Chambéry : une exposition qui a du chien

par | 24 Nov 2021

L’espace Malraux accueille, du 25 novembre au 22 décembre, l’exposition « Parle à mon chien », réalisée par Jacques Leleu et Frédéric Chiola.

C’est une expo qui a du chien. Difficile de ne pas succomber à la facilité du jeu de mots face au propos, en images et en textes, que proposent deux confrères du Dauphiné Libéré, Frédéric Chiola et Jacques Leleu, à travers leur nouvelle exposition intitulée Parle à mon chien. Visible à l’espace Malraux (Chambéry), du 25 novembre 22 décembre, elle promet de nous redonner du poil de la bête en cette fin d’année chahutée comme un chien dans un jeu de quille.

Parle à mon chien, ce sont 21 photographies de grand format accompagnées d’un livret de textes. Les premières ont été réalisées par Frédéric Chiola, les seconds par Jacques Leleu, tous les deux bien connus en Savoie puisque ex-collègues du quotidien régional. « Nous avions déjà monté deux expositions ensemble auparavant, explique Jacques Leleu, reporter à la retraite depuis trois ans. Quand je lui ai proposé ce thème en 2019, Frédéric a tout de suite accepté. »

Vingt-deux rencontres

Pas plus emballés par la cause canine que cela, mais intrigués par le rapport maître-chien, les deux fins limiers se mettent alors en quête de bons duos à lever. Leur flair journalistique les pousse dans un premier temps vers les chiens de travail. L’un armé de son appareil photo, l’autre de son calepin et de son stylo, les voilà interviewant un maître-chien d’avalanche du PGHM, une policière et son binôme poilu détecteur de stupéfiants, un pompier et son auxiliaire canin formé à la recherche de victimes dans les décombres, un aveugle et sa paire d’yeux à quatre pattes, un éleveur et ses patous, un berger et ses bergers, un chien détecteur du diabète et son maître…

Un chien guide d’aveugle et son maître. Crédit : Frédéric Chiola.

Loin de vouloir à tout prix caresser leurs interlocuteurs dans le sens du poil, les deux journalistes sont cependant vite sous le charme, ou tout au moins vraiment bluffés par les compétences qu’ils découvrent. « On a même rencontré le professeur Dominique Grandjean, chef de service à l’école vétérinaire de Maison-Alfort, qui a mis au point le processus de détection du Covid par les chiens. Cela marche quasiment à 100 % ! », s’émerveille encore Jacques Leleu. Même sensation avec une médiatrice animale travaillant auprès d’autistes profonds : « Le chien arrive à créer un apaisement, un rapport de confiance avec des gens souffrant d’un degré de communication quasiment nul. C’était tellement fort qu’on y est allés deux fois… »

L’exposition qu’ils croyaient légère à réaliser revêt en fin de compte beaucoup de mordant. Et lorsqu’ils décident finalement de s’intéresser aussi aux chiens de Monsieur tout le monde, leur étonnement grandit devant l’accueil qu’on leur réserve. « Au départ, on ne prenait pas ce volet plus au sérieux que cela, mais on s’est vite rendu compte qu’à travers leur relation avec leur chien, les gens nous racontaient leur vie en toute confiance. » C’est le chasseur qui parle de son outil à quatre pattes sans cacher un attachement incroyable mais pudique, un médecin qui avoue avoir été sauvé du suicide par son chien, une maîtresse qui teint ses cheveux de la nuance des poils de son spitz…

Vingt-deux rencontres au total sont racontées à travers cette exposition, où l’un et l’autre ont mis… la main à la patte avec délectation.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez également :

Chablais : pose de la première pierre pour la ressourcerie R’mize

EN OCTOBRE, LA R’MIZE OUVRIRA SES PORTES A ANTHY-SUR-LEMAN. UNE RESSOURCERIE DOUBLEE D’UN TIERS LIEU UNIQUE DANS LA REGION. C’est un modèle inédit dans la région Auvergne Rhône-Alpes qu’ont construit les sept associations et les trois collectivités territoriales composant l’association Pôle ressourcerie du Chablais. La R’mize, dont la première pierre vient d’être posée à Anthy-sur-Léman, […]

LIRE LA SUITE

Accidents de la route © Benjamin Nolt

La formation pour prévenir les accidents routiers

C'est sur la route qu'ont lieu une grande partie des accidents du travail les plus graves. Former les salariés pourrait prévenir ce risque. En France, en 2020, 27 122 200  personnes actives étaient concernées par le risque routier professionnel et 39 % des...

LIRE LA SUITE

Changement de « carrière » pour la famille Ceccon

Après la cession de son activité BTP, la famille Ceccon achève son retrait avec la vente d’une dizaine de sociétés et participations dans le domaine des granulats au groupe familial Basaltes. Depuis la vente de sa filiale BTP – cédée en juin dernier à CVL, la...

LIRE LA SUITE

Publicité

PUBLIEZ VOTRE ANNONCE LÉGALE EN LIGNE

Devis immédiat 24h/24
Attestation parution par mail
Paiement CB sécurisé

ANNONCES LÉGALES WEB

Consultez les annonces légales publiées sur notre site habilitées par la Préfecture >>

VENTES AUX ENCHÈRES

Consultez nos ventes aux enchères immobilières >>

publicité

abonnement

TESTEZ LE PREMIUM

3.50€ pour 1 semaine
Paiement CB sécurisé
Déblocage immédiat
Tous les articles premium

publicité

ARTICLES LES + LUS

Pin It on Pinterest