Martial Saddier, vice-président de la région Auvergne Rhône-Alpes (Aura), a présenté le Schéma régional de développement économique, d’innovation et d’internationalisation (SRDEII).L’idée est de créer une seule grande agence régionale.

Le document était très attendu, suite à la mise en œuvre de la loi NOTRe, dont la conséquence est le désengagement de l’Etat. Martial Saddier, vice-président du Conseil régional Auvergne Rhône-Alpes a ainsi présenté, le 15 décembre, le Schéma régional de développement économique, d’innovation et d’internationalisation (SRDEII), qui va décider de la politique régionale en la matière.

Une seule grande agence

«L’idée est de créer une seule grande agence régionale», explique Martial Saddier (*), avec un guichet unique où les chefs d’entreprises trouveront les réponses à leurs questions dans le domaine de l’ingénierie financière, l’aide à l’international, le développement, l’innovation, la création…

Située à Lyon, cette agence travaillera en lien étroit avec les Départements et les Intercommunalités, qui resteront au cœur du dispositif.

«Nous allons créer huit antennes régionales dans les principaux bassins», précise encore le vice-président en charge des entreprises, de l’emploi et du développement économique de la région Aura.

Reste qu’il constate que le transfert de 120 millions d’euros de dépenses en matière de développement économique s’est accompagné par 62 millions de recettes, seulement, dont 31 promises pour janvier 2018. Aussi, un calendrier précis des actions à venir de la Région a été envoyé aux pôles de compétitivité, maillons indispensables, avec les clusters, de la stratégie régionale. Dans les prochains mois, des conventions seront signées avec les Conseil départementaux. Quant aux Intercommunalités, elles vont monter en puissance.

Un modèle pour la France

«L’objectif est de faire d’Auvergne Rhône-Alpes la région leader en Europe et le modèle d’une France qui réussit», annonce le Conseil régional. Le SRDEII a pris le parti d’intégrer des domaines facultatifs pour la loi, comme l’agriculture et l’agroalimentaire, la filière bois, le tourisme, le handicap.

Pour rappel, Aura et actuellement la 7èmerégion européenne en termes de PIB, avec un montant de 241 milliards €. Elle se positionne notamment derrière l’Ile-de-France (631 milliards €), le Baden Württemberg (462 milliards €), la Lombardie (331 milliards €), mais devance la Catalogne (215 milliards €). La région enregistre 40 000 créations d’entreprises par an, avec un fort entreprenariat familial (59,5% des emplois salariés privés).

(*) Lire aussi l’interview parue dans Eco des Pays de Savoie n°50, du 16 au 29 décembre 2016.