Energie : Teractem fait chauffer les innovations

par | 13 Avr 2022

Entièrement décarboné, le réseau intelligent déployé sur l’écoquartier de Pré Billy à Pringy utilise la roche sous terre pour stocker la chaleur et le froid.

En piste pour une double labellisation (écoquartier et biodiverCity), Pré Billy constitue un cas d’école en matière d’aménagement avec une prise en compte poussée de l’environnement, en particulier sur la question des énergies. D’une ampleur inédite, le réseau d’énergie intelligent qui le dessert est entièrement décarboné. Un champ de 50 sondes plongeant à 200 mètres de profondeur transforme la roche souterraine en immense batterie stockant, à une température oscillant entre 13 °C et 18 °C, la chaleur ou le froid quand ils sont disponibles en abondance pour les restituer au moment opportun. Le système qui offre des rendements deux à trois fois supérieurs aux technologies plus courantes (géothermie classique ou pompes à chaleur air-eau) a fait ses preuves dans d’autres pays comme la Suisse. « En France, il se heurtait jusqu’à présent à la réglementation du Code minier et à des contraintes de coûts. Une subvention de 963 000 euros de l’Ademe contribue à l’équilibre financier de cet investissement de 4,9 millions d’euros (M€) », précise Lionel Tardy, le président de Teractem. Le montage financier repose également sur Énergies Renouvelables des Alpes, la filiale de Teractem, qui intervient à hauteur de 2,3 M€ et sur la contribution des constructeurs (1,6 M€).

2419 m de long

Conçu par Amstein + Walthert, le réseau s’étire sur 2 419 mètres. Outre la récupération et le stockage intersaisonnier des énergies fatales, il se distingue par l’interconnexion des bâtiments reliés entre eux par quatre tuyaux (deux froids, deux chauds) assurant les échanges en fonction des moments, des besoins. L’électricité nécessaire à son fonctionnement provient de panneaux photovoltaïques installés sur la toiture des immeubles. Quant au pilotage, il sera réalisé grâce à un réseau de fibre optique permettant notamment les relevés à distance. « Initié par nos prédécesseurs, ce réseau représente un modèle que nous allons dupliquer », annonce Frédérique Lardet, la présidente de Grand Annecy en évoquant le schéma directeur des énergies voté par la communauté d’agglomération pour favoriser les énergies renouvelables. Les premières livraisons d’énergie sont programmées à Pré Billy en septembre 2023, avec des factures réduites. Pour un logement de type 3, le prix moyen du chauffage et de l’eau sanitaire devrait osciller entre 550 et 580 euros par an.

920

C’est le nombre de logements prévus d’ici 2030 sur le site. S’ajoutent 15 000 m² de locaux d’activités (commerces, services, tertiaires) et 5 000 m² d’équipements publics.


Une autre manière d’aménager

D’une superficie de 21 hectares, Pré Billy entend bien concilier urbanisme et respect de l’environnement. Un tiers de l’espace est occupé par un parc paysager longeant un cours d’eau, le Goléron, remis en valeur. Cheminements en mode doux, jardins partagés, gestion sur site des terres excavées, chantier vert… La plus globale possible, l’approche vise à sauvegarder l’ensemble de la faune et de la flore et même à augmenter la diversité écologique de ce site enclavé entre le réseau routier, la gare et des zones urbanisées.

Sophie Boutrelle

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez également :

Ça gaze pour la cidrerie Les Pentes !

Atelier collage d’étiquettes dans le hangar de la Cidrerie Les Pentes, à Arith. Julien Savaux, 36 ans et Aurélien Bouzac, 40 ans, armés de leur seau de colle et d’une pile de très jolies étiquettes, s’attaquent à une armée de bouteilles de 75 et 33 centilitres....

LIRE LA SUITE

Énergie : le réseau électrique de l’Ain amélioré

Afin de restructurer l’alimentation du réseau électrique au nord-ouest de l’Ain, Enedis réalise un forage horizontal sous la Saône. Le contrat de concession signé fin 2019 entre le SIEA (Syndicat Intercommunal d’Énergie et de e-communication de l’Ain) et...

LIRE LA SUITE

Publicité