La Folie Douce de Val Thorens rachetée

par | 8 Avr 2016

Le restaurant d’altitude, haut lieu branché de l’après-ski, est repris par Xavier Lesprit-Maupin.

 

Par Patricia Rey

 

À Val Thorens, qui ne connaît pas la Folie Douce. Le clubbing réputé pour ses après-skis festifs à 2 600m d’altitude est désormais la propriété de Xavier Lesprit-Maupin. Ce professionnel de la restauration, qui a dirigé autrefois les restaurants d’altitude du domaine de Chamonix, détient 17 % des parts via la holding Protogine SAS. Les trois associés historiques conservent 28 % du capital et le fonds d’investissement 123Venture devient majoritaire à 55 % après avoir engagé 2,5 millions d’euros.

Cet établissement, au coeur des 3 Vallées, compte deux restaurants – La Fruitière et la Petite Cuisine – et une terrasse de 500 m2 transformée en dancefloor pouvant accueillir jusqu’à 1 000 personnes chaque après-midi. Une affaire (48 salariés) qui rapporte puisque le chiffre d’affaires atteint 4 ou 5 millions d’euros selon les hivers, après seulement quatre mois d’activité.

Le nouveau propriétaire, et aussi directeur, multiplie les projets : « Dès l’hiver prochain, les espaces intérieurs seront réaménagés pour augmenter la capacité d’accueil ». Xavier Lesprit-Maupin réfléchit aussi à doper les ventes à emporter « mais il faudra arbitrer car on ne pourra pas tout faire la première année ».

 

Pour rappel, le premier établissement de la marque a été créé par Luc Reversade à Val d’Isère en 2007. Depuis le concept a été décliné à Méribel, l’Alpe d’Huez et plus récemment à Saint-Gervais.

 

(lire article à paraitre le 28 avril dans le Rendez-vous tourisme)

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez également :

Publicité

Pin It on Pinterest