Somfy : 50 ans et toujours l’esprit pionnier

Somfy : 50 ans et toujours l’esprit pionnier

Numéro un mondial de la motorisation et des automatismes pour les bâtiments, Somfy fête son 50e anniversaire. Voyage dans le temps en compagnie de Jean Guillaume Despature, actuel Président de son directoire.

Truffé de technologies de pointe, la Somfy Light House [ndlr : le phare] met en avant les solutions connectées de la marque pour la maison et le bâtiment. Ouvert à Cluses en février 2018, ce bâtiment-vitrine en forme de cylindre est à la fois un espace d’exposition, un centre d’expérience, un lieu de co-innovation pour les équipes et les clients. Il est desservi par un double escalier hélicoïdal qui permet de remonter le temps et retrace l’histoire de la Société d’outillage et de mécanique du Faucigny (Somfy).

L’aventure commence à Cluses dans le giron de Carpano & Pons. L’établissement est réputé pour l’extrême diversité de sa production, des fraises de précision pour le décolletage aux moulinets de pêche en passant par les compteurs pour taxi, les remonte-pentes, les produits d’arrosage, les poignées de porte ou encore les raquettes de tennis. Un brin surréaliste, le catalogue des produits ne cesse de s’élargir, mobilisant jusqu’à 2 000 personnes au sein des multiples sociétés passées, au fil du temps, sous contrôle.

Dans les années 1960, Carpano & Pons, qui a privilégié l’innovation sans assez se soucier de l’organisation, représente un ensemble de plus en plus complexe contraint de se restructurer. « Né en 1969 de cette restructuration, Somfy était à l’origine un sous-traitant dédié à la fabrication de composants et de sous-ensembles, mais il avait déjà une stratégie d’innovation et de qualité », rappelle Jean Guillaume Despature, actuel président du directoire du groupe.

Culture de l’innovation

Pour échapper aux fluctuations d’activité de sa maison-mère et de la conjoncture, la petite filiale se met en quête de produits finis à fabriquer et commercialiser. L’opportunité est offerte par Marche-Roche, un storiste lyonnais qui souhaite motoriser ses stores à commande manuelle pour particuliers. Le marché est à l’époque inexistant et n’intéresse aucun fabricant de moteur.

Malgré des difficultés techniques qui semblent insurmontables, Somfy se lance avec la création d’un prototype – qui fonctionne mal ! – puis d’un deuxième plus fiable. Le moteur tubulaire pour stores amorce une longue série de perfectionnements, évolutions et ruptures technologiques qui hissent le groupe haut-savoyard au premier rang mondial sur le marché de la mécanisation et des automatismes pour la maison et le bâtiment.

L’innovation est toujours très ancrée dans la culture de l’industriel régulièrement distingué pour ses solutions. En janvier 2019, lors du Consumer Electronics Show (CES) de Las Vegas, le plus grand salon mondial spécialisé dans l’électronique grand public, il a été primé pour un thermostat connecté et une nouvelle caméra extérieure équipée d’une alarme dotée de fonctions avancées (vision nocturne, analyse d’images…) permettant de détecter et dissuader les tentatives d’intrusion.

Son portefeuille de brevets s’est étoffé encore en 2018 avec 38 demandes déposées tandis que 23 nouveaux moteurs pour les protections solaires intérieures ont été lancés. Le centre de recherche et développement de Cluses a par ailleurs accueilli un Yéti Lab. Grâce à du matériel (imprimantes 3D, découpe laser…) et une méthodologie spécifique, ce fablab permet aux équipes de transformer, en quelques jours seulement, une idée en un premier prototype.

Il accompagne la transformation permanente de l’offre en favorisant une culture de l’innovation agile, ouverte et participative. Outre l’innovation, Somfy cultive depuis l’origine un goût prononcé pour l’ouverture à l’international.

Tradition d’ouverture

Confronté à un marché français trop exigu, il amorce dès 1969 son internationalisation avec la création de deux filiales, en Allemagne et Suède. Son réseau de distribution s’étoffe avec quatre autres créations (Pays-Bas, États-Unis, Italie, Suisse) entre 1977 et 1979. Actuellement à la tête de 119 filiales, ce fleuron de l’économie haut-savoyarde est présent dans 57 pays, notamment en Europe, en Amérique et en Afrique. En 2018, les ventes ont été dynamiques sur des pays comme l’Inde, l’Indonésie, la Pologne, la République Tchèque, la Hongrie ou encore la Russie.

Cette ouverture au monde est à la fois commerciale, industrielle et technique. Les solutions développées par le groupe sont compatibles avec les grands écosystèmes mondiaux comme Amazon Alexa, Google Home et Apple HomeKit.

Sa plateforme technologique s’accorde avec plus de 1 000 produits provenant d’une trentaine d’industriels référents de l’habitat et couvrant huit grands univers : ouverture, accès, sécurité, éclairage, chauffage, air conditionné… Fin 2018, un partenariat a par exemple été conclu avec Free (6,5 millions d’abonnés) afin de permettre un pilotage des équipements Somfy depuis la nouvelle Freebox Delta.

Jean Guillaume Despature a pris la présidence du directoire de Somfy en 2016.

Croissance continue

Une stratégie industrielle à long terme et des investissements conséquents dans l’outil de production et la digitalisation des usines, la logistique, la distribution, le marketing, la recherche et le développement, les ressources humaines sont les clés d’une croissance continue et soutenue.

En 2018, Somfy a enregistré une augmentation de 5,2 % de son chiffre d’affaires par rapport à 2017 où la hausse avait déjà été de 10,3 % (+10,2 % en 2016). La performance économique devrait se maintenir dans les prochaines années grâce, entre autres, aux perspectives offertes par de nouveaux marchés comme ceux des fenêtres et baies vitrées.

Elle s’appuie sur un modèle qui intègre des engagements en matière de responsabilité sociale et environnementale : progression de la part des femmes à des postes d’encadrement, équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle, prévention des troubles musculosquelettiques, formation, qualité de vie au travail… Le plan d’action mis en oeuvre touche à de multiples domaines.

Idem pour le volet environnemental développé au sein du programme “We act for green” qui s’intéresse aux pratiques écoresponsables de l’entreprise (covoiturage), à l’impact des produits sur les performances énergétiques des bâtiments et à l’écoconception. À fin 2018, 28 % des solutions Somfy commercialisées dans le monde sont écoconçues, soit 6 points de plus que l’année précédente. L’objectif est d’atteindre les 80 % d’ici fin 2020.

À l’heure où le groupe majoritairement détenu par sa famille fête ses 50 ans, Jean Guillaume Despature souligne la capacité de Somfy à se réinventer sans cesse : « L’esprit pionnier des débuts est toujours là. »


Sources : Vie économique et histoire des entreprises en Haute-Savoie de 1815 à 2012 par Roger Bonazi. Édité par la Société savoisienne d’histoire et d’archéologie. La Salésienne. Les moteurs du futur. Somfy, histoire d’une entreprise. Édition interne 1996.


Par Sophie Boutrelle et Alain Veyret

A propos de l'auteur

GROUPE ECOMEDIA

GROUPE ECOMEDIA, c'est le groupe de presse économique de Savoie Mont Blanc (74 et 73), de l'Ain (01), du Nord Isère (38) et de la région lémanique trans-frontalière avec Genève et les cantons romands.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ANNONCES LÉGALES : CONSULTEZ ET PUBLIEZ !

Devis immédiat 24h/24
Attestation parution par mail
Paiement CB sécurisé

PUBLICITÉ

ARTICLES LES PLUS LUS

PUBLICITÉ