Les Nord-isérois ont consommé pour près de 3 milliards en 2018

par | 31 Oct 2018

Une enquête lancée par la CCI Nord-Isère auprès de 900 ménages du territoire révèle leurs nouvelles habitudes de consommation. Si le e-commerce est en progression, les produits bio et locaux le sont tout autant.

De fins observateurs de notre hebdomadaire économique auront sûrement remarqué notre slogan estampillé depuis le premier jour en sous-titre de une : “Comprendre sa région”. Territoire en plein développement, le Nord-Isère a besoin de produire des analyses qui permettent de mieux comprendre son fonctionnement et ses enjeux. Fer de lance de l’économie, la Chambre de Commerce et d’Industrie n’est pas en reste quand il s’agit de rechercher et analyser les données de son territoire. Son enquête récente sur la consommation des ménages en est l’illustration.

Rendue publique par son directeur Ingénierie et Développement, Christian Bolla, elle met l’accent sur cette drôle de coexistence qui existe ici entre le e-commerce, qui atteint son paroxysme en mettant sur la chaussée bon nombre de transporteurs, ce que tout le monde constate, et son commerce de proximité, dont tout le monde se félicite. « Savez-vous qui achète, quoi, où et comment en Nord-Isère ? », c’est, en filigrane, les grandes questions auxquelles répond cette enquête de consommation que la chambre consulaire a lancée il y a près d’un an auprès de 900 ménages du territoire. À la loupe, 45 produits de consommation courante et différentes formes de vente, circuits courts, achats en ligne, drive, lieux de fréquentation, etc.

« Les modes de consommation ont évolué ces dernières années, qu’il s’agisse de l’alimentation, des équipements ou de l’habillement. Nos comportements sont souvent guidés par la nouveauté et par les modes. Cependant, l’évolution la plus remarquable et ayant apporté le plus de changements dans nos habitudes d’achats est liée à la mutation digitale », a confié, en aparté, Daniel Paraire, président de la CCI Nord-Isère. Première constatation, entre Lyon et Grenoble, le territoire est favorable à l’émergence de la consommation grâce à un niveau de vie des ménages bénéficiant d’un revenu 7 % au dessus de la moyenne nationale (20 566 € en France et 21 973 € en NI).

Et ceci, bien que la population vive moins en zone urbanisée (71 %) que le reste de la population nationale (79 %). Bonne nouvelle ! La consommation, ici, a augmenté de 5 %. Elle s’élève, en moyenne, par an et par ménage, à 14 000 €, soit, plus de 2,7 milliards d’euros dépensés par les ménages nordisérois. Grâce à l’enquête de la CCI qui s’est basée sur 30 000 actes d’achats concrets – sa vraie valeur –, on apprend que, globalement, les dépenses alimentaires et non alimentaires s’équilibrent à hauteur de 48 % (6711 €) pour les premières et de 47 % (6572 €) pour les secondes. Les 5 % restants (694 €) étant les dépenses diverses liées au coiffeur, à la pharmacie, etc. En l’occurrence, 25 produits concentrent 75 % des dépenses, principalement dans l’alimentaire.

« Les modes de consommation ont évolué ces dernières années, qu’il s’agisse de l’alimentation, des équipements ou de l’habillement. Nos comportements sont souvent guidés par la nouveauté et par les modes. Cependant, l’évolution la plus remarquable et ayant apporté le plus de changements dans nos habitudes d’achats est liée à la mutation digitale », a confié, en aparté, Daniel Paraire, président de la CCI Nord-Isère.

Nouvelle tendance bio et produit local

Sans surprise, avec 69 % de fréquentations, les grandes surfaces continuent leur hégémonisme. 69 % des ménages sondés s’y sont rendus en 2018 pour leurs achats quand ils n’étaient que 65 % en 2013. Mais les hard-discounts, après avoir imposé un temps leur loi du lowcost, s’effritent légèrement et voient même leur courbe s’inverser (6 % des ventes en 2013 et 5 % en 2018). Le e-commerce, avec 4 % des actes de vente (3 % en 2013), poursuit, lui, sa progression et dépasse à présent les marchés, non-sédentaires (3 %).

Sur le podium des ventes en ligne, sans surprise, d’abord les articles de Hi-Fi, informatique, etc., ensuite, l’électro-ménager et, enfin, plus surprenant cette fois, les jeux et les jouets. Le prêt-à-porter, quant à lui, arrive assez loin dans le classement. Enfin, on note une tendance nouvelle de consommation, celle des produits bios, locaux et autres terroirs. 54 % des ménages sondés disent en acheter hebdomadairement ou mensuellement. En définitive, dans un contexte qu’on dit un peu trop vite « morose » pour le commerce, ces résultats sont moins préoccupants qu’on aurait pu le penser.

Lors de son discours de clôture, ils donnaient l’occasion à Daniel Paraire de se montrer franchement optimiste : « Presque trois milliards dépensés dans les commerces par an, c’est loin d’être négligeable ! Ajoutés à cela de nouvelles façons de consommer, notre territoire est certes propice aux évolutions, mais il se tient aussi prêt ! »

Penser consommation, c’est penser habitat !

Un échange entre personnalités nord-iséroises a permis d’entendre que le développement du commerce ne pouvait se faire sans prendre en compte l’habitat.

La présentation des premiers résultats de l’enquête de consommation initiée par la CCI Nord- Isère a donné libre cours à une table ronde à laquelle étaient conviés Joël Guillon, maire de La Côte-Saint-André ; Christophe Carron, président de la Fédération des groupements commerciaux du Nord-Isère et gérant de Numériks et de LDLC ; Marc Left, directeur d’Intermarché à Revel- Tourdan : Laurent Grindler, directeur du retail park Place du Dauphiné et René Bempel, président de l’association locale de Vienne UFC-Que Choisir.

Pour sa part, Christophe Carron veut voir dans la baisse d’attractivité des harddiscounts et une stabilisation de la vente en ligne “une donne qui change”.

La présentation des résultats de l’enquête par le directeur Ingénierie et Développement de la CCI Nord-Isère, Christian Bolla, a précédé la table ronde.

Commerce, habitat, tout est lié !

« Le web a mangé son pain blanc ! On sent que les consommateurs ont envie de revenir à de vraies valeurs, ils recommencent à avoir envie de voir leur commerçant dans les yeux. C’est pour cela que je crois beaucoup à “enbasdemarue. fr” ». Rappelons que la plateforme de vente d’articles en ligne lancée par la CCI Nord-Isère à l’initiative du président de la Fédération des groupements commerciaux du Nord-Isère implique que l’acheteur, après avoir commandé en ligne, se rende chez son commerçant retirer la commande.

Le maire de la Côte-Saint-André veut remettre, lui, le problème du commerce de proximité dans son contexte. « Les habitants me demandent d’oeuvrer en même pour l’habitat. Bref, quand on, s’attaque au problème du commerce, il faut tout revoir dans son ensemble ! » a confié Joël Guillon. De la qualité à tous les niveaux, si tant est que qualité est toujours synonyme de succès…


Par Éliséo Mucciante


Cet article est paru dans votre magazine ECO Nord Isère du 2 novembre 2018. Il vous est exceptionnellement proposé à titre gratuit. Pour retrouver l’intégralité de nos publications papiers et/ou numériques, et pour soutenir la presse, vous pouvez vous abonner ici.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez également :

Mobilité : faire de la place aux vélos du quotidien

De plus en plus de Savoyards prennent leur vélo pour leurs usages du quotidien. Les collectivités accompagnent le mouvement. La crise sanitaire a servi de révélateur à un phénomène d’ampleur : le développement des pratiques cyclables du quotidien, pour se rendre au...

LIRE LA SUITE

Société à mission : un modèle en devenir

Au-delà de la RSE, la qualité de Société à mission permet aux entreprises de s’engager volontairement sur des enjeux forts, sociaux et environnementaux, pour tendre vers une stratégie à impact. Deux ans après la loi Pacte, qui a introduit le statut de société à...

LIRE LA SUITE

Votre magazine ECO Savoie Mont Blanc du 20 mai 2022

100% en ligne, feuilletez directement votre magazine ECO Savoie Mont Blanc n°20 du 20 mai 2022 sur ordinateur, tablette ou smartphone. Réservé aux abonnés. Édition Savoie (73) : Édition Haute-Savoie (74) : Le saviez-vous ?Vous pouvez afficher la publication en...

LIRE LA SUITE

Publicité

Pin It on Pinterest