Atémia cultive son agilité

par | 8 Oct 2021

L’entreprise d’ingénierie touristique qui pratique de plus en plus le télétravail a quitté Saint-Baldoph pour s’installer dans des locaux plus petits et plus adaptés à Challes-les-Eaux.

Depuis sa création en 2005, Atémia privilégie le télétravail pour les salariés qui le souhaitent. Le confinement a encore accéléré la tendance au point qu’elle a décidé de quitter Saint-Baldoph pour s’installer dans des locaux plus petits et plus adaptés à Challes-les-Eaux.

« Nous avions des espaces de travail ouvert qui étaient occupés le lundi et très peu le reste de la semaine. Nous en avons tiré les conséquences en prenant des bureaux répondant davantage à nos besoins : nous avons désormais 7 espaces de travail individuel accessibles à chacun et des espaces partagés pour les réunions », indique Marie Clerc, directrice de la communication et de la RSE.

Le déménagement des 12 salariés du siège savoyard est intervenu mi-août. L’agence Grand Ouest basée à Rennes qui emploie 4 personnes a également déménagé. Les quatre autres membres de l’équipe sont rattachés à l’agence de Chamonix.

Des marchés en croissance

Spécialisé dans l’ingénierie touristique, le bureau d’études fondé par Jérôme Caviglia intervient sur toute la chaîne de valeur, de la stratégie territoriale à la réalisation et la gestion d’équipements. En progression continue, son chiffre d’affaires a atteint 1,3 million d’euros en 2020 (980 000 euros en 2019) et devrait encore progresser de 10 % en 2021.

« Nos activités dédiées à l’entretien et l’animation de sentiers progressent fortement depuis deux ans. Les problématiques sur lesquelles nous travaillons depuis longtemps ont aussi été mises en avant par la crise sanitaire », analyse Marie Clerc.

Atémia planche notamment sur la stratégie territoriale des espaces valléens, une démarche expérimentale visant à renforcer l’attractivité touristique de la moyenne et haute montagne. Parmi ses sujets de prédilection également, l’évaluation des flux de visiteurs, la valorisation des patrimoines ou encore la transition climatique. La société savoyarde anime par ailleurs tourisme-en-transition, une plateforme web permettant de rassembler et partager le plus largement possible les études, formations, outils, stratégies visant à préparer le tourisme de demain.

Crédit photo : Atémia

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez également :

Iceda

Iceda, un traitement de choc

EDF a inauguré à la centrale du Bugey son Installation de conditionnement et d’entreposage de déchets activés. Avec la mise en route de l’Installation de conditionnement et d’entreposage de déchets activés (Iceda), les représentants de la centrale du Bugey...

LIRE LA SUITE

Un smart grid pour Ferney-Voltaire

Pays de Gex Énergies annonce le lancement de son Smart Grid, qui fonctionnera avec six sources énergétiques différentes. Six sources d’énergie, voilà ce que devrait apporter la société d’économie mixte à opération unique (Semop) Pays de Gex Énergies à plusieurs...

LIRE LA SUITE

Votre magazine ECO de l’Ain du 2 décembre 2021

100% en ligne, feuilletez votre magazine ECO de l'Ain n°48 du 2 décembre 2021 sur ordinateur, tablette ou smartphone. Réservé aux abonnés. Le saviez-vous ? Vous pouvez afficher la publication en plein écran, télécharger le document en .pdf, l'imprimer, mais aussi...

LIRE LA SUITE

Publicité

Pin It on Pinterest