La restauration scolaire passe au vert à Bourgoin-Jallieu

La restauration scolaire passe au vert à Bourgoin-Jallieu

Parce que c’est bon pour la santé et la planète, les écoliers berjalliens bénéficient d’un menu végétarien, unique et proposé une fois par semaine.

Depuis mardi 5 novembre, les cantines scolaires municipales de Bourgoin-Jallieu se sont mises au “régime” végétarien. La ville s’est mise en conformité avec la loi EGALIM promulguée le 30 octobre 2018. Pour être précis, il s’agit de « l’équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et alimentaire, et une alimentation saine, durable et accessible à tous ».

Si la santé passe par l’assiette, il y a bien longtemps que la ville applique cette devise. Elle met l’accent sur la nutrition en proposant des menus variés et équilibrés dans une exigence de goût et de qualité nutritionnelle. Chaque trimestre, un groupe d’agents municipaux (Cuisine centrale et chefs d’équipe école) aidé par une diététicienne concocte les menus des cantines scolaires municipales de la ville.

Réflexe alimentaire

De plus, la cuisine centrale permet une prise en compte individualisée en cas de problème médical, comme les allergies alimentaires. La Cuisine centrale a pour objectifs principaux de répondre aux besoins nutritionnels des enfants, de rechercher des produits de qualité en favorisant les circuits courts d’approvisionnement. À cela, s’ajoute le plaisir de manger. C’est dans cette optique que les services veillent à la diversité des recettes.

« Il faut savoir que des options sont déjà fournies aux écoliers. Ainsi, 10 % demandent des repas sans viande de porc et 30 % des repas sans viande tout court. Les habitudes alimentaires devront changer, cela n’est plus tenable dans le contexte actuel. Et c’est dès le plus jeune âge que les réflexes alimentaires doivent changer », indique Vincent Chriqui, maire de Bourgoin- Jallieu.

Quant à son adjointe à l’éducation, Hélène Accettola, elle tient à préciser que 75 % des repas sont réalisés avec des produits frais. Elle poursuit : « Chaque jour, ce sont 14 agents de la Cuisine centrale qui s’affairent à proposer des repas de qualité aux écoliers, mais aussi aux jeunes qui fréquentent les centres de loisirs. La structure cuisine des plats qui limitent les produits finis en mettant en avant une production de 80 % de légumes frais, ainsi que 100 % de viandes fraîches d’origine française. Et le pain est fournit par un artisan boulanger de Bourgoin-Jallieu.

En terme de restauration scolaire, la Cuisine centrale produit entre 1 100 et 1 200 repas par jour. » Avec cette nouvelle loi, la ville entend apporter et ouvrir la variété des repas, tout en faisant en sorte de les rendre attractifs. Pour rappel, un menu végétarien, c’est un repas ne contenant ni viande ni poisson. La diminution de la consommation de chair d’origine animale est profitable à la santé des enfants et des adultes. Elle concourt également, d’une manière générale, à la préservation des ressources de la planète.


Par Carole Muet


Cet article est paru dans votre magazine ECO Nord Isère du 15 novembre 2019. Il vous est exceptionnellement proposé à titre gratuit. Pour retrouver l’intégralité de nos publications papiers et/ou numériques, vous pouvez vous abonner ici.

A propos de l'auteur

GROUPE ECOMEDIA

GROUPE ECOMEDIA, c'est le groupe de presse économique de Savoie Mont Blanc (74 et 73), de l'Ain (01), du Nord Isère (38) et de la région lémanique trans-frontalière avec Genève et les cantons romands.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ANNONCES LÉGALES : CONSULTEZ ET PUBLIEZ !

Devis immédiat 24h/24
Attestation parution par mail
Paiement CB sécurisé

PUBLICITÉ

ARTICLES LES PLUS LUS

PUBLICITÉ