La Banque de Savoie choisit la transition énergétique

par | 3 Nov 2021

Créée il y a un an par la Banque populaire Auvergne-Rhône-Alpes, la Banque de la transition énergétique (BTE) et aujourd’hui choisie par la Banque de Savoie pour négocier son virage environnemental.

« Ce n’est pas du greenwashing, ce n’est pas de l’esbrouffe ». Nicolas Poughon, directeur général de la Banque de Savoie, fait œuvre de conviction pour présenter cette nouvelle marque « Banque de la transition énergétique par Banque de Savoie » : « Par le passé, l’établissement créé par des savoyards a su s’engager sur des sujets pas forcément gagnés d’avance : la reconstruction, les stations de sport d’hiver… Il nous semble aujourd’hui qu’il est de notre devoir de nous positionner sur le financement de la transition énergétique. Par conviction mais aussi parce que c’est un enjeu de compétitivité et de repositionnement ».

Il s’agit bien de « mettre la transition énergétique au cœur de notre modèle, pour l’ensemble de nos clients (particuliers, professionnels, entreprises, associations, institutionnels), aussi bien en matière d’épargne que de crédit et, c’est indispensable sur ces sujets techniques, d’expertise ».

« Un entrepreneur savoyard qui ne prend pas le train de la transition énergétique n’aura pas de succès durable ». C’est la conviction de Pierre-Henri Grenier, directeur exécutif de la BTE. « Des sous-traitants se font aujourd’hui écarter de marchés parce qu’ils ne s’occupent pas de leur bilan carbone. C’est devenu un enjeu de rentabilité pour les entreprises, de pouvoir d’achat pour les particuliers ».

L’autre conviction profonde de Pierre-Henri Grenier c’est que « il ne faut pas compter uniquement sur l’argent public. Le Giec estime à 20 milliards par an le coût de la transition énergétique, tout le monde doit s’y mettre. Et puis, c’est le cœur de notre métier de banquier : transformer de l’épargne en investissement ».

Ce n’est pas du greenwashing, alors ? Prouvez-le ! « L’originalité de la BTE c’est que nous nous donnons les moyens de flécher l’usage fait des fonds recueillis : ils serviront uniquement à la transition énergétique et uniquement dans les pays de Savoie, assure Nicolas Poughon. C’est une demande forte de nos clients, qui veulent donner du sens à leur épargne ».

Comment fonctionne la banque de la transition énergétique ? « Pour prêter il faut comprendre, répond Pierre-Henri Grenier. Nous avons constitué un pôle de 9 experts sur ces sujets techniques, qui vont venir en soutien de l’ensemble des conseillers de la Banque de Savoie, formés pour proposer nos produits. Nous avons développé une offre adaptée, notamment au travers de crédits-bails. Et nous développons des partenariats avec des entreprises bien identifiées pour faire grandir un écosystème, dans trois secteurs principaux : les énergies renouvelables (photovoltaïque, petit hydraulique, méthanisation…), l’efficacité énergétique (rénovation de l’habitat, mobilité, décarbonation de l’industrie) et l’innovation : nous suivons les progrès rapides en matière d’hydrogène, de réseaux intelligents, d’autoconsommation collective… »

Le système fonctionne. En un an, la BTE a collecté 150 millions d’épargne en Auvergne-Rhône-Alpes et a délivré 103 millions de crédits, cinq fois plus qu’avant. Il ne reste plus à la Banque de la transition énergétique par Banque de Savoie à trouver ses clients, mais ni Nicolas Poughon ni Pierre-Henri Grenier ne sont inquiets : « il y a une attente très forte de nos collaborateurs et de nos clients ».

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez également :

Mobilité : faire de la place aux vélos du quotidien

De plus en plus de Savoyards prennent leur vélo pour leurs usages du quotidien. Les collectivités accompagnent le mouvement. La crise sanitaire a servi de révélateur à un phénomène d’ampleur : le développement des pratiques cyclables du quotidien, pour se rendre au...

LIRE LA SUITE

Société à mission : un modèle en devenir

Au-delà de la RSE, la qualité de Société à mission permet aux entreprises de s’engager volontairement sur des enjeux forts, sociaux et environnementaux, pour tendre vers une stratégie à impact. Deux ans après la loi Pacte, qui a introduit le statut de société à...

LIRE LA SUITE

Votre magazine ECO Savoie Mont Blanc du 20 mai 2022

100% en ligne, feuilletez directement votre magazine ECO Savoie Mont Blanc n°20 du 20 mai 2022 sur ordinateur, tablette ou smartphone. Réservé aux abonnés. Édition Savoie (73) : Édition Haute-Savoie (74) : Le saviez-vous ?Vous pouvez afficher la publication en...

LIRE LA SUITE

Publicité

Pin It on Pinterest