Jura : tout schuss sur le ski nordique

par | 8 Jan 2021

La saison froide est là, avec toutes les réjouissances des sports d’hiver… ou presque, puisque les remontées mécaniques demeurent fermées.

«Conformément aux directives du gouvernement, tout le personnel saisonnier a été embauché au premier samedi des vacances puis mis en activité partielle », explique Jean-Luc Amoros, directeur adjoint du Syndicat mixte des Monts du Jura. Avec la crise sanitaire, les remontées mécaniques sont fermées, à l’exception du téléski de la station de la Faucille, réservé aux clubs pour des entraînements.

Toutefois, les stations de skis ne sont pas inaccessibles. Ski nordique, luge, raquettes, autant d’activité qui fonctionnent tout à fait normalement. « Les gens peuvent aller sur les itinéraires piétons, raquettes, qui eux sont balisés et ouverts. Près d’une trentaine de kilomètres sont accessibles rien que pour le ski nordique. Sur les stations notamment de la Vattay et de la Faucille de la vente à emporter est prévue pour permettre aux personnes de se restaurer. »

Covid ou pas, les stations de ski n’ont pas désempli pour les vacances de Noël. Selon le Syndicat Mixte des Monts du Jura, le ski nordique a connu une hausse de fréquentation de 20 %.

Une saison comme les autres

Si les remontées mécaniques ne fonctionnent pas, la fréquentation ne s’annonce pas si différente des années précédentes. « Nous avons l’impression d’avoir le même topo que les années précédentes, une clientèle plutôt familiale qui n’est pas forcément là pour le ski. Les gens profitent aussi de la crise sanitaire pour tester de nouvelles activités et nombreux sont ceux qui chaussent pour la première fois des raquettes cet hiver », développe Yan Baczkowski directeur de l’office de tourisme intercommunal Pays de Gex et de sa station Monts Jura. Si la clientèle séjournant est fidèle, la clientèle à la journée représente une perte conséquente.

« Habituellement, cette dernière se rend dans les magasins de sport, consomme dans les restaurants. De ce point de vue-là, c’est catastrophique. Cette clientèle est essentiellement skieuse », déplore-t-il. Selon Jean-Luc Amoros, pas d’inquiétude pour la fin 2020, mais la saison 2021 est un peu plus aléatoire. « Pour la suite nous sommes un peu plus inquiets. Est-ce qu’on ouvre le 7 janvier ? Ou le 20 ? Ou plus tard ? Nous attendons les consignes. » D’ici là, l’occasion est belle pour se remettre à la luge et retrouver des plaisirs enfantins. Attention, comme le rappelle Jean-Luc Amoros, les pistes destinées au ski de piste sont fermées, et toute activité dessus est strictement interdite.


Par Joséphine Jossermoz

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez également :

Publicité

Pin It on Pinterest