Prolonger le télétravail des frontaliers ?

par | 25 Nov 2020

Le conseil du Léman vient d’adresser un courrier à l’État français et à la Confédération helvétique pour leur demander de proroger, jusqu’au 30 juin 2021, l’accord provisoire en vigueur depuis le 14 mars 2020 et jusqu’à la fin de l’année qui permet aux frontaliers de télétravailler sans conséquences en matière sociale et fiscale.

En temps normal, tout frontalier qui télétravaille à plus de 25 % doit être affilié à la Sécurité sociale et payer ses impôts en France… Pour des raisons sanitaires évidentes, la France a temporairement renoncé aux cotisations et impôts qui lui sont dus. « Il est important de sécuriser au mieux les conditions cadres en assurant aussi de la prévisibilité pour les travailleurs frontaliers et les employeurs », argumente le conseil du Léman. Côté français, plusieurs députés du secteur ont exprimé la même demande.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez également :

Publicité

Pin It on Pinterest