La commission permanente de la Région Auvergne-Rhône-Alpes a voté, le 9 juillet, une subvention de 2,6 millions d’euros en faveur du Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) de Grenoble, afin de soutenir la recherche en matière de production d’hydrogène. Cette aide devrait permettre au CEA d’acquérir les équipements nécessaires pour conduire des programmes et projets de recherche et développement sur les piles à combustibles. Elle s’inscrit dans une stratégie qui vise à faire d’AuRA la « première région européenne » en matière d’énergie hydrogène. La région compte sur son territoire 80 % des acteurs français de la filière et s’est engagée dans un projet Zero Emission Valley (ZEV), soutenu par l’Europe, pour favoriser le déploiement de cette énergie prometteuse.