

Les 4,6 millions d’euros vont servir à « soutenir les très petites entreprises, les associations, les commerces, l’économie sociale et solidaire qui sont finalement des secteurs qui n’ont pas été couverts par les différents dispositifs de l’Etat et de Région, et qui pour l’instant sont laissés pour compte » précise Xavier Dullin.