MoonBikes lève 4,5 millions pour croître à l’international

par | 27 Oct 2021

La start-up haut-savoyarde MoonBikes, inventeur du scooter des neiges 100 % électrique, vient de conclure sa deuxième levée de fonds de 4,5 millions d’euros et compte mettre le turbo.

Créer un mode de transport adapté aux milieux enneigés, qui soit silencieux, non polluant, de surcroît ultraléger et maniable, c’est l’objectif que s’est fixé MoonBikes, lorsqu’elle décide, en 2018, de se lancer dans la conception de scooters des neiges électriques. Deux ans de recherche et développement plus tard, le premier véhicule voit le jour. Ses principales caractéristiques ? Son poids – avec ses 87 kg, il est trois fois plus léger que les motoneiges vendues sur le marché –, son prix (deux fois moins cher), sa simplicité de conception et de maintenance, et un système de propulsion à très haut rendement, breveté depuis. Équipé d’un ski à l’avant et d’une chenillette à l’arrière, il se déplace à une vitesse de 42 km/heure avec une autonomie d’une heure à une heure trente, et le double si on lui adjoint une seconde batterie. « Le MoonBike a la maniabilité du vélo et la puissance d’une petite moto », résume tout sourire Nicolas Muron, président fondateur et ingénieur aéronautique de formation (ex-Dassault Aviation).

Le MoonBike, premier scooter des neiges 100 % électrique, ne rejette pas de CO2 dans l’atmosphère. Il existe un seul modèle sur le marché, que l’on peut charger d’options ©Niels Saint-Viteux

Révolutionner la mobilité en montagne

Si, à ses débuts, la jeune pousse conçoit les premiers véhicules dans ses locaux à Chavanod (siège à Saint-Gervais), puis chez Michelin, ils sont désormais fabriqués intégralement dans les usines de Bosch à Marignier. Actuellement, 450 scooters des neiges sont en cours de production, dont 250 d’ores et déjà réservés, pour moitié en Europe (France, Andorre, Espagne et Scandinavie) et le reste en Amérique du Nord. « Nous ciblons les professionnels de la montagne – stations, exploitants d’activités de loisirs ou de remontées mécaniques, offices de tourisme… – et les particuliers », ajoute le trentenaire, précisant que des MoonBikes sont en service dans une douzaine de stations de ski, à l’instar d’Avoriaz, Tignes, Courchevel, Val d’Isère ou encore Flaine.

Doubler de taille en 2023

MoonBikes, qui veut investir le marché et se déployer à l’international, se donne les moyens de ses ambitions. Après un premier tour de table de 650 000 euros en juillet 2020 pour lancer la fabrication et recruter, elle boucle sa deuxième levée de fonds en seed de 4,5 millions d’euros, avec pour principaux investisseurs NextStage AM et Vincent Gombault (ancien numéro deux d’Ardian, société de fonds de private equity, dont il est toujours actionnaire), et des business angels français et américains.

Nicolas Muron (en photo) reste majoritaire : «  Ce sont des partenaires de choix pour nous accompagner dans notre structuration et notre croissance.  »

40 M€, c’est le chiffre d’affaires visé par MoonBikes en 2025, qui correspond à la vente de
5 000 véhicules, sur un marché mondial évalué à 30 milliards d’euros.



Cette opération de financement servira à développer l’export, surtout vers la Scandinavie et l’Amérique du Nord, où MoonBikes possède une antenne à Boulder, dans le Colorado. Par ailleurs, l’entreprise, qui a enregistré une forte progression sur un an avec 15 salariés (dont cinq à la R & D), prévoit de booster l’industrialisation et de réaliser 5 000 ventes d’ici 2025 (50 % Europe, 50 % Amérique du Nord), portant ainsi le chiffre d’affaires de 250 000 euros à 40 millions. Elle projette également, à moyen terme, de produire outre-Atlantique pour fournir le marché nord-américain, qui pèse 80 % du marché mondial.

A la Une, MoonBikes en situation ©Niels Saint-Viteux

Patricia Rey

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez également :

Chablais : pose de la première pierre pour la ressourcerie R’mize

EN OCTOBRE, LA R’MIZE OUVRIRA SES PORTES A ANTHY-SUR-LEMAN. UNE RESSOURCERIE DOUBLEE D’UN TIERS LIEU UNIQUE DANS LA REGION. C’est un modèle inédit dans la région Auvergne Rhône-Alpes qu’ont construit les sept associations et les trois collectivités territoriales composant l’association Pôle ressourcerie du Chablais. La R’mize, dont la première pierre vient d’être posée à Anthy-sur-Léman, […]

LIRE LA SUITE

Accidents de la route © Benjamin Nolt

La formation pour prévenir les accidents routiers

C'est sur la route qu'ont lieu une grande partie des accidents du travail les plus graves. Former les salariés pourrait prévenir ce risque. En France, en 2020, 27 122 200  personnes actives étaient concernées par le risque routier professionnel et 39 % des...

LIRE LA SUITE

Changement de « carrière » pour la famille Ceccon

Après la cession de son activité BTP, la famille Ceccon achève son retrait avec la vente d’une dizaine de sociétés et participations dans le domaine des granulats au groupe familial Basaltes. Depuis la vente de sa filiale BTP – cédée en juin dernier à CVL, la...

LIRE LA SUITE

Publicité

PUBLIEZ VOTRE ANNONCE LÉGALE EN LIGNE

Devis immédiat 24h/24
Attestation parution par mail
Paiement CB sécurisé

ANNONCES LÉGALES WEB

Consultez les annonces légales publiées sur notre site habilitées par la Préfecture >>

VENTES AUX ENCHÈRES

Consultez nos ventes aux enchères immobilières >>

publicité

abonnement

TESTEZ LE PREMIUM

3.50€ pour 1 semaine
Paiement CB sécurisé
Déblocage immédiat
Tous les articles premium

publicité

ARTICLES LES + LUS

Pin It on Pinterest