Savoiexpo : après la foire, le parc des expositions va faire peau neuve

Savoiexpo : après la foire, le parc  des expositions va faire peau neuve

Sitôt la 91e foire de savoie terminée, les travaux de construction d’une nouvelle halle débuteront, ouvrant de nouveaux horizons.

Alors qu’il s’apprête à lancer la 91e édition de la Foire de Savoie (lire l’encadré), son organisateur, Savoiexpo, également délégataire de la gestion du parc des expositions de Chambéry, lève le voile sur l’imposant chantier qui débutera dès le 1er octobre, avec la construction d’une nouvelle halle (la E).

Cette extension s’inscrit dans le plan d’investissement de 12 millions d’euros sur 25 ans signé par l’association, dans le cadre de la délégation de service public contractualisée avec Grand Chambéry fin 2017. La première phase de ce plan a vu la réfection des trois halles existantes, A, B et C, reliées par une galerie de communication, l’amélioration de l’éclairage du Phare, des gradins et l’installation d’une connexion Wifi à très haut débit.

Une nécessité, selon le président de Savoiexpo, Pascal Barcella, puisqu’à l’occasion du salon Grand Ski en janvier, 2 000 congressistes connectés en même temps avaient été recensés.

“NOUS ALLONS CONFIER UN MAXIMUM DE TÂCHES À DES ENTREPRISES LOCALES.”

Pascal Barcella, président de Savoiexpo

Prime au local

La nouvelle halle E prendra place à côté du bâtiment administratif dit hall des conventions. Elle sera équipée d’une tribune rétractable de 620 places, soit une capacité supérieure à celle du Manège, au centre-ville de Chambéry, et ses 400 places. Elle s’étendra sur 1 500 mètres carrés (2 000 avec les salles annexes) et pourra recevoir 1 000 personnes dans sa formule conférence, 1 500 dans sa formule cocktail.

L’administration de Savoiexpo sera déménagée au second étage de la galerie de communication reliant cette halle au hall des conventions (également rénové pour l’occasion). La toiture de ce nouveau bâtiment sera végétalisée. Montant de cette tranche, 3,5 millions d’euros, financé au tiers par le trésor de guerre de l’association, le reste provenant de l’emprunt : « Les marchés sont passés, souligne Pascal Barcella, nous allons confier un maximum de tâches à des entreprises locales », comme Reffet, en Maurienne, spécialisée dans les constructions métalliques ou SERTPR, à Saint-Alban-Leysse, experte en travaux publics.

Pour Savoiexpo, l’intérêt est double : outre une capacité d’accueil accrue lors des grands événements maison (Habitat et jardin, Saveurs et terroirs, Foire de Savoie, Prix des neiges et Salon alpin), cette halle permettra une nouvelle organisation. « Les tentes sous lesquels nous plaçons certains exposants coûtent cher. Cet espace permettra de nous en passer. »

Car sur la foire, pour ne citer qu’elle, les gros engins type camions, véhicules agricoles et de travaux publics ont disparu, faute de place. « Ce sera une source de croissance », prophétise le président, sans toutefois avancer d’objectifs. La barre est déjà haute : pour l’édition qui s’ouvre vendredi 13, près de 90 000 visiteurs et 400 exposants sont attendus.


Par Jérôme Bois


Cet article est paru dans votre magazine ECO Savoie Mont Blanc du 6 septembre 2019. Il vous est exceptionnellement proposé à titre gratuit. Pour retrouver l’intégralité de nos publications papiers et/ou numériques, vous pouvez vous abonner ici.

Poster une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ANNONCES LÉGALES : CONSULTEZ ET PUBLIEZ !

Devis immédiat 24h/24
Attestation parution par mail
Paiement CB sécurisé

PUBLICITÉ

ARTICLES LES PLUS LUS

PUBLICITÉ