Le programme de travaux 2021 de Bourg Habitat

par | 28 Jan 2021

Entre projets de rénovations et constructions neuves, l’organisme logeur prévoit 17 M€ d’investissements sur l’année à venir.

Bourg Habitat projette de réaliser entre 17 et 19 M€ de travaux par an, jusqu’en 2024. L’année 2021 devrait se situer dans la fourchette basse, avec 10 M€ en réhabilitation et 7 en construction. « Nous avons dû lever le pied sur le neuf, notamment avec la RLS (Réduction de loyer solidaire), qui ampute nos fonds propres de 1,4 M€ chaque année », justifie Isabelle Maistre, nouvelle présidente de l’organisme logeur, depuis septembre. Faute de pouvoir procéder comme chaque année à une cérémonie des vœux, circonstances sanitaires obligent, celle-ci organisait jeudi 21 janvier, une conférence de presse pour faire le point sur les réalisations passées et à venir.

Réhabilitations

Le coup d’envoi des réhabilitations 2021 sera donné en février sur le Groupe Pallourdet, un ensemble de 48 logements, rue des Peupliers à Bourg-en-Bresse. D’un montant prévisionnel de 2,06 M€, le programme prévoit, dans les appartements, le remplacement des menuiseries extérieures, des portes palières, des équipements sanitaires et de chauffage, une rénovation électrique et la création d’une VMC collective ; dans les parties communes, peinture, réfection des plafonds et des boiseries, isolation des toitures et façades, installation d’un système de contrôle d’accès ; côté garages, démoussage des toitures et changement des portes. Mais en tout et pour tout, ce sont neuf opérations qui sont prévues, pour un total de 409 logements, dans sept quartiers différents : rue des Peupliers, rue du Dr Duby, avenue Maginot, passage des Cordeliers, rues De-Lattre-de-Tassigny et Alphonse-Mas, rues Pierre Granet et du Pressoir, rues de Jemmapes et Solférino

Neuf

Du côté des constructions neuves, Bourg Habitat prévoit de construire 14 logements (quatre pavillons et 10 appartements du T2 au T4) à Tossiat, Le Hameau de la Reyssouze, 18 autres (huit collectifs du T2 au T3 et 10 individuels du T3 au T5 +) à Bresse-Vallons, dans le centre de Cras-sur-Reyssouze, ainsi que 32 habitations (neuf en collectif du T2 au T4 et 23 en individuel du T2 au T5) à Viriat. La première opération doit démarrer en avril, les deux dernières en octobre.

Quelques chantiers en cours vont par ailleurs être livrés prochainement. La réhabilitation de 75 logements collectifs allée de Challes (photo ci-dessus) doit être achevée en avril, un mois après la construction de l’immeuble Le Républic à Saint-Denis-en-Bugey (15 logements collectifs du T2 au T4 pour un total 2,01 M€). Cette dernière opération fait figure d’exception. En effet, dans le cadre de la constitution, avec trois autres bailleurs, d’une société de coopération pour répondre aux impératifs de la loi Elan (lire notre édition du 28 janvier), les futurs offices associés se sont engagés sur un socle de valeurs communes. Or, parmi celles-ci figure la volonté de ne pas sortir de son territoire de rattachement.

Chantiers d’envergure

Évidemment, les deux projets d’envergure que constituent la rénovation urbaine du quartier du Pont des Chèvres et la transformation de quartier des Vennes se poursuivent. Investissement de plus de 70 M€ dont 20 M€ pour Bourg Habitat, le premier prévoit la démolition de 95 logements (déjà bien avancée), la réhabilitation de 705 appartements, l’installation sur site de l’École des techniques et arts du cirque et la construction d’un pôle tertiaire. Le second envisage la démolition de 100 logements, la réhabilitation de 95 appartements sur six bâtiments, ainsi que l’aménagement des espaces publics et des voiries pour créer une ambiance “cité-jardin”.


Par Sébastien Jacquart

Une Eco de l'AinCet article vient en complément du papier paru dans le magazine ECO de l’Ain du 28 janvier 2021 sur la conférence de presse de nouvelle année de Bourg Habitat. Pour retrouver l’intégralité des articles de notre hebdomadaire, mais aussi nos suppléments et hors-séries, c’est ICI et ICI.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez également :

La santé des dirigeants en péril

L’observatoire Amarok a communiqué les résultats d’une nouvelle étude portant notamment sur le risque de burn-out des entrepreneurs. Depuis le début de la crise sani­taire, l’observatoire Amarok et le Labex...

Lire la suite

Publicité

Pin It on Pinterest