Les travaux publics en première ligne pour imaginer les infrastructures du futur

par | 14 Déc 2017

Anticiper. C’est le mot d’ordre des travaux publics. Aujourd’hui, les maîtres d’ouvrage ne peuvent pas faire l’économie d’adopter une vision prospective de leurs métiers.

Entre les villes intelligentes, les routes communicantes et les véhicules autonomes, ou encore les projets de transports futuristes… L’avenir de nos territoires se joue dès aujourd’hui et les entreprises de travaux publics doivent être partie prenante de ces enjeux. Entreprises au sens large : PME comme majors… C’est partant de ce postulat que la Fédération régionale des travaux publics et le cluster Indura (infrastructures durables) ont organisé à Lyon, le 4 décembre dernier, la journée TP Innovation Day.

L’occasion pour quelques technologies futuristes et autres tendances de faire le régal des professionnels présents. Ainsi, le Centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement, établissement public sous la tutelle du ministère de la Transition Écologique, a présenté une technologie permettant… de chauffer les routes. « L’idée de départ est de faire fondre la neige ou le verglas, en évitant d’utiliser des sels qui peuvent polluer les sols, a expliqué Frédéric Bernadin, chercheur au Cerema. Cette technologie peut chauffer les routes grâce à un fluide caloporteur, placé au sein d’une couche poreuse de la chaussée. » Un prototype de ce procédé a déjà vu le jour.

Le groupe drômois Boisset a quant à lui présenté son revêtement écoresponsable, perméable, constitué d’un mélange de granulats naturels et de liant organo-minéral. Son principal atout : faire revenir l’eau dans les nappes phréatiques et donc, participer à la préservation des ressources naturelles. Autre innovation : le transport par… capsules à haute vitesse. Une technologie qui ne relèvera bientôt plus de la pure science-fiction. Pour preuve, l’entreprise Hyperloop Transportation Technologies est à pied d’œuvre pour faire émerger son projet de navette, qui, placée dans un tube dépressurisé, se déplacerait (avec ses voyageurs) par lévitation magnétique à une vitesse de 1200 km/h. De quoi réduire drastiquement les temps de trajet ! Des tests grandeur nature devrait démarrer à Toulouse en février prochain, autant dire demain.

« Ces changements à venir sont une opportunité pour valoriser les métiers des TP »
Paul Galonnier, président du cluster Indura.

Ces exemples prouvent que les travaux publics se trouvent aujourd’hui face à un changement de paradigme absolument fondamental, au regard des évolutions sociétales et technologiques qui apparaissent : avec des consommateurs de plus en plus attentifs aux investissements publics, des usages qui évoluent et des technologies qui intègrent de plus en plus les infrastructures.

Dans ce contexte, la profession doit non seulement (dé)montrer sa capacité à être réactive, innovante, à l’écoute et compétente pour faire sortir de terre des infrastructures à faible émission de carbone, sûres et efficientes dans l’utilisation des ressources naturelles.

« Nous avons souhaité donner envie aux maîtres d’ouvrage et aux acteurs économiques d’innover et d’acquérir les informations essentielles sur les changements irréversibles qui se dessinent et qui vont, de fait, modifier les politiques d’investissement et de gestion des infrastructures, a détaillé Jean-Marc Cornut, président de la FRTP Rhône-Alpes. Nous proposons aux collectivités locales de mettre en place des démonstrateurs pour tester, encourager et investir dans les innovations utiles aux usagers aujourd’hui et demain. »

De l’innovation de nos entreprises découlera notre compétitivité et notre performance, tant au niveau national qu’international. C’est dire toute l’importance des maîtres d’ouvrage, qui peuvent encourager les entreprises sur cette voie d’excellence.


Par Myriam Denis

Photo : Paul Galonnier, président du cluster Indura, Jean-Marc Cornut, président de la FRTP Rhône-Alpes, David Kimelfield, président de la métropole de Lyon, Étienne Blanc, vice-président de la région Auvergne Rhône-Alpes, et Philippe Puthod, président délégué de la FRTP Auvergne Rhône-Alpes récemment créée.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez également :

Toploc privilégie l’humain et les vacances nature

À Annecy, la plateforme en ligne de petites annonces de locations de vacances vise les séjours loin des villes et sélectionne des hôtes valorisant leur territoire. Expériences à la clé. « Où vais-je dormir et comment je m’occupe ? », sont les deux...

LIRE LA SUITE

Loop Sports reconditionne votre matériel de sport

La plateforme de seconde main, hébergée à l'Annecy Base camp d'OSV, rachète vélos, skis, snowboards... et parapentes aux particuliers et professionnels qu'elle répare pour les revendre "comme neuf" au prix d'occasion. Plus qu’une plateforme web de seconde main,...

LIRE LA SUITE

Ça gaze pour la cidrerie Les Pentes !

Atelier collage d’étiquettes dans le hangar de la Cidrerie Les Pentes, à Arith. Julien Savaux, 36 ans et Aurélien Bouzac, 40 ans, armés de leur seau de colle et d’une pile de très jolies étiquettes, s’attaquent à une armée de bouteilles de 75 et 33 centilitres....

LIRE LA SUITE

Publicité

PUBLIEZ VOTRE ANNONCE LÉGALE EN LIGNE

Devis immédiat 24h/24
Attestation parution par mail
Paiement CB sécurisé

ANNONCES LÉGALES WEB

Consultez les annonces légales publiées sur notre site habilitées par la Préfecture >>

VENTES AUX ENCHÈRES

Consultez nos ventes aux enchères immobilières >>

publicité

abonnement

TESTEZ LE PREMIUM

3.50€ pour 1 semaine
Paiement CB sécurisé
Déblocage immédiat
Tous les articles premium

publicité

ARTICLES LES + LUS