Le Grand Annecy lance sa plateforme web pour le commerce

par | 18 Déc 2020

L’agglomération du Grand Annecy, épaulée par la Région, vient de lancer son site web (avec appli liée) pour promouvoir le commerce de proximité.

Depuis le 15 décembre grandannecy-shop.fr permet de découvrir les commerces du territoire (l’agglomération du Grand Annecy, comme son nom l’indique), de passer directement des commandes en ligne ou encore de contacter directement le magasin (messagerie instantanée ou vidéo) et de s’y abonner pour recevoir ses actualités (bons plans, offres anti-gaspillages, événements…). Le service permet d’effectuer ses recherches par ville ou par domaine d’activité : alimentation, culture, bars, restaurants, dépannage, habillement… et même « bons plans ». Pour l’instant la plateforme ne regroupe que quelques dizaines d’enseignes mais elle va peu à peu s’étoffer, sur la base du volontariat des boutiques.

.

Pas seulement pour les fêtes

«Ca va aider beaucoup de nos adhérents à développer leur chiffre d’affaires. Pour les fêtes de fin d’années mais surtout pour l’avenir», se réjouit Thierry Radice, président des Vitrines d’Annecy, l’association des commerçants de la ville centre, qui a participé au projet.

«Près de 50% des commerçants n’ont aucune présence sur le web, même pas un site vitrine», insiste Annabel André Laurent, vice-présidente de la Région à l’Economie. Les aider à se numériser, c’est donc leur donner des atouts supplémentaires dans la durée. Dans la plupart des cas, l’obstacle à ce passage au numérique est technique ou financier : manque de compétence, de temps, de moyens… Ca tombe bien, la Région propose une aide à la numérisation des commerces (jusqu’à 1500€ qui, selon l’activité, peuvent se cumuler aux 500€ de l’Etat). En outre, un accompagnement personnalisé à la mise en place est prévu dans le dispositif Grand Annecy Shop avec la promesse d’un site «clef en main» et de rendre les commerçants «opérationnels en quelques heures», assure le communiqué de presse.

.

… mais seulement pour le Grand Annecy

La plateforme est calquée sur le territoire de l’agglomération, qui couvre près du tiers du département, de la frontière de la Savoie (Saint-Félix) au col d’Evire. Pour la ville centre, elle vient se placer en complément de la cartographie des commerces lancée un peu plus tôt cet automne qui, elle, ne permet pas les commandes directes en ligne.

Aux confins de l’agglomération, le site trouve ses limites, au sens propre. La zone commerciale du Grand Epagny est en partie localisée sur Sillingy, commune située à quelques kilomètres au nord d’Annecy… mais qui fait partie de la communauté de communes Fier et Usses, donc pas de l’agglomération du Grand Annecy. Un commerçant du Grand Epagny situé sur la commune d’Epagny-Metz-Tessy ou de Poisy sera donc référencé tandis que son proche voisin basé côté Sillingy, lui, ne pourra figurer sur la plateforme.

Le prospectus de lancement, édité par l’agglomération.

«Nous y allons étape par étape. Le bassin de vie est partagé en six intercommunalités (NDLR : l’agglomération du Grand Annecy et les communautés de communes Fier et Usses, Pays de Cruseilles, Rumilly Terre de Savoie, Sources du Lac, Vallées de Thônes) qui discutent, échangent, travaillent ensemble, explique Frédérique Lardet, président du Grand Annecy. Pour le moment nous avançons sur la mobilité, l’économie viendra ensuite.» Traduction : à terme, les frontières de la plateforme pourront bouger mais pour l’instant elles sont ce qu’elles sont.

D’autant que certaines des intercommunalités citées, comme Rumilly, ont aussi leur plateforme. «Les initiatives s’ajoutent, elles ne se concurrencent pas. L’objectif est de promouvoir le commerce de local et de proximité», complète Annabel André-Laurent. Face à Amazon ou Cdiscount, quelques kilomètres de distance ne comptent pas vraiment et tous les acteurs locaux jouent dans la même cour… à défaut d’être sur la même plateforme.

.

.

Investissement limité… et local

La plateforme a été développée par une PME locale et complètement dans la mouvance « économie responsable », Greenweb, basée à Annecy. Il a été financé par la Région Auvergne Rhône Alpes et, bien sûr, par le Grand Annecy. Le Groupement national des indépendants (GNI, syndicats des cafés, hôtels et restaurants) et l’association de commerçants Les Vitrines d’Annecy ont également apporté leur pierre à l’édifice.

Le tout pour un coût modique : 38 000 euros pour la première année, avec 10 000 euros de développement initial et 28 000 pour le fonctionnement (enrichissement et mise à jour) mais aussi l’accompagnement des commerçants qui en ont besoin en phase de lancement et pour  l’animation commerciale de la plateforme durant les douze premiers mois.

Pour les commerçants, l’inscription est gratuite. Et la commission prélevée sur les transactions en ligne se limite aux seuls frais bancaires (2,5%).

.

A lire aussi :

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez également :

Le campus de Bourg ouvre ses portes

Spécialisée en sciences humaines et sociales, l’Université Jean Moulin Lyon 3 accueille plus de 27 000 étudiants sur trois campus : la Manufacture des Tabacs, le quai Claude-Bernard/rue Chevreul, au coeur de la vie...

Lire la suite

Publicité

Pin It on Pinterest