La première tranche des travaux a permis de stopper l’enfoncement continu de la soufflerie du centre Onera de Modane-Avrieux.

Première étape réussie pour le chantier de confortement de la soufflerie S1MA au centre Onera de Modane-Avrieux. Engagés en mars 2016, après une phase préparatoire, ces travaux sont particulièrement compliqués en raison de la configuration du site. Ils consistent à créer une nouvelle ossature garantissant la solidité de l’ensemble. D’ici leur achèvement en 2019, 20 000 m3 de mortier seront injectés jusqu’à 50 mètres de profondeur afin d’y combler les vides créés par la dissolution des roches du sous-sol sous les effets de l’érosion. Plus de 300 colonnes de béton de 1,2 mètre de diamètre ancrées à 25 mètres de profondeur et remontant à la surface seront également construites.

Un sous-sol instable

Liés à la présence de gypse dans le sous-sol et à des écoulements d’eau, les problèmes de stabilité s’étaient aggravés depuis 2009 puis en 2015 au point que les structures de génie civil risquaient de s’effondrer. La solution de consolidation établie avec des entreprises spécialisées a pu être validée lors de phases d’essais effectuée en 2015.

Une subvention de 20 millions d’euros

Les travaux qui s’achèveront en 2019 sont réalisés grâce à une subvention de 20 millions d’euros attribuée par l’Etat au centre français de recherche aérospatiale. En parallèle, le ministère des Transports a financé le changement des immenses ventilateurs de la soufflerie. Avec un diamètre de 15 mètres, une puissance de 100 MW, soit 1/1000 de toute la puissance d’EDF en France, les nouveaux ventilateurs sont uniques. Des aides provenant en particulier de la région Auvergne-Rhône-Alpes ont également permis de progresser sur les méthodes de mesure des émissions sonores des avions.

Un plan stratégique d’investissement

Le confortement de S1MA s’inscrit dans un projet de plan décennal plus vaste visant à pérenniser les 8 grandes souffleries stratégiques de l’Onera. « Cette décision du ministère des Armées de soutenir nos souffleries prouve le caractère essentiel et le besoin pour la France de posséder des souffleries de très grandes tailles, pour les systèmes d’armes du futur ainsi que le soutien aux marchés d’exportation », se félicite Patrick Wagner, le directeur des souffleries du centre français de recherche aérospatiale.

La soufflerie la plus puissante au monde

Avec sa veine de 14 mètres de long pour un diamètre de 8 mètres, S1MA est la soufflerie en continue la plus puissante au monde et peut atteindre la vitesse du son soit 1200 km/h. Sa construction avait été engagée à hauteur de 10% à Ötztal dans la vallée du Tyrol lorsqu’elle a été saisie dans le cadre des prises de guerre. Un bureau d’études qui était basé à Grenoble s’est alors chargé d’achever le travail de conception. Son implantation à Modane-Avrieux s’explique par la présence des barrages, au dessus d’Aussois, et d’une conduite forcée fournissant l’énergie nécessaire au fonctionnement des souffleries. Treize trains ont été,  à l’époque, nécessaires pour acheminer le matériel. S1MA a été construite entre 1945 et 1951 pour un lancement des premiers essais en 1953. Le centre de Modane-Avrieux a ensuite été équipé de la soufflerie S3MA,  en 1959, puis S2M1 en 1962 et S4MA.

blank

@Onera