Mortalité liée au Covid-19 : la région Auvergne-Rhône-Alpes paie un lourd tribut

par | 26 Nov 2020

Toutes causes confondues, 16 258 Auralpins sont décédés entre le 1er septembre et le 9 novembre. C’est au moins 3 500 de plus que l’année précédente. La Savoie fait partie du trio des départements les plus touchés.

Le pic de la pandémie semble aujourd’hui passé. L’Insee vient de publier le bilan des dix semaines – de début septembre à début novembre – au cours desquelles le virus a été particulièrement agressif. La surmortalité de la première vague a été d’environ 2 400 personnes entre le 1er mars et le 31 mai dans notre région. La seconde vague a donc été plus meurtrière que la première, avec déjà 3 500 morts de plus qu’à l’ordinaire au 9 novembre. Elle l’a également été plus en Auvergne-Rhône-Alpes qu’ailleurs en France.

À titre d’exemple, l’Île-de-France enregistre une surmortalité d’un peu plus de 2 000 personnes alors qu’elle est une fois et demie plus peuplée. À l’échelle de la région, la période voit une hausse du nombre de décès de 28 % par rapport à 2019 et de 30 % comparée à 2018. Soit des évolutions plus violentes qu’au plan national où la hausse est de 12 % par rapport à 2019 et 14 % par rapport à 2018. Après la Guadeloupe (+32 %), Auvergne-Rhône-Alpes est la région la plus durement touchée.

Par départements, Loire et Haute-Loire sont ceux où la progression des décès est la plus forte : +45 % dans la Loire avec 2 097 décès, +42 % dans la Haute-Loire (563 morts). Mais la Savoie arrive tout de suite après, avec +41 % (1 020 décès, soit environ 300 de plus). Ils forment le trio des départements les plus touchés de France. La Haute-Savoie (1 376) est à +31 %, l’Ain (1 000) à +23 %.

Les âgés les plus touchés

Si les chiffres de l’Insee ne comptabilisent pas les décès dus à la Covid-19 – tant il reste hasardeux de donner des chiffres précis en la matière –, un certain nombre d’indicateurs ne laissent aucun doute sur la cause de la surmortalité constatée. Les personnes décèdent plus que l’an dernier à leur domicile (+41 %), et plus encore dans les établissements de personnes âgées (+53 %). Au-delà de 65 ans, la surmortalité représente 4 000 décès supplémentaire par rapport à 2019.

Pour les plus jeunes en revanche, la mortalité est en retrait de 22 % d’une année sur l’autre, sur la période observée. Si certains en doutaient, la pandémie n’est donc pas une vue de l’esprit et les décès sont bien réels. Mais le confinement a eu d’autres effets, également étudiés par l’Insee. Sur le niveau de vie, par exemple. Selon une étude publiée en octobre, un quart des français déclarent que leur situation s’est dégradée durant le premier confinement. Une proportion qui s’élève à mesure que le niveau de vie du foyer s’abaisse.

Un tiers des actifs déclarent une perte de revenus. C’est plus de la moitié chez les indépendants, 37 % chez les ouvriers. Et c’est 33 % pour les ménages avec enfant, qui sont plus nombreux à avoir sacrifié des heures de travail pour assurer les gardes de leur progéniture.


Par Philippe Claret


À lire également :

1 Commentaire

  1. Chmois-bouquetin

    Les lieux de vacances de l’été derniers ont été touchés par une plus forte 2eme vague que les autres régions.
    Et ce ne sont pas les activités Mer-Lac-Montagne qui en sont la cause, mais les « apres » .

    les « « apres » où les gens ont fait la fête dans une totale insouciance pour certains.
    Bars restaurants étaient souvent bondés et en extérieur c’était BBQ, apéro et plaisirs festifs.

    Puis après des contaminations avec symptômes souvent bénins … CHACUN EST RENTRÉ CHEZ SOI ACCOMPAGNÉ DU VIRUS
    Retour du travail, écoles, études, dans les commerce, en famille et là … boom : contamination inter-generation et terrible 2eme vague en octobre.

    Cet hiver avec les vacances de fin d’année et de printemps ce sera les mêmes raisons pour une 3ème vague.
    Pas à cause du ski, mais de l’après ski et des réjouissances alcoolisées qui favoriseront les rapprochements sans grands respects des gestes barrières.

    Ben oui … c’est comme ça : les vacances c’est pour faire la fête.

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez également :

L’industrie en mode reprise

Eco Savoie Mont Blanc est allé visiter Global Industrie (Lyon Eurexpo, 6-9 septembre), pour prendre le pouls de l‘industrie locale. Nous y avons rencontré des fournisseurs de matière, des développeurs de progiciels, des prestataires de services, des usineurs…...

LIRE LA SUITE

30 ans Fibois01

Fibois 01 fête ses 30 ans

L'interprofession a profité de son assemblée générale, pour marquer son trentième anniversaire avec des acteurs de l’époque. Anniversaire oblige, l’assemblée générale de la Fédération interprofessionnelle du bois de l’Ain (Fibois 01), vendredi 10 septembre à...

LIRE LA SUITE

Relocalisation : des masques en quête de soutien

La filière masque est un condensé de ce que vit l’industrie en France. Réactivité entrepreneuriale, bouleversements technologiques, évolution des usages, schizophrénie des acheteurs mais véritable potentiel. « Pouvons-nous enfin sécuriser et pérenniser la filière...

LIRE LA SUITE

Publicité

PUBLIEZ VOTRE ANNONCE LÉGALE EN LIGNE

Devis immédiat 24h/24
Attestation parution par mail
Paiement CB sécurisé

NOS ANNONCES LÉGALES WEB

Consultez les annonces légales publiées sur notre site et habilitées par la Préfecture >>

VENTES AUX ENCHÈRES

Consultez nos enchères immo >>

publicité

abonnement

TESTEZ LE PREMIUM

3.50€ pour 1 semaine
Paiement CB sécurisé
Déblocage immédiat
Tous les articles premium

publicité

ARTICLES LES + LUS

Pin It on Pinterest