Du savon au secours des abeilles

par | 3 Août 2020

La marque de cosmétiques savoyarde Exertier veut créer un écosystème local pour produire ses matières premières.

Après s’être lancée dans la permaculture d’orchidées des montagnes (des sabots de Vénus) en partenariat avec une ferme à Traize, en Savoie, afin de couvrir d’ici trois ans 100 % de ses besoins – plutôt que de s’approvisionner en Europe –, la marque de cosmétiques Exertier annonce un nouveau projet, apicole celui-ci. L’idée est de produire un savon bio, saponifié à froid, au miel de Savoie. Pour cela, et en collaboration cette fois-ci avec la ferme de Losse (à Traize toujours), elle a investi dans vingt ruches. Outre une présérie de 500 pièces destinées à faire connaître le produit, la marque a lancé une campagne de financement participatif sur Ulule pour pouvoir fabriquer cet été.

Soutenir les abeilles

« Au 31 juillet, 3 642 préventes étaient enregistrées, au lieu des 400 attendues », se félicite Julie Exertier, qui s’est fixé pour objectif d’en commercialiser dix mille d’ici à septembre. Et la dirigeante-fondatrice de préciser : « Tous les 400 savons vendus, nous achèterons une ruche pour contribuer au repeuplement des abeilles en Savoie. » À terme, elle prévoit d’en installer une centaine, qui devraient produire entre 1 000 et et 3 000 kilos de miel. Exertier, présente dans trente grandes pharmacies en France et en Suisse ainsi que dans cinq spas en Pays de Savoie (dont bientôt celui de L’Auberge du Père Bise), a réalisé un chiffre d’affaires 2019 de 500 000 euros avec sept salariés. Sur fond de demande croissante des consommateurs pour les produits naturels, ce résultat pourrait doubler en 2020 grâce à l’enrichissement de la gamme (13 références) – avec quatre nouveautés commercialisées dans les six prochains mois –, et à l’internationalisation de la marque, en Chine et en Corée, via des magasins physiques et sur Internet.

Julie Exertier (au centre) avec Élodie et David Frechat, agriculteurs de la ferme de Losse, à Traize. Des fleurs mellifères sont plantées pour nourrir les abeilles..

Par Patricia Rey.
Crédit photo image à la une : Dmitry Grigoriev sur Unsplash

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez également :

L’industrie en mode reprise

Eco Savoie Mont Blanc est allé visiter Global Industrie (Lyon Eurexpo, 6-9 septembre), pour prendre le pouls de l‘industrie locale. Nous y avons rencontré des fournisseurs de matière, des développeurs de progiciels, des prestataires de services, des usineurs…...

LIRE LA SUITE

30 ans Fibois01

Fibois 01 fête ses 30 ans

L'interprofession a profité de son assemblée générale, pour marquer son trentième anniversaire avec des acteurs de l’époque. Anniversaire oblige, l’assemblée générale de la Fédération interprofessionnelle du bois de l’Ain (Fibois 01), vendredi 10 septembre à...

LIRE LA SUITE

Relocalisation : des masques en quête de soutien

La filière masque est un condensé de ce que vit l’industrie en France. Réactivité entrepreneuriale, bouleversements technologiques, évolution des usages, schizophrénie des acheteurs mais véritable potentiel. « Pouvons-nous enfin sécuriser et pérenniser la filière...

LIRE LA SUITE

Publicité

PUBLIEZ VOTRE ANNONCE LÉGALE EN LIGNE

Devis immédiat 24h/24
Attestation parution par mail
Paiement CB sécurisé

NOS ANNONCES LÉGALES WEB

Consultez les annonces légales publiées sur notre site et habilitées par la Préfecture >>

VENTES AUX ENCHÈRES

Consultez nos enchères immo >>

publicité

abonnement

TESTEZ LE PREMIUM

3.50€ pour 1 semaine
Paiement CB sécurisé
Déblocage immédiat
Tous les articles premium

publicité

ARTICLES LES + LUS

Pin It on Pinterest