Hausse des carburants : la grogne s’amplifie en Pays de Savoie

Hausse des carburants : la grogne s’amplifie en Pays de Savoie
Hausse des carburants : la grogne s’amplifie en Pays de Savoie
5 (100%) 1 vote

La manifestation du 17 novembre devrait être suivie en Pays de Savoie, mais ne fait pas l’unanimité. Pour ou contre le blocage ?

 

CONTRE LE BLOCAGE

Anne Lassman-Trappier, présidente de la Frapna Haute-Savoie

«La Fédération Rhône- Alpes de protection de la nature (Frapna) ne s’associe évidemment pas à la manifestation du 17 novembre. La hausse des prix des carburants n’est pas imputable aux seules taxes, loin s’en faut. Sur les 17 centimes d’augmentation observées en octobre sur l’essence, 5 sont des taxes, 12 viennent du renchérissement de la matière première ellemême. Il en va de même du gazole : sur les 29 centimes de hausse, 18 n’ont pas de lien avec les taxes.

C’est surtout le prix du baril qui augmente régulièrement depuis 2016, et le vrai sujet, c’est d’en finir avec notre dépendance aux énergies fossiles. Même si le gouvernement supprimait les taxes, l’essence continuerait à augmenter. Ce qu’il faut, c’est préparer dès maintenant l’après pétrole.

Quant aux taxes, il faut savoir de quoi on parle. Sur un litre de sans plomb, la contribution climat énergie représente 10 centimes, soit moins de 7 % du prix. Sur un litre de gazole à 1,50 euro, les taxes écologiques pèsent 11,8 centimes, soit moins de 13 %. Le rattrapage des exonérations historiques accordées au diesel représente 7,6 centimes d’euro du prix d’1 litre de gazole, soit 5 % de son prix.

Les environnementalistes disent depuis longtemps que les émissions diesel étaient bien plus importantes que celles annoncées par les constructeurs.Le dieselgate nous a malheureusement donné raison, et l’OMS a classé en 2012 le gazole parmi les produits cancérigènes. Dès lors, il est légitime d’en finir avec le traitement de faveur dont il bénéficiait, l’État souhaitant soutenir les constructeurs.

Quant à la contribution climaténergie, elle doit servir à financer des actions spécifiques. Les transporteurs l’ont payé en 2016, mais plus en 2017 et 2018, de telle sorte qu’aujourd’hui seuls les particuliers participent à la transition énergétique qui, je le rappelle, est une nécessité. »

Propos recueillis par Philippe Claret

POUR LE BLOCAGE

 Julien Ikko, Co-administrateur de la page Facebook “Blocage national” Haute-Savoie

«Notre page Facebook a pour but de réunir les citoyens mécontents et d’organiser les manifestations contre la hausse du prix des carburants et plus globalement pour la défense du pouvoir d’achat.

Il s’agit d’un mouvement spontané : les personnes qui l’animent ne se connaissaient pas auparavant. C’est un mouvement apolitique et indépendant de toute structure. Et nous n’avons pas constaté, ici, de tentative de manipulation ou de noyautage. Notre mouvement n’a pas non plus de lien avec celui initié par des entrepreneurs haut-savoyards fin octobre.

Cette hausse des carburants, c’est la goutte qui fait déborder le vase. On nous parle de transition écologique. Moi je veux bien, mais on ne nous propose aucune alternative : les gens qui utilisent leur voiture le font parce qu’ils n’ont pas d’autre choix. Quant à la voiture électrique, entre le nucléaire et les problèmes de recyclage des batteries, difficile d’y voir une amélioration environnementale. On nous présente un argument écolo mais, au final, c’est juste une taxe de plus.

Personnellement, je suis frontalier, je m’en sors bien. Ce qui m’a décidé à m’impliquer, ce sont mes grandsparents : avec leur petite retraite, ils sont obligés de laisser la voiture au garage parce qu’ils ne peuvent plus payer l’essence, ce n’est pas normal. Avec ce mouvement, nous voulons bloquer l’économie une journée. Ce n’est évidemment pas orienté contre les commerçants ou les entreprises. Ils l’ont bien compris : certains nous soutiennent, à l’image de l’imprimeur qui a fabriqué nos tracts gratuitement. C’est le gouvernement et le Président qui sont visés : ils doivent faire marche arrière, il faut arrêter de ponctionner toujours plus les citoyens !

Je n’ai aucune idée de l’ampleur que pourra avoir la mobilisation du 17 novembre, mais si cela ne suffit pas, il y en aura d’autres par la suite. »

Propos recueillis par Éric Renevier

 


Cet article est issu d’Eco Savoie Mont Blanc du 9 novembre.

Il vous est proposé gratuitement pour vous permettre de découvrir nos publications.

Pour profiter de tous nos offres, d’1 jour à 1 an et avoir accès à l’ensemble de nos parutions et de nos archives c’est ICI.

 


A lire aussi :

L’édito de Myriam Denis : “Flambée automnale”

Pourquoi le diesel coûte-t-il maintenant aussi cher que l’essence ?

Les Savoie à l’heure du télétravail

Poster une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ANNONCES LÉGALES : CONSULTEZ ET PUBLIEZ !

Devis immédiat 24h/24
Attestation parution par mail
Paiement CB sécurisé

PUBLICITÉ

INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !

ARTICLES LES PLUS LUS

PUBLICITÉ

ARTICLES PREMIUM

Premium

Latest
Hausse des carburants : la grogne s’amplifie en Pays de Savoie5 (100%) 1 vote La manifestation du 17 novembre devrait être suivie en Pays de Savoie, mais ne fait pas l’unanimité. Pour ou contre le blocage ?   CONTRE LE BLOCAGE Anne Lassman-Trappier, présidente de la Frapna Haute-Savoie «La Fédération Rhône- Alpes de protection de la […]
This category can only be viewed by members.