Documentaire animalier : le haut-savoyard Mathieu Le Lay zoome sur Jérémie Villet

par | 18 Jan 2022

Avec « Yukon, un rêve blanc » qui sera diffusé le 1er février sur Arte, le réalisateur haut-savoyard Mathieu Le Lay nous fait pénétrer l’univers immaculé du photographe Jérémie Villet.

« Pour moi, une bonne photo, ce n’est pas quand il n’y a rien à ajouter. C’est quand il n’y a rien à enlever. » Une paire de cornes qui émerge de la mer de brouillard, deux yeux jaunes perdus dans l’immensité blanche qui fixent l’objectif, le « sourcil » rouge d’un lagopède blanc évoluant sur la neige…

Epurer, aller à l’essentiel, montrer le détail qui donnera à la photo toute sa force, qui dira l’émotion, l’histoire, la rencontre avec le photographe Jérémie Villet. C’est cette démarche d’une sincérité bouleversante qu’a voulue raconter le réalisateur haut-savoyard Mathieu Le Lay à travers son dernier documentaire, Yukon, un rêve blanc, coproduit par Bonne Pioche télévision et Arte France.

Mathieu Le Lay (à droite) et Jérémie Villet pendant le tournage du documentaire.

Passionné par l’image, la nature et une forme d’aventure, Mathieu Le Lay n’en est pas à son premier documentaire sur un photographe. Alexandre Deschaumes en 2012 (La Quête d’inspiration), Paul Zizka en 2018 (In the Starlight), ou Laurent Baheux en 2021 (Félins, noir sur blanc, qui repasse cette semaine en replay sur My TF1) se sont déjà prêtés à l’exercice de passer derrière l’objectif, tout en tenant le leur.

Cette fois, c’est le jeune Jérémie Villet qui embarque le réalisateur dans sa quête de la chèvre des montagnes. Une quête acharnée dans le grand nord canadien, en dépit des doigts qui gèlent par moins trente degrés et qui ne peuvent même plus appuyer sur le bouton de déclenchement de l’appareil photo. Une aventure sincère et pleine de fraîcheur (sic) où le jeune rêveur, à bout de forces, qui évolue à pied dans les pentes avec de la neige jusqu’aux hanches et un sac plus gros que lui, voit soudain son moral remonter en flèche en apercevant, au loin sur une crête, l’ombre fantomatique de l’animal.

Massive, presque monolithique, tout droit issue de la dernière période glaciaire. Farouche et incroyablement agile malgré son apparence trapue, la chèvre des montagnes est réputée difficile à photographier en hiver car elle se réfugie dans des zones particulièrement escarpées. Jérémie Villet et Mathieu Le Lay ont pu le vérifier par eux-mêmes. « Il a fallu être particulièrement discrets et bien cachés », confirme le réalisateur.

Une traque… physique ! Crédit photo : Mathieu Le Lay

Yukon, un rêve blanc atteint l’objectif convoité par Jérémie Villet : approcher cet animal qu’il rêvait de shooter. C’est aussi un prétexte pour entrer dans l’univers du jeune homme, grand admirateur de la faune sauvage pour qui un grand corbeau vaut autant d’attention qu’un lynx et pour qui des heures passées à greloter dans un affût sont une forme d’ascèse où seul l’instant présent compte.

La chèvre des montagnes. Crédit photo : Jérémie Villet.
Le style de Jérémie Villet : des photos épurées, telles ce mouflon de Dall. Crédit photo : Jérémie Villet.

_________________________

Yukon, un rêve blanc, sera diffusé sur Arte mardi 1er février à 16 heures et est d’ores et déjà disponible en replay sur cette chaîne. Il a déjà remporté le prix de la meilleure photographie à l’International Mountain film Festival de Bilbao et sera projeté à Biarritz au FIPADOC dans la programmation En Famille le 22 janvier prochain.

3 Commentaires

  1. Lagoutte Gisèle

    Merci Mathieu pour ces instants suspendus dans le temps un rêve éveillé et magique et sans oublier jeremy vs êtes des personnes hors du commun et de tellement belles personnes prenez soin de vs ns avons tant besoin de cette pureté ❤❤

    Réponse
  2. MARLIAT

    magnifique, magique et grandiose je suis resté sans voix car ce reportage est superbement. je partage partout autour de moi pour faire connaitre.

    Réponse
  3. MARLIAT Florence

    magnifique, magique et grandiose je suis resté sans voix car ce reportage est superbement. je partage partout autour de moi pour faire connaitre.

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez également :

Jeu Change mise sur le réemploi

Après avoir travaillé dans l’industrie du jouet, Juliette Maquaire lance Jeu Change, en avril dernier, une plateforme de jeux et jouets reconditionnés pour les particuliers. Son constat : 70 à 80 % des jeux et jouets, principalement fabriqués en Asie, ont une durée...

LIRE LA SUITE

Extension collège Péron © Département de l'Ain

Les collèges de l’Ain face au défi énergétique

Pour maîtriser la hausse des coûts de l’énergie, le Département affine sa stratégie dans la rénovation de ses établissements. « Nous travaillons sur le nouveau Plan collèges qui couvrira la période 2024-2030 : différents scenarii sont étudiés en associant les...

LIRE LA SUITE

20 ans Mécabourg

Le bel âge de Mécabourg

Le groupement des entreprises de la métallurgie fête ses 20 ans, mais préfère regarder devant. « Au départ, nous étions 13 entreprises, dont six au bureau. Les projets sont allés au-delà de ce que l’on pouvait espérer », a relevé Philippe Padet. « L’état...

LIRE LA SUITE

Publicité

Pin It on Pinterest