Le renouvellement urbain activé en territoire CAPI

Le renouvellement urbain activé  en territoire CAPI

Créée en 2007, la CAPI (Communauté d’Agglomération Porte de l’Isère) est notamment compétente en matière d’équilibre social de l’habitat et de la politique de la ville.

Le projet de renouvellement urbain est l’un des dispositifs de la politique de la ville pour résorber les inégalités entre les quartiers périphériques et le reste des territoires.

Il consiste à réaménager les espaces, les équipements publics et les logements, notamment sociaux, afin d’améliorer le cadre de vie des quartiers Champ-Fleuri et Champaret (Bourgoin- Jallieu), Saint-Hubert (L’Isle d’Abeau), Saint-Bonnet et Les Roches (Villefontaine).

Ces cinq quartiers prioritaires de la politique de la ville reconnus par l’Etat représentent 10 % de la population. Ils connaissent des dysfonctionnements urbains ainsi qu’une précarité sociale et économique. Plusieurs d’entre eux nécessitent de mener une intervention sur le bâti et sur le volet cohésion sociale.

De nombreux acteurs du territoire viennent de parapher des documents structurants : convention, protocole, plan, déclaration. Ils sont l’aboutissement d’un long travail partenarial.

Engagement financier

Territoire jeune, dynamique et attractif, de par sa situation géographique stratégique, la CAPI est confrontée à de fortes disparités territoriales. La situation des communes de L’Isle d’Abeau et de Villefontaine est issue de l’héritage de l’ex-Ville Nouvelle. Le quartier Saint-Bonnet (Villefontaine) et le quartier Saint-Hubert (L’Isle d’Abeau) ont pour vocation d’affirmer leur rôle de centre-ville.

Les porteurs de projets souhaitent faire en sorte que ces secteurs soient un point de repère pour l’ensemble de la ville. Il polarise l’animation sociale et économique à l’échelle de la commune et du bassin de vie. Cela permettra d’offrir des solutions de logement diversifiées et adaptées aux usages des habitants. Les enjeux majeurs représentent un total de 38,34 M€ d’investissement entre l’ensemble des partenaires. Ce qui donne l’occasion à Lionel Beffre, préfet de l’Isère, de rappeler que « cet engagement financier montre les efforts des uns et des autres ».

Ainsi l’ANRU (Agence nationale pour la Rénovation Urbaine) apporte 1,487 M€ dont 105.000 € de prêts délivrés par Action Logement. Quant à la Région Auvergne-Rhône-Alpes, elle déploie une aide de 7,55 M€ et les bailleurs sociaux investiront 11,58 M€ dans le cadre de ce PNRU (Programme National pour la Rénovation Urbaine).

De leur côté les communes de Villefontaine et de L’Isle d’Abeau investissent respectivement 2,55 M€ et 5 M€. Notez que la CAPI est au rendez-vous avec un financement de 6,55 M€. Enfin, le Département de l’Isère et l’Etat accompagnent ces deux quartiers avec la démarche “territoires d’expérimentation”, parallèle à celle de l’ANRU.


Par Carole Muet


Cet article est paru dans votre magazine ECO Nord Isère du 25 octobre 2019. Il vous est exceptionnellement proposé à titre gratuit. Pour retrouver l’intégralité de nos publications papiers et/ou numériques, vous pouvez vous abonner ici.

Poster une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ANNONCES LÉGALES : CONSULTEZ ET PUBLIEZ !

Devis immédiat 24h/24
Attestation parution par mail
Paiement CB sécurisé

PUBLICITÉ

ARTICLES LES PLUS LUS

PUBLICITÉ