L’édito de Myriam Denis : “Holidays”

L’édito de Myriam Denis : “Holidays”

Dans son édito, Myriam Denis vous souhaite de bonnes vacances, en évoquant le stress des préparatifs comme autant de futurs souvenirs.

Myriam DenisLundi matin, fidèle à mon habitude d’écouter l’actu au petit déj, je me suis quand même demandé si je n’allais pas purement et simplement opter pour les dessins animés généralement affectionnés des enfants. À peine ma première tartine avait-elle effleuré mon lait, que j’entends ceci : « Les départs en vacances se préparent, les Français s’apprêtent à vivre leurs plus grands moments de stress de l’année. » J’ai failli tomber de ma chaise. Je pousse un peu le son, et prends connaissance du reportage qui s’ensuit, à la sauce mélodramatique. Apparemment, il semble que nos concitoyens connaissent un épisode de stress intense au moment de leur départ en congés. Je reconnais que je ne suis pas férue du lâcher prise (en fait, j’en suis proprement incapable), et j’avoue volontiers être tout le temps connectée avec un mal fou à débrancher, même au fin fond de la campagne (si j’ai du réseau, merci Bouygues). Les vacances, du rêve ? En même temps, j’imagine aisément ce que cela peut donner. Vous êtes seuls ? Comme presque la moitié des Français, vous partez chez ou avec (!) vos parents. Un bon moyen pour se faire chouchouter, me direz-vous. Et la famille reste le pilier, l’incarnation des repères. Même si on n’a pas tous le même rythme. Si pour votre pater familias une journée réussie débute à 7h avant la sieste en début d’après-midi, le tout émaillé de longues heures de marche (pour découvrir), pour vous ce serait plutôt début de l’opération émergence du lit vers 9h, gros petit dej, sorties le soir et farniente. Une excursion ? Oui, à cheval. Ils sont grands, forts, ont quatre pattes, ce qui est bien pratique pour crapahuter partout.

Vous avez des enfants, jeunes, a fortiori ? Les choses se corsent. L’exercice de préparation au voyage relève de la gageure. Finalement, ce n’est pas compliqué : vous prenez tout. Vous embarquez la moitié des armoires (pour faire face à la pluie, au vent, au soleil, à la canicule, etc.). Vous empaquetez soigneusement tous les produits de première nécessité (y compris les compotes de fruits et les granules d’arnica, l’aspi-venin qui n’a jamais servi et trois boîtes de pansements, au cas où, comme vous l’a toujours préconisé votre mère). Là, l’emblématique doudou en profite pour se faire la malle, au grand dam de votre petit dernier. L’angoisse absolue et votre stress augmentent au fur et à mesure que le volume sonore des cris du bambin va crescendo. Vous retrouvez la peluche sous le siège (?). Enfin, vous partez. Au bout de deux minutes, l’un de vos enfants vous informe qu’il veut faire pipi. Le second a faim. Ensuite, ils se chamaillent : bref, vous passez votre temps à vous retourner et craignez de ressembler à un Picasso une fois votre destination atteinte. Et lorsque vous arrivez enfin, vous vous considérez comme chanceux si vous ne faites pas partie de ces quelque 2 500 vacanciers évacués d’un camping des Pyrénées-Orientales, à cause d’un énième feu de forêt (merci la sécheresse, la canicule, le réchauffement climatique qui vous embête jusque pendant vos congés).

“L’EXERCICE DE PRÉPARATION AU VOYAGE RELÈVE DE LA GAGEURE. FINALEMENT, CE N’EST PAS COMPLIQUÉ : VOUS PRENEZ TOUT.”

J’exagère ? Un peu, oui c’est vrai. Dans quelque temps, vous rirez en vous souvenant des vacances en famille, de l’insupportable et sonore expression nocturne de votre pater familias qui dérangeait tous les malheureux vacanciers ayant eu l’imprudence de loger près de vous. Vous rirez avec vos enfants (« Tu te souviens quand on partait et que tu me faisais m’arrêter avant même l’A40 ? »). Et surtout, vous savourerez ces moments précieux, rares et uniques, où, partant au bout du monde ou en bas de chez vous, vous aviez l’occasion inespérée de passer du temps avec vos proches…

Note :

Toute l’équipe de l’Éco de l’Ain vous souhaite un bel été. Vous retrouverez tout au long de cette période estivale votre hebdo en configuration particulière, allégé, avec des sujets qui ne manqueront pas de vous plaire !

Myriam Denis
Rédactrice en chef
m.denis@eco-ain.fr

Les abus des politiciens croqués par Faro

Poster une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ANNONCES LÉGALES : CONSULTEZ ET PUBLIEZ !

Devis immédiat 24h/24
Attestation parution par mail
Paiement CB sécurisé

PUBLICITÉ

ARTICLES LES PLUS LUS

PUBLICITÉ