Palmarès : les articles d’Eco de l’Ain les plus lus sur le web

Palmarès : les articles d’Eco de l’Ain les plus lus sur le web

Un passage en revue des actualités les plus vues sur notre site internet, en 2018.

L’année écoulée a été marquée par deux changements majeurs, concernant la présence de votre hebdomadaire sur le web. Le premier intervient dès le mois de janvier où l’Éco de l’Ain prend l’habitude de proposer, en plus de papiers repris du magazine, de contenus rédigés pour la toile. Il peut s’agir de brèves et agendas, d’articles spécifiques, d’actus chaudes qui nécessitent de notre part une plus grande réactivité, ou encore de « compléments », de textes et de photos qui viennent enrichir, compléter, les articles de notre hebdomadaire. Ce dernier modèle est celui que privilégie notre média, car il permet une parfaite synergie entre les deux supports. Le journal intègre des QR codes qui renvoient vers le « complément » et le « complément » un lien vers la liseuse en ligne de l’édition correspondante. Ce numéro rétrospectif n’aurait donc pas été complet sans que l’on revienne sur les articles qui ont marqué la toile, mesures d’audience à l’appui. Mais avant de dévoiler ce “palmarès”, terminons avec les changements intervenus en 2018.

Le 25 juin, eco-ain.com cède la place à un nouveau site : groupe-ecomedia.com. Celui-ci regroupe, média par média, l’ensemble des publications de notre groupe. Sous une même plateforme, les abonnés de nos offres multimédias ont accès aussi bien à l’Éco de l’Ain qu’à Éco Savoie Mont-Blanc, à Éco Nord-Isère ou à leurs suppléments et hors-séries, aux archives et aux contenus spécifiques à la toile — dont un certain nombre reste, pour l’instant, accessible gratuitement.

Actu chaude

Parmi les articles du web parus sous l’onglet Éco de l’Ain, il en est un qui bat tous les records d’audience : l’annonce à chaud, sous forme de flash info, du placement en redressement judiciaire de Floriot Construction. Et cela se comprend parfaitement. Intégré au pôle construction de TGL Group, lequel pèse 140 millions d’euros, Floriot est une institution à Bourg. L’entreprise fondée en 1944, emploie 210 personnes et fait figure de fleuron local. Ses difficultés, outre un caractère symbolique, sont susceptibles d’impacter plusieurs acteurs économiques locaux, entreprises partenaires, sous-traitants, cotraitants et donneurs d’ordres. Reste à savoir si notre article annonçant le dépôt d’une offre de reprise, le 18 décembre au tribunal de commerce de Lyon, rencontrera le même succès.

Floriot

On trouve dans la suite du palmarès deux articles correspondant également à des informations à chaud. Elles concernent toutes deux un poids lourd de l’économie locale : la Semcoda, troisième société d’économie mixte de France, bailleur social gérant un parc de plus de 30 000 logements. La plus lue concerne la nomination, le 29 août, du maire de Viriat, Bernard Perret, comme directeur de l’organisme. Entré en fonction le 24 septembre, il sera conduit par ses nouvelles fonctions à abandonner ses mandats au Conseil départemental et à la Communauté d’agglomération du bassin de Bourg-en-Bresse. L’autre information concerne la rupture du contrat de travail de son prédécesseur, Philippe Tormento, le 27 mars, après seulement deux mois d’exercice. Dans l’intervalle, l’intérim avait été assuré par Nadia Diaf, directrice des agences, secondée par Christophe Pommaret, directeur comptable, et Nathalie Dermie, directrice administrative et juridique.

Siège Semcoda

Si l’Éco de l’Ain s’inscrit dans une ligne éditoriale positive, marquée par la volonté de mettre en valeur des entreprises exemplaires et d’être un outil pratique à destination de ses abonnés, tout le monde le sait, on lit plus facilement les articles sur les trains qui arrivent en retard que ceux sur les trains qui arrivent à l’heure. Au pied du podium, on trouve donc un autre flash d’info, une très mauvaise nouvelle, le décès, mercredi 22 août à l’âge de 69 ans, de Dominique Cauquy, l’un de ses commerçants les plus actifs et engagés de Bourg-en-Bresse et même, du département.

Dominique Cauquy ©Stéphane Coltice - Eco de l'Ain

Compléments

La suite du palmarès nous donne raison sur la pertinence de lier nos publications papier et nos publications en ligne. On n’y trouve en effet, que des « compléments ». Le premier détaille les témoignages de quatre employeurs installés aux portes de Genève qui intervenaient lors d’une table ronde organisée, le 14 septembre, par le Pôle métropolitain du Genevois français. Le suivant propose une visite en images de l’usine du fabricant de menuiseries aluminium K.Line. Inauguré le 24 mai sur le Parc industriel de la Plaine de l’Ain, ce site de 48 500 mètres carrés est un modèle d’industrie 4.0 avec, notamment, une ligne de laquage des profilés entièrement automatisée. Les deux derniers concernent les préoccupations de la Chambre de métiers, qui relevait, le 18 juin en assemblée générale, être impactée par plusieurs mesures récentes, et une journée sur l’ergonomie organisée par l’association des artisans et industriels de la Côtière, l’Ascot, avec l’entreprise Sol Manutention.


Sur les réseaux sociaux

Gendarmes numérique

Au-delà de son portail groupe-ecomedia.com, l’Éco de l’Ain est présent sur la toile via les réseaux sociaux Facebook, Twitter et Linkedin. Le public y est assez différent et les articles les plus vus sur ces différentes plateformes ne sont pas nécessairement au palmarès des plus lus sur le site. Ainsi, notre parution la plus vue, aimée, commentée et partagée sur Facebook explique comment le numérique est synonyme de productivité pour les gendarmes de l’Ain, lesquels sont désormais équipés de tablettes et smartphones dotés d’applications dédiées. Un article en complément du compte rendu de la visite de la gendarmerie par les adhérents d’Acénord, l’association des entrepreneurs des zones d’activité du nord de Bourg. Sur Twitter, le record d’audience est détenu par un texte basé sur des statistiques de l’Insee qui placent l’Ain dans le peloton de tête de la démographie régionale à égalité avec le Rhône, avec +1,1 %, derrière la Haute-Savoie à +1,5 %.


Par Sébastien Jacquart

Une Eco de l'AinCet article est paru dans ECO de l’Ain du 27 décembre 2018. Il vous est exceptionnellement proposé à titre GRATUIT. Pour retrouver l’intégralité des articles de notre hebdomadaire mais aussi de nos suppléments et hors-séries, c’est ICI

Poster une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.